Mise bas chienne : son déroulement et nos conseils

0 Commentaires

C’est la première mise bas de votre chienne et vous ne savez pas trop comment ça se passera, ni quoi faire pour l’aider ? Un accouchement peut être éprouvant pour votre chienne et vous devrez la soutenir.

Laissez cet article vous aiguiller sur le sujet !

Quels sont les signes avant-coureurs de la mise bas ?

Dans un souci d’anticipation, connaître les signes précurseurs de la mise bas est primordial. Il y’a quelques signes qui indiquent que le moment de la mise bas est proche.

Signe n°1 : Le processus de lactation

3 à 4 jours en moyenne avant la mise au monde du chiot, sa future mère commencera le processus de lactation. Ainsi, ses mamelles vont commencer à se gonfler et un écoulement laiteux va se produire. Toutefois, ce signe varie selon les chiennes et certaines ne connaîtront ces changements qu’après la mise bas : le lait n’apparaît donc pas toujours avant la naissance des chiots.

Signe n°2 : Les contractions utérines

On observera aussi les contractions utérines de la chienne.

Signe n°3 : Dilatation de la vulve

Une bascule de son bassin à lieu 1 à 3 jours avant l’accouchement ainsi qu’une dilatation de la vulve.

Signe n°4 : Baisse du taux de progestérone

Le taux de progestérone aide à décider si oui ou non on pratiquera la césarienne sur la chienne. La mise bas devrait avoir lieu entre 12 et 36 heures après la chute de cette hormone.

Signe n°5 : Fonte du bouchon muqueux de la chienne

24 heures avant la première contraction, la chienne aura une perte des eaux ou une fonte de son bouchon muqueux. Souvent nettoyée par la chienne, cette perte peut ne pas être remarquée.

Signe n°6 : La chute de la température

De plus, sa température chute de 1 degré juste avant l’accouchement. Cette baisse est observable si elle a été mesurée chaque jour. Toutefois, ce paramètre est parfois critiqué, car il peut être variable selon la race de la chienne. En effet, plus la chienne est grosse, moins la baisse de température sera importante. Elle baisse à 35 degrés chez la petite chienne, à 36 degrés chez les chiennes de taille moyenne et à 37 degrés chez les plus grandes.

Signe n°7 : Des changements dans son comportement

En plus de ces signes physiques, la chienne change aussi de comportement. Par exemple, il sera courant de la voir chercher un endroit calme et de s’isoler. Selon son caractère, elle pourra au contraire avoir besoin de votre compagnie pour plus de réconfort.

D’autres comportements caractéristiques sont l’agitation, le grattage de sol, le vomissement ou encore le refus de s’alimenter

La préparation de la mise bas de la chienne

En cette période déterminante dans la gestation de la chienne, vous devriez la laissez dans un environnement coutumier et paisible, mais surtout propre et bien isolé contre le froid.

La chienne peut accoucher seule, mais nous vous conseillons d’être à ses côtés, non seulement pour le soutien moral, mais aussi pour pouvoir réagir en cas de complications.

De nombreux accessoires sont disponibles dans le commerce pour aider la chienne à la mise bas. Ils seront de précieux alliés pour maintenir une température idéale à la survie des chiots et pour le confort de la mère.

Le processus de la mise bas de la chienne : notre description

La mise bas de la chienne est un processus assez long puisqu’en moyenne, il dure entre 10 et 24 h. Il peut toutefois aller jusqu’à 37 heures pour un premier accouchement.

Étape n° 1 : Le début du travail

Au début du travail s’enclenche le processus d’ouverture du col et la préparation de l’utérus de la chienne. Vous verrez son comportement changer à partir de ce moment à cause de la douleur des premières contractions utérines qui l’inquiète. La durée de cette étape est variable. En effet, elle est comprise dans un intervalle de 5 à 37 heures.

Les contractions finiront par devenir observables de l’extérieur et avec le décollement du placenta, vous verrez un écoulement vert sortir.

Sachez que le premier chiot est celui qui met le plus de temps à être expulsé, car le col de l’utérus n’est pas encore totalement dilaté. Rappelons que les portées varient de 3 à 12 chiots selon la race et la taille du chien.

Étape n° 2 : L’expulsion des chiots

La chienne se met généralement en position assise pour effectuer les efforts de contraction puis se couche sur le côté pour la sortie des chiots. Lors de l’expulsion, le chiot est contenu dans une petite poche que la chienne pourra tirer si le nouveau-né sort la tête la première.

Si jamais la poche est détériorée ou percée, vous pouvez tirer légèrement le chiot pour aider la mère à l’expulser, mais seulement à condition que votre chienne ait arrêté de pousser. Une fois le premier chiot mis au monde, le reste de la portée est expulsé chiot par chiot toutes les 15 à 70 minutes en alternance avec les expulsions de placenta. Faite attention à ce que leur nombre soit égal à celui des chiots et que les durées entre les expulsions ne dépassent pas deux heures.

Après la mise au monde d’un chiot, la mère le libère de son sac amniotique en le déchirant. Elle lèche sa cage thoracique et sa tête de façon énergique afin de provoquer la première inspiration. Si le cordon ombilical n’a toujours pas été sectionné, il est possible que la chienne cherche à le sectionner. Attention à ce qu’elle ne le tire pas trop fort au risque d’éventrer ses petits.

Nos conseils après la mise bas de la chienne

Bien que la chienne sache par instinct ce qu’il faut faire durant la mise bas et comment s’occuper de ses petits, il arrive parfois que la chienne ne s’occupe par directement de ses enfants à la naissance. Dans ce cas, frottez le petit chiot en le recueillant dans une serviette propre jusqu’à entendre le petit gémissement de la première inspiration.

Lorsque vous aurez coupé son cordon ombilical, remettez-le près de sa mère pour qu’il prenne un peu de son lait et qu’il n’attrape pas froid.

Sachez qu’il est tout à fait normal que la chienne mange aussi les placentas expulsés. Ils contiennent des hormones qui favorisent la lactation. Toutefois, il est raisonnable de ne pas tout la laisser manger au risque qu’elle soit victime d’une gastro-entérite.

Il arrive que la chienne devienne agressive envers vous, car elle a l’impression que vous avez l’intention de lui voler ses petits. Parfois, un chiot est mis à l’écart par sa mère. Dans ce cas, prenez-le en charge. Faites bien attention à ce que les petits restent proches de leur maman pour bénéficier de la tétée.

Laissez la mère sortir régulièrement et se reposer pour prendre des forces.

Dans quelles situations est-il judicieux de consulter directement un vétérinaire ?

Dans certaines circonstances liées à la mise bas, le mieux est de consulter un vétérinaire :

  • Si la gestation dépasse les 66 jours
  • Si le chiot n’arrive pas à sortir malgré votre aide
  • Si la chienne à des contractions depuis plus de 12 heures
  • Si la chienne fournit des efforts pendant plus de 3 h 30 sans qu’aucun chiot ne soit expulsé
  • Si la chienne perd du sang, du pus, ou un liquide de couleur verte/marron/noir pestilentiel.
  • Si la température chute et que rien ne se passe après 24 heures
  • Si plus de deux heures passent entre deux naissances

Les mises à bas difficiles ou anormales sont plus communes chez certaines races que d’autres. Redoublez par exemple de vigilance avec les bouledogues, les chihuahuas ou les pékinois.

Si un signe pareil d’anomalie se présente, vous ne devez pas perdre une minute et emmener votre chienne aux urgences.

Pour éviter les problèmes, nous vous recommandons d’éviter de mettre les doigts ou un objet dans les voies génitales de votre chienne. Cela peut entrainer de graves lésions.

De même, ne cherchez pas à extraire de force un chiot qui n’est pas encore sorti et qui est totalement dans les voies génitales de la mère. Il y’aurait des risques de santé non seulement pour la chienne, mais aussi pour son chiot.

En résumé

  • La mise bas de la chienne dure en moyenne jusqu’à 24 h et peut aller jusqu’à 37 heures pour une première
  • Nous vous conseillons d’être présent durant la mise bas
  • La mère fait l’effort de contraction assise et expulse les chiots couchés. Après le premier chiot, la durée entre les expulsions ne doit pas dépasser deux heures.
  • Les signes avant-coureurs d’une mise bas sont à la fois physiques et comportementaux
  • Prévoyez un endroit calme, hygiénique et à l’abri de la chaleur pour la mise bas de votre chienne
Categories: Reproduction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

E-BOOK OFFERT | "6 Clés Pour Rendre Un Chien Heureux"
Télécharger Maintenant
%d blogueurs aiment cette page :