Socialisation du chien : éviter les troubles futurs

C’est officiel, votre petit compagnon à poils vient d’arriver à la maison ! Sans aucun doute, c’est le début d’une belle relation qui s’annonce. Cependant attention, la socialisation du chien n’est pas quelque chose d’innée. Au contraire, permettre à son animal d’adopter un comportement équilibré nécessite quelques bases en éducation canine et en dressage. Dans cet article, on fait le point ensemble sur les bonnes pratiques à adopter pour socialiser son chien.

socialisation chien

Pourquoi la socialisation du chien est importante ?

Le chien vit en société

Le chien, exactement comme vous, évolue au sein d’une société. Qui dit société dit vie en collectivité. Dans un groupe, nul ne peut faire ce qu’il a envie. Il est indispensable de respecter certaines règles pour préserver le bien-être de chacun.

De base, un chien ne dispose pas des mêmes codes sociaux qu’un homme. Ce qui pour vous peut sembler évident, ou naturel, ne l’est pas pour votre animal. Votre rôle est donc de lui permettre de comprendre, et se soumettre à ces règles qui lui sont étrangères.

Socialiser son chien permet non seulement d’assurer la sécurité des autres, mais également d’assurer la sécurité de son animal. C’est également le moyen de s’éviter de nombreux ennuis au quotidien, et de vivre plus sereinement avec les autres.

Manque de socialisation du chien : quels sont les signes ?

De nombreux chiens manquent de socialisation. Ils développent alors certains troubles du comportement. Comment les repérer ? Plusieurs signes vous mettront la puce à l’oreille.

L’agressivité

Le premier signe est l’agressivité. Un chien régulièrement agressif avec les humains, ou avec ses congénères, est un chien mal sociabilisé. En effet, lorsqu’un chien mord, c’est souvent pour se défendre de ce qu’il perçoit comme une menace.

Le sentiment premier est donc la peur. Un chien qui a peur des autres est un chien qui peut devenir agressif. L’agressivité peut aller jusqu’à la morsure. La socialisation du chien est donc indispensable pour éviter qu’un animal devienne dangereux pour les autres.

Les aboiements intempestifs

Les aboiements intempestifs chez le chien sont également un signe du manque de sociabilisation. Aboyer fait partie de la communication canine. Quand un animal aboie face au moindre bruit, ou au moindre mouvement, il manifeste son anxiété vis-à-vis de la situation.

Socialiser son chien est indispensable pour lui permettre d’aborder sereinement différentes situations du quotidien. Un chien sociabilisé est un chien qui n’est pas stressé par les contextes du quotidien, et qui ne ressent donc pas le besoin d’aboyer en permanence.

La prostration

Un chien qui manque de socialisation peut également manifester sa peur par la prostration. Autrement dit, il a tendance à fuir les autres, et se replier sur lui-même. Si votre animal reste dans son coin, fuit les contacts physiques, place sa queue entre les jambes, ou encore tremble dès qu’il est au contact des autres, il est probable qu’il soit mal sociabilisé.

Face à une menace potentielle, deux réactions sont possibles chez l’homme, ou l’animal : l’attaque, ou la fuite. Si votre chien n’est pas agressif, il peut montrer son stress en restant prostré. Cette situation, bien que moins dangereuse, n’en reste pas moins problématique. Elle peut d’ailleurs, un jour, aboutir à de l’agressivité, sans que vous vous y attendiez.

Socialiser son chien : tout se joue les premiers mois

Offrez-lui une grande diversité d’expériences

Durant sa première année de vie, le chien se montre particulièrement curieux. Il est ouvert à vivre de multiples expériences. Bien sûr, il dispose déjà de certains traits de caractère inné. Cependant, il bénéficie également d’un terrain d’acquisition totalement neutre. En fonction des expériences primitives vécues, ce dernier se modifiera, et forgera ses habitudes futures.

Il est donc capital de profiter de ces premiers instants pour socialiser son chien. Autrement dit, n’attendez pas que votre petit compagnon grandisse pour lui permettre de rencontrer d’autres êtres humains, ou d’autres animaux. Au contraire, c’est dès les premiers mois qu’il faut impacter positivement sur la sociabilisation du chien.

Ce travail de socialisation canine passe par divers actes du quotidien. Par exemple, emmener son chien partout avec soi est un bon moyen de le familiariser avec différents environnements. Une course à la pharmacie du coin, une balade au parc, une randonnée en forêt, ou encore une invitation chez le voisin, dès que possible, permettez à votre animal de vous accompagner !

En tant qu’humains, nous ne nous en rendons pas toujours compte, mais les bruits qui nous entourent sont nombreux. Entre moteur d’une voiture, coup de klaxon, bruits de pas, tonnerre, sonnette, musique, rires, feux d’artifice… tout ce qui nous semble banale ne l’est pas pour votre chien. Il est donc important de le familiariser au plus tôt avec ces différents sons.

Veillez au bon déroulement des premiers contacts

Bien sûr, il ne s’agit pas de lâcher son chiot dans la nature, sans lui assurer la moindre protection. Au contraire, puisque les premières expériences forgent le comportement de votre animal, il est indispensable qu’elles soient positives. La socialisation du chien nécessite de lui montrer que le monde extérieur n’est pas un danger, afin qu’il l’appréhende de la meilleure des façons.

Au contraire, si votre nouveau copain à poils vit des expériences traumatiques, il risque de craindre ces mêmes situations pour le reste de sa vie. Ainsi, il faut veiller à ce que les premiers contacts entre votre chien et les autres se déroulent sereinement. L’objectif est de lui montrer qu’il s’agit d’une expérience agréable, qu’il pourra renouveler sans crainte.

Les présentations entre votre chien et les autres doivent donc être rigoureusement cadrées par vos soins. Choisissez des contextes favorables, et des personnes avec lesquelles vous savez d’avance

que la rencontre se passera bien. Tout au long du contact, gardez un œil sur les uns et les autres, de manière à pouvoir intervenir rapidement face au moindre problème.

Laissez le découvrir par lui-même

Attention tout de même, la vigilance n’est pas synonyme de surprotection. Un chien sociable est avant tout un chien qui a fait ses propres expériences. Si vous l’empêchez d’appréhender les situations par lui-même, vous risquez de ne jamais lui permettre de trouver ses propres repères. Le chien sera alors rapidement stressé, et dépassé, sans votre intervention.

Pour sociabiliser son chien, il est indispensable de le laisser aller vers les autres, sans projeter de la peur sur lui. Par exemple, lorsque vous croisez un autre chien dans la rue, rien ne sert de prendre votre animal systématiquement dans les bras. En agissant de la sorte, vous ne lui permettez pas d’apprendre le langage canin. Les chiens, entre eux, utilisent divers signaux pour se comprendre. Ainsi, chacun respecte le périmètre de sécurité de l’autre, ce qui prévient les conflits.

Montrez l’exemple

Dès son arrivée dans le foyer, n’oubliez pas que vous représentez un modèle pour votre chien. En effet, ce dernier vous perçoit comme une référence. Il calque alors ses émotions, et parfois même son comportement sur le vôtre. Un chien est une véritable éponge. Il a tendance à facilement ressentir le malaise, même non-dit, d’une situation.

Pour sociabiliser son chien, il est donc très important de lui montrer le bon exemple. Si vous-même, vous perdez le contrôle, votre chien aura toutes les raisons de s’inquiéter. Il est donc capital de rester calme, et sur de soi, en toutes circonstances. De même, gardez de la logique, et de la fermeté dans les ordres que vous lui donnez.

En résumé

Vous l’aurez compris, la sociabilisation du chien est indispensable à son équilibré, comme à son insertion dans la société. Il est important de travailler la socialisation canine dès les premiers mois, afin d’éviter des troubles du comportement futurs. Il est également possible de socialiser un chien adulte, cependant la démarche s’avérera plus longue, et plus complexe. En cas de problème, n’hésitez pas à faire appel à un éducateur canin et pour aller plus loin dans l’éducation de votre chien, nous vous conseillons l’excellent livre « Dresser son chien en 15 minutes par jour » de Caroline Lange.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :