Un chien jaloux de mon compagnon : que faire ?

Nous entendons souvent l’expression « chien jaloux ». Pourtant les chiens ne connaissent pas vraiment ce sentiment. Comme la rancune ou la vengeance, c’est un ressenti plutôt complexe et assez exclusif aux humains.

Comme ce terme est assez ancré dans le langage courant, nous continuerons néanmoins de l’employer dans l’article. Ce phénomène est surtout dû à une mauvaise gestion des contacts et des besoins du chien par son maître.

En fait, les chiens ne ressentent pas la jalousie, mais plutôt le manque. Lorsqu’ils ont été habitués à quelque chose qui leur provoque une émotion positive et qu’on le leur retire, ils auront un sentiment désagréable et feront très rapidement des associations avec la présence de votre conjoint.

chien jaloux

PS : Vous souhaitez un chien calme et propre ? Nous vous proposons une méthode structurée et détaillée qui vous permettra de l’éduquer en seulement 15 minutes par jour. C’est un best-seller conseillé par tous les éducateurs canins. Cliquez ici pour la découvrir ! 

Exemple : cas concret de chien jaloux

Dans notre exemple, imaginons qu’un maître vive seul et soit habitué à chouchouter son chien, à lui proposer des activités et de longues balades chaque jour. Tout se passe à merveille pour le maître comme pour le chien et ils profitent de leur temps ensemble.

Tout à coup, le maître rencontre quelqu’un. Il accorde moins de temps à son chien au profit de cette personne. Les promenades continuent, certes, mais se font beaucoup plus rares et les activités ensemble deviennent quasiment inexistantes.

Sachez qu’un chien observe et ressent beaucoup de choses. Il va très vite associer votre compagnon au point de départ de son manque, de son mal être et devenir hostile à son égard. Il va donc falloir apprendre à gérer sa frustration.

On pourrait assimiler ce cas de figure à l’arrivée d’un nouveau de bébé dans une fratrie. L’ainé est frustré parce qu’on ne lui accorde plus autant d’attention qu’avant.

Comment faire pour que mon chien ne soit plus jaloux ?

Solution n° 1 : Respectez les besoins du chien

Il est important que vous compreniez que votre chien a des besoins et que vous seul êtes responsable de leur satisfaction ou non. Peu importe vos états d’âme, les besoins du chien restent toujours les mêmes.

De plus, il faut comprendre que le laisser seul dans le jardin n’est pas non plus suffisant. La promenade avec son chien est donc nécessaire. En effet, un chien a besoin de se dépenser mentalement et physiquement. Il cherche à sentir les odeurs pour développer son odorat.

Durant les promenades, n’hésitez pas à la détacher pour qu’il puisse goûter au sentiment de liberté. Si vous avez peur de le promener sans laisse, utilisez-en une qui peut s’allonger. Jouez avec lui pour renforcer votre relation maître-chien et créer de bons souvenirs entre vous.

L’idéal serait d’amener d’autres chiens avec vous pour qu’il ait de la compagnie et n’oublie pas ses réflexes et langages de communication canins.

Par ailleurs, n’hésitez pas à amener votre conjoint/mari avec vous durant les balades afin que votre chien puisse associer cette personne à un sentiment positif. Cela diminuera de fait sa jalousie.

Solution n° 2 pour un chien jaloux : Prenez les initiatives pour les contacts et ne laissez pas votre chien le faire

Il arrivera souvent que votre chien réclame de l’attention. Que ce soit en posant sa tête sur vos genoux, en se frottant à vous ou en vous apportant un jouet. Si vous répondez positivement à ses demandes, qu’en déduira-t-il selon vous ? Que ce comportement est le bon pour obtenir ce qu’il souhaite. Il le reproduira donc très souvent, y compris dans des situations gênantes.

Il n’hésitera pas à monter sur le canapé lorsque vous êtes avec votre conjoint par exemple. Si vous le lui refusez à ce moment-là, il risque de le prendre mal et de développer un sentiment de jalousie envers votre compagnon.

Vous allez donc prévenir ce type de comportement. Lorsqu’il réclamera de l’attention dans la vie de tous les jours, ignorez-le jusqu’à ce qu’il passe à autre chose et rappelez-le ensuite pour des caresses.

L’idée est que vous devez être l’initiateur des contacts. Ce n’est pas au chien de les gérer pour vous.

Revenons maintenant à l’exemple dans lequel le chien monte sur le canapé alors que votre conjoint est présent. Une solution serait de l’isoler dans une pièce durant un temps pour qu’il comprenne que ce comportement engendre quelque chose de négatif pour lui.

Nous développons plus en détail ce sujet dans notre article sur comment punir son chien.

Solution n° 3 : Évitez de renforcer les comportements indésirables

Pour une amélioration du comportement jaloux de votre chien, vous devez à tout prix éviter le renforcement. En effet, il peut être gratifiant pour l’égo de voir un chien jaloux nous « protéger ». Mais cela peut très vite amener à des comportements indésirables, gênants, voire même dangereux.

De ce fait, si votre chien aboie sur votre mari/femme/compagnon, ne souriez pas béatement et réagissez directement.

N’oubliez pas qu’après 10 minutes, un chien ne sait même plus pourquoi il est puni. Pas de réaction à retardement donc.

Ainsi, dès qu’il commence à montrer un comportement agressif, ignorez-le ou partez afin qu’il enregistre bien que ce n’est pas de cette manière qu’il obtiendra ce qu’il veut. S’il voit votre compagnon s’enfuir de peur sans aucune réaction de votre part, il aura tout gagné. Il interprètera l’agressivité comme un comportement qui fonctionne. Vous devez donc rester ferme et ne pas lui montrer de peur.

Solution n° 4 : Réglementez les entrées/sorties sur le canapé et le lit

Il peut être admis que votre chien monte de temps en temps sur votre canapé ou votre lit à condition que ce soit vous qui dictiez les règles. C’est donc à vous de décider quand il devra descendre ou monter.

Le piège à éviter serait que le chien croit que votre lit est son panier et qu’il s’y invite selon ses envies. Dans ce cas, toute entrée d’un étranger sur le lit serait vue comme une intrusion sur son territoire, expliquant les grognements à la venue de votre conjoint.

Pour résoudre ce problème, vous devriez lui proposer une alternative confortable comme un tapis ou un panier moelleux. Faites tout votre possible pour qu’il s’y installe fréquemment en y mettant ses jouets préférés et en lui donnant des friandises lorsque vous constatez qu’il s’est couché dans le panier. Faites en sorte de renforcer ses comportements positifs. Lorsqu’il quitte votre lit à votre demande ou lorsqu’il s’installe durablement dans le panier, c’est excellent : récompensez-le.

Essayez de lui apprendre l’indication « Au panier ! ».

Suivre ces conseils va permettre de définir un nouveau cadre de vie au chien tout en laissant une place à votre compagnon. C’est donc du gagnant-gagnant, comme nous le préconisons toujours chez AlphaChien.

Solution n° 5 : Encouragez les bons comportements

Comme nous le disions ci-dessus, n’hésitez pas à renforcer les bons comportements de votre chien. Ainsi, si vous voyez une évolution positive chez votre chien jaloux et qu’il commence à accepter votre conjoint, récompensez-le en lui offrant des friandises ou une séance de caresse.

L’idée est qu’il comprenne que l’acceptation de cette nouvelle personne dans votre vie mène à quelque chose de positif pour lui. Les comportements négatifs en revanche engendrent ce qu’il ne veut surtout pas : l’indifférence et l’isolation.

En résumé

  • Renforcez les comportements positifs et punissez dans l’instant les comportements négatifs.
  • À l’inverse, ne renforcez pas les comportements négatifs.
  • Respectez les besoins de votre chien, même en présence de votre compagnon. Les efforts doivent venir des chiens et des humains.
  • Ne le laissez pas être à l’initiative des contacts.
  • Offrez un panier à votre chien. Il ne doit pas considérer votre lit comme son territoire.

Comportement canin : décryptage des attitudes insolites

Les comportements canins sont parfois difficiles à décrypter. IL reste parfois un véritable mystère malgré que le chien soit le meilleur ami de l’homme. Nous avons décrypté pour vous les comportements canins fondamentaux ainsi que certaines attitudes insolites.

PS : Vous souhaitez un chien calme et propre sur lui ? Nous vous proposons une méthode structurée et détaillée qui vous permettra de l’éduquer en seulement 15 minutes par jour. C’est un best-seller conseillé par tous les éducateurs canins. Cliquez ici pour la découvrir ! 

Mon chien remue la queue

Comprendre un chien peut parfois relever du véritable défi. Il s’agite, fait du bruit où prend une posture alambiquée sans que les maîtres comprennent pourquoi. Pourtant, tous les comportements canins ont une signification précise. Petit tour de la situation.

comportement canin

Le chien est un animal de meute. Il a donc développé toute une série de comportements qui lui permettent de communiquer avec ses congénères. À travers les âges, il a gardé certains de ces comportements au moyen desquels il tente de communiquer avec les hommes. Remuer la queue fait partie de cet héritage canin.

Cependant, contrairement à la croyance, remuer la queue n’est pas forcément un signe de joie. Cela peut également être un comportement canin agressif ou le comportement d’un chien peureux. Il faut pour départager ces différentes possibilités analyser le battement de la queue.

Lorsque le battement est rapide et régulier, il signifie généralement un fort enthousiasme. Si la queue est raidie, basse et parfois entre les pattes arrière, cela indique un état de peur, de crainte et parfois d’agressivité.

Comportement canin n°1 : Mon chien renifle ses congénères

L’odorat du chien est nettement plus développé que l’odorat humain. La reconnaissance et les sensations olfactives jouent donc un grand rôle dans sa capacité à analyser les autres.

Aussi, lorsque votre animal est en présence de congénères, il est important de les laisser se sentir le « derrière ». Si cela peut paraître étrange, c’est leur manière à eux d’échanger des informations. Si vous les empêchez d’activer ce mécanisme, ils risquent de voir de la provocation ou de l’agressivité chez les autres canidés. Le risque de bagarre est donc très nettement supérieur.

Comportement canin n°2 : Mon chien fugue

Contrairement à la fugue chez les hommes, notamment chez les adolescents, qui exprime une volonté de s’échapper, la fugue canine n’est absolument pas contre vous. Au contraire, cela démontre que votre chien est en bonne santé et qu’il souhaite explorer son environnement.

La fugue peut se révéler une source de danger puisque le chien est confronté à un environnement qu’il ne connaît pas. Cependant, pour ne pas qu’il interprète le retour à la maison comme une expérience négative, il convient de ne pas le gronder lorsqu’il revient. Gardez également en mémoire que, si votre chien est un mâle, il sera inévitablement attiré par l’odeur des femelles qui se trouvent à proximité de votre habitation. C’est également une cause fréquente de fugue.

Comportement canin n°3 : Mon chien essaye de s’attraper la queue

Tous les propriétaires ont déjà eu un fou rire face à un chien qui essaye de s’attraper la queue. Si ce comportement n’est ni pathologique ni dangereux, il peut parfois être véritablement incommodant tant pour le maître que pour l’animal.

Le but de l’action est très clairement d’attirer votre attention. Par conséquent, si vous avez une réaction, quelle qu’elle soit, votre chien reproduira ce comportement lorsqu’il se sentira seul ou qu’il sera jaloux.

Comportement canin n°4 : Mon chien aboie dès que je rentre

L’aboiement est le mode de communication principale des canidés. Il peut traduire des sentiments variés allant de la joie à la frustration en passant par l’interrogation, la méfiance, l’avertissement ou la colère.

Si votre animal aboie lorsque vous arrivez, c’est qu’il vit sans doute assez mal vos allées et venues. Il se sent seul et l’aboiement est la traduction de son mal-être et de son angoisse.

Mon chien lèche sans arrêt

Tous les chiens se lèchent et lèchent leurs maîtres. Il s’agit d’un comportement tout à fait normal hérité de leur lien avec leur mère. C’est également un signe de soumission et d’affection envers son maître.

Cependant, si votre chien se lèche de manière compulsive, cela n’est pas normal. Avec le temps, il risque de s’irriter la peau et parfois même de se blesser ou de se faire saigner. Il est important de consulter un vétérinaire ou en comportementaliste canin afin de corriger ce problème et d’en comprendre l’origine. D’ordre général, ce sont l’anxiété ou le stress qui sont les principaux facteurs de ce trouble.

Mon chien détruit tout

Il arrive parfois que des chiens détruisent la maison en l’absence de leur maître. Si cela est très gênant, il y a cependant une explication.

Lorsque les chiens se vengent littéralement sur les meubles, c’est qu’ils sont victimes d’un sentiment d’ennui, d’anxiété ou d’immaturité.

Si votre chien est encore jeune, sa propension à détruire vient probablement de son envie d’explorer les lieux et les objets. Il faut donc lui donner des objets qu’il pourra prendre dans sa gueule afin de poursuivre son exploration. Si votre chien est déjà adulte, l’origine de comportement provient du stress de la séparation. Il convient donc d’habituer votre chien à rester seul et de lui donner suffisamment d’exercice afin qu’il puisse se dépenser.

Mon chien vole

Il existe 2 types de chiens voleurs : ceux qui volent de la nourriture et ceux qui volent des effets personnels de leurs maîtres.

Les chiens qui volent de la nourriture ont généralement faim. Dans certains cas, ils sont également gourmands. Quoi qu’il en soit, ne cédez jamais à ses yeux implorants lorsque vous êtes à table. Votre chien a besoin d’une hiérarchie bien définie afin de s’épanouir. Nourrissez-le donc après que vous ayez vous-même pris votre repas.

Les chiens qui volent des effets personnels de leurs maîtres ont généralement besoin de davantage d’affection. Dans tous les cas, ne le grondez pas et surtout ne commencez pas à courir derrière lui. Il prendrait cela pour un jeu et recommencerait à la première occasion venue.

Mon chien est coprophage

Certains chiens prennent la mauvaise habitude de vouloir manger leurs excréments. Si cela paraît répugnant, de prime abord, il y a, ici encore, des explications à ce comportement.

La coprophagie peut provenir de carences alimentaires. Dans ce cas, votre chien souhaite récupérer les résidus alimentaires présents dans ses selles. Un équilibrage de son alimentation permet de résoudre le problème.

Le phénomène peut également être dû à une attitude de punition lors de l’apprentissage de la propreté. Cette fois, votre chien est coprophage, car il essaye de dissimuler ses selles afin de ne pas être grondé à nouveau. Une rééducation chez un comportementaliste canin est tout indiquée.