La saillie du chien : tout comprendre en 5 minutes

0 Commentaires

La saillie du chien, c’est avant tout des responsabilités ! Avant que cela n’ait lieu, assurez-vous d’avoir toutes les connaissances et dispositions nécessaires pour que votre chien puisse la pratiquer en toute sécurité.

Dans cet article, nous vous livrerons nos conseils et tout le savoir pratique pour accompagner au mieux les partenaires.

L’accouplement du chien : quelle est la période optimale ?

Un maître responsable attendra la maturité de son chien avant d’envisager son premier accouplement. Il n’y a pas d’âge précis pour la première saillie d’un chien, mais il existe cependant certains ordres de grandeur :

  • Chien de race grande : 18 à 24 mois
  • Un chien de race petite : 12 à 18 mois
  • Chien de race de taille moyenne : 15 à 18 mois

Attendre que la chienne se responsabilise

Il est vrai qu’une chienne est en mesure de se reproduire dès qu’elle atteint un an et demi, néanmoins il est toujours préférable d’attendre qu’elle soit assez mature pour l’accoupler pour la première fois.

La saillie du chien ne devrait donc pas avoir lieu avant ses deux ans. Sur cet aspect particulier, les chiens sont similaires aux humains et doivent passer par certaines étapes avant d’être mentalement et physiquement matures. En effet, une chienne trop jeune aura des difficultés à s’occuper de sa portée correctement, ce qui pourrait la conduire à négliger les chiots.

Même si le chien est généralement mature dès l’âge de 6 mois, il est toutefois encore trop jeune pour être utilisé comme un étalon. La saillie du chien au cours d’un processus de reproduction immature pourrait beaucoup nuire à sa santé, car son organisme s’affaiblirait. De plus, cela pourrait ensuite gêner son développement et même engendrer un décès prématuré.

Sachez qu’un chien mâle pourra continuer à être utilisé comme étalon pendant une dizaine d’années en fonction de son état de santé et de sa fertilité.

La chienne quant à elle, elle peut généralement se reproduire jusqu’à l’âge de cinq ans. Une fois ces périodes dépassées, il est formellement déconseillé de laisser les chiens s’accoupler : question de sécurité !

Le cycle des chaleurs et son fonctionnement

La première partie du cycle de chaleur d’une chienne dure 7 jours. À ce moment-là, sa vulve gonfle et saigne. Si vous remarquez bien, le chien accorde beaucoup plus d’attention à la chienne pendant cette période-là, mais elle ne lui permettra pas encore de passer à l’action.

La chienne n’accepte de partenaires que lorsque son saignement est ralenti durant le deuxième cycle de ses chaleurs qui durent en moyenne 7 jours.

Généralement, le meilleur moment pour se reproduire est entre le 9e et 10e jour de chaleur.

Afin d’optimiser les possibilités de saillie, le mieux serait d’encourager les chiens à s’accoupler plusieurs fois entre le 7e et le 14e jour du cycle de chaleur. Il est toutefois conseillé de limiter cet accouplement à une fois tous les deux jours.

Il est probable qu’elle n’accepte plus d’accouplement au dernier stade de chaleur. La période de chaleur de la femelle dure en moyenne 21 jours, mais peut varier selon sa race et sa condition physique. Chaque étape peut durer entre 4 et 12 jours.

Comment préparer la saillie du chien ?

Préparer la femelle

Notez les points suivants avant d’accoupler une femelle :

  • D’abord, son poids doit concorder avec sa taille parce qu’une chienne trop maigre ne réunit pas toutes les conditions physiques nécessaires pour assurer une portée. Le surpoids d’une chienne représente également un danger pour la grossesse.  
  • Avant de s’accoupler, la chienne doit être en bonne santé

Assurez-vous de bien confiner la femelle pendant la période de chaleur. Ainsi, vous éviterez un accouplement non désiré. Pour éviter une telle mésaventure, vous devez savoir à quel moment une chienne est en chaleur. Voici quelques signes qui ne trompent pas :

Premièrement sa vulve gonfle, et ce, bien avant qu’elle ne soit en chaleur. Ensuite, elle saigne et d’ailleurs c’est le signe le plus évident de l’apparition des chaleurs. Il y a cependant ce que l’on appelle la « chaleur blanche » quand la vulve ne saigne pas alors que la femelle est en chaleur. C’est parce qu’à ce moment-là, elle prendre particulièrement soin de son hygiène.

La seule manière de repérer la période de chaleur d’une femelle est de rester vigilant en l’observant attentivement. Notez aussi que des mictions fréquentes peuvent s’associer à des saignements, cela pourrait indiquer la présence d’une infection. De ce fait, avant que la saillie du chien n’ait lieu, donnez-lui un bon bain et enlevez entièrement la fourrure qui se trouve autour de la vulve. Cela assurera une pénétration propre et sans entrave.

Préparer le mâle 

Le mâle devrait également prendre un bon bain avant l’accouplement. De plus, coupez les poils de la gaine qui recouvre le pénis. La partie génitale du mâle doit toujours être propre pour éviter que la femelle ne soit infectée durant l’accouplement. Tout comme la femelle, le mâle doit aussi avoir un poids normal. Évitez de le nourrir avant l’accouplement pour ne pas qu’il vomisse.

La sélection des chiens pour la saillie

La sélection des chiens devrait systématiquement être réfléchie avec soin. Un éleveur responsable choisira toujours avec soin les chiens qu’il veut réunir.

En effet, vous devez faire en sorte que les chiens à accoupler aient de bonnes dispositions pour que les chiots soient identiques. Assurez-vous qu’ils soient en bonne santé et n’aient pas de défauts génétiques importants ou d’antécédents familiaux. Effectivement, ces étapes sont importantes notamment si vous voulez vendre des chiots, mais beaucoup d’éleveurs s’y opposent. Si vous voulez que votre chienne se reproduise plus d’une fois avant d’être stérilisée (beaucoup d’éleveurs ne le font pas), nous vous conseillons de lui accorder un délai important entre les portées. Enfin, votre priorité lors de la saillie d’un chien devrait toujours être la santé des parents et des chiots.

Quelques conseils à appliquer pendant la saillie du chien

Conseil n°1 : Soyez présent lors de la saillie

Assurez-vous d’être toujours présent quand vient le moment de mettre la chienne avec l’étalon, car il se peut que le mâle ait des difficultés à monter la femelle. Ainsi, vous devriez être présent pour le positionner. Néanmoins, il est toujours préférable de demander à un éleveur professionnel de vous assister.

Conseil n°2 : Espacez suffisamment les jours de saillie du chien

Mettez les chiens dans un même endroit pendant les 9e, 11e et 13e jours du cycle de la femelle en prenant garde à espacer suffisamment les jours de saillie. En effet, les laissez s’accoupler plusieurs fois par jour peut entraîner des effet négatifs. Cela fatiguera excessivement les partenaires et affaiblira le sperme du mâle qui survit normalement quelques jours après l’accouplement et peut encore féconder les ovules.

Conseil n°3 : Laissez aux partenaires suffisamment d’autonomie

Surtout, évitez de trop vous inquiéter, car les chiens savent instinctivement comment s’accoupler. En effet, ils ont juste besoin d’un peu d’aide pendant la procédure. Si la femelle est prête à s’accoupler, elle permettra automatiquement au mâle d’inspecter sa vulve et de redresser sa queue vers le haut pour en être bien capable. Une fois que le mâle sent son odeur, il la montera par-derrière et son pénis pénétrera naturellement dans sa vulve. Cependant, vous pouvez tout de même aider les chiens à s’accoupler en guidant leur position au cas où ils auraient des difficultés.

Conseil n°4 : Assurez que l’environnement soit propice à la saillie du chien

Le processus d’accouplement peut prendre quelques heures, car en même temps le mâle descend et ils vont essayer de jouer et changer de positions. Le processus de monture peut durer moins de 5 minutes à une heure et pendant ce temps, il leur est impossible de se séparer parce que les deux glandes du pénis gonflent. Assurez-vous tout simplement que leur environnement soit calme pour ne pas les effrayer, autrement, ils risquent de se blesser. Les chiens se séparent naturellement lorsque le gonflement diminue.

Que faire après la saillie du chien?

Après la saillie du chien, empêchez la chienne d’uriner pendant quelques minutes afin qu’elle puisse économiser autant de sperme que possible. Après l’accouplement, vérifiez si le pénis du chien s’est rétracté dans la gaine. Si ce n’est pas le cas, ne le forcez pas. En effet, cela peut prendre environ trente minutes.

En résumé 

  • Avant de permettre la saillie du chien, attendez que votre compagnon ait atteint la maturité sexuelle
  • Préparez le mâle comme la femelle en vous assurant qu’ils aient un bon poids, qu’ils soient propres et en bonne santé
  • Les chiens savent instinctivement comment s’accoupler, mais auront parfois besoin d’une aide extérieure.
  • Lors de la saillie du chien, prenez bien en compte le cycle des chaleurs de la chienne qui est déterminant dans le mécanisme de reproduction des chiens.

Lisez également cet article sur l’avortement de la chienne!

Categories: Reproduction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *