Une education canine réussie : les 5 pilliers

0 Commentaires

Éduquer un chien n’est pas une compétence innée. Il faut, en tant que propriétaire, également apprendre un certain nombre de principes de base. Une fois que vous aurez assimilé les règles du dressage canin, vous pourrez aider votre chien à apprendre tout au long de sa vie. Apprendre la propreté, les ordres de base ou encore le rester seul ne sont pas les uniques impératifs de l’education canine. Mais, avant de vouloir apprendre des tours à votre animal, nous vous proposons de maîtriser les 5 piliers d’une éducation canine réussie.

Pilier numéro 1 : la régularité

education canine

La régularité est indispensable pour un apprentissage dans la durée.

Pour éduquer son chien, il faut être régulier. En effet, c’est par la répétition que votre compagnon parviendra à comprendre et à retenir vos exigences. Plus vous répéterez avec votre animal, plus il comprendra et plus il obéira rapidement.

Si vous souhaitez lui apprendre un ordre facile, comme celui de s’asseoir, vous devez joindre le geste à la parole. Une fois que votre animal aura compris le sens de votre ordre, vous devrez le féliciter chaleureusement. Ensuite, ne restez pas sur vos acquis et continuez à faire répéter, régulièrement, votre compagnon. Ainsi, l’acquis restera dans sa mémoire.

Pour être certain de réussir le dressage de votre chiot, vous devez vous efforcer d’avoir une tonalité de voix constante. Si vous passez votre temps à décliner le même ordre dans des tonalités différentes, votre chien ne va pas comprendre ce que vous attendez de lui. N’oubliez pas de bien communiquer votre technique d’éducation à toutes les personnes qui s’occupent de votre animal. Accueillir un chiot est une affaire d’équipe. Chaque membre de la famille doit donc délivrer une éducation similaire. Éduquer son chien ne s’improvise pas.

Pilier numéro 2 : la patience

La patience est sans doute la qualité primordiale de tous les éducateurs canins. Le dressage d’un chien est une activité prenante et parfois fastidieuse.

Dresser son chien est un parcours semé d’embûches. Il ressemble davantage aux trajets d’un marathonien qu’à celui d’un sprinter. Tous les chiens sont doués d’intelligence. Cependant, comme les êtres humains, ils feront preuve de disparité dans leurs apprentissages. Ils pourront apprendre certains ordres très rapidement tandis que d’autres seront bien plus difficiles à entrer dans leur mémoire. Quelle que soit la situation, un chiot doit être traité avec patience.

Quelles que soient les difficultés que vous aurez à inculquer un apprentissage à votre chien, vous ne devez jamais tomber dans la facilité des méthodes d’éducation autoritaires. Celles-ci utilisent fréquemment la force, l’intimidation, la domination voire même de la violence pour dresser le chien. Si ces méthodes peuvent paraître efficaces sur le court terme, elles sont néanmoins néfastes dans la durée.

Éduquer son chien est aussi une affaire de confiance. En tant que chef de meute, vous êtes le dominant. Cela ne doit pas vous empêcher de respecter votre animal et de créer un véritable lien avec lui. La violence, la force et la domination entraînent des troubles comportementaux qu’il est parfois difficile de pouvoir régler, même pour un éducateur canin professionnel.

Pilier numéro 3 : l’optimisme

éducation canine

Dresser son chien est un chemin jalonné d’embûches. Vous devez les aborder avec la positive attitude.

L’education canine est une discipline complexe. Il y a bien sûr tous les bons moments où votre animal va comprendre rapidement et reproduire avec précision ce que vous lui demandez. Mais, il y a aussi les moments plus compliqués ou votre animal a du mal à intégrer un nouveau concept.

Les erreurs, les oublis et les approximations font également partie de l’apprentissage. S’il est relativement aisé de pouvoir apprendre la propreté à un animal ou de pouvoir lui enseigner des ordres simples, certaines compétences, comme celles de ne pas aboyer, mettent davantage de temps à être intégrées.

Quels que soient les obstacles que vous allez rencontrer avec votre animal, n’oubliez jamais que vous êtes des partenaires sur le chemin de l’apprentissage. Vous devez vous focaliser sur les réussites et les récompenser avec une chaleur sincère. Les erreurs seront corrigées avec douceur et patience, en sachant qu’avec le temps, votre chien apprendra.

Avant d’aborder avec vous les 2 autres piliers de l’éducation canine réussie, permettez-nous de vous rappeler que si certains comportements sont nécessaires à un bon dressage, certaines erreurs doivent néanmoins être évitées. Pour les connaître, nous vous recommandons le livre numérique « Comment dresser votre chien en 15 minutes par jour« .

Pilier numéro 4 : la santé

Aussi étrange que cela puisse paraître, un dressage réussi passe avant tout par la santé.

Tout comme pour les humains, le chien qui se sent mal aura des difficultés à apprendre de nouvelles choses. Sa santé est donc un facteur déterminant pour une education canine réussie.

Outre l’aspect maladie contre lequel des visites régulières chez le vétérinaire sont nécessaires, d’autres facteurs sanitaires entrent également en compte dans le dressage d’un chien.

L’exercice physique est indispensable pour la bonne santé de votre animal. Le mieux est de pouvoir l’effectuer sans laisse afin que votre chien se sente totalement libre. L’exercice physique est non seulement capital pour la bonne santé cardio-vasculaire de votre compagnon, mais c’est également l’occasion de créer avec lui une relation de confiance.

La nourriture a également un effet sur la capacité du chien à apprendre. Éduquer son animal, c’est aussi lui offrir de la nourriture adaptée. Une mauvaise alimentation entraîne, généralement, des problèmes de poids. Cependant, et c’est peut-être moins connu, une mauvaise alimentation génère également des troubles du comportement.

Pilier numéro 5 : la technique

Qui dit dressage de chiens dit également technique de dressage.

Pour parvenir à éduquer correctement votre chiot, vous devez adopter une technique de dressage. Il existe de nombreuses méthodes qui ont fait leurs preuves et qui permettent d’apprivoiser en douceur le comportement de son animal. Une fois que vous avez choisi une technique, et si elle correspond à votre chien, pensez à garder la même. Si vous variez sans cesse les méthodes d’apprentissages, votre compagnon risque d’être rapidement dépaysé.

Éduquer un chien n’est pas inné. Il est cependant possible de délivrer un dressage correct en respectant certains piliers de base. Ayez confiance dans votre capacité d’éducation et dans celle d’apprentissage dans votre animal. Le respect et la compréhension sont fondamentaux dans cette démarche.

Parfois, malgré que ces piliers soient respectés, on peut faire face au problème d’un chien qui pleure. Voici nos solutions contre un chien qui pleure.

Categories: Dressage | Dressage et comportement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

E-BOOK OFFERT | "6 Clés Pour Rendre Un Chien Heureux"
Télécharger Maintenant
%d blogueurs aiment cette page :