Propreté du chiot : les 4 choses à ne surtout pas faire

La propreté du chiot … J’avoue que c’est très certainement la pire crainte des gens qui adoptent un chien, surtout la première fois. Pourtant, c’est surement la notion la plus simple à apprendre quand on a une méthode bien définie. Attention toutefois aux belles promesses : les solutions « rapides » qui vous permettent d’apprendre la propreté à votre chiot en sept jours n’existent pas, ce serait impossible ne serait-ce que d’un point de vu technique. Dans cet article, je vais vous montrer 4 choses qu’il ne faut pas faire quand on apprend la propreté à un chiot et quand on veut s’éviter des problèmes sur le long terme.

PS : Si vous souhaitez améliorer la propreté de votre chiot/chien ou régler des troubles du comportement, je vous recommande le programme d’éducation canine de Caroline Lange. Écrit par une éducatrice canine professionnelle, il vous donnera une méthode claire pour obtenir vos premiers résultats rapidement.

Retrouvez le programme en cliquant ici

Apprendre la propreté à son chiot : les 4 erreurs à éviter

Ca y-est, votre chiot est finalement arrivé à la maison ! C’est un bel évènement mais ne relâchez pas votre attention tout de suite. Soyez attentifs aux imprécisions, à ces choses qui ne devraient pas être faites car elles pourraient le suivre même à l’âge adulte :

1. Confondre sa compréhension de la notion de propreté et sa capacité à se retenir

Intellectuellement, il est possible que votre chiot ait compris ce que vous attendez de lui en termes d’hygiène mais qu’il ne soit pas encore physiologiquement capable de se retenir suffisamment longtemps (sphincters pas suffisamment développés, vessie trop petite).

Si votre chiot se trouve dans ce cas de figure, ne lui en tenez pas rigueur pour ne pas gâcher tout le travail que vous aurez effectué auparavant pour qu’il comprenne la notion de propreté.

Je comprend que ça puisse être dérangeant d’avoir de temps en temps à repasser derrière et à nettoyer, mais cela fait partie de l’aventure ! Pour vous aider, je vous recommande d’utiliser un tapis de propreté absorbant qui vous facilitera grandement la tache au moment du nettoyage.

Vous retrouverez un lot de 150 tapis absorbants ici (Amazon) : https://amzn.to/3xE3Ndl

2. S’absenter trop longtemps

Beaucoup font cette erreur. Ils récupèrent le chiot et dès le premier jour, ils le déposent à la maison et partent travailler 8-10h. Si vous laissez votre chiot seul trop longtemps, il risque de paniquer et de faire ses besoins partout car il ne sait pas encore gérer la solitude et les peurs qu’elle entraîne. Ces émotions vont accélérer son transit et ses déjections seront encore plus fréquentes qu’elles ne l’auraient été en temps normal.

Pire, votre chiot risque de patauger seul 8-10h dans son caca, s’y habituer et se conditionner à penser que le salon est l’endroit correct pour faire ses besoins. Si ça arrive et que votre chiot commence à considérer votre salon comme ses toilettes, ce comportement sera d’autant plus difficile à corriger.

Conclusion : évitez de vous absenter trop longtemps alors qu’il ne gère pas encore correctement la solitude.

3. Mettre son museau dans son caca

C’est une erreur très courante. Je ne sais pas pourquoi mais beaucoup de maîtres ont cette image stéréotypée en tête et pensent que c’est une bonne idée. Malheureusement, c’est tout le contraire : d’une part vous le sanctionnez n’importe comment (voir mon article sur la punition) et d’autre part, vous le rendez malade.

L’éducation canine, ce n’est pas montrer du doigt les erreurs mais diriger le chien vers la bonne solution. Mettre le museau du chien dans ses excréments ne lui indique pas ce que vous attendez de lui. Si vous lui faites ça, vous ne lui donnez pas de plan B et ça ne peut donc pas fonctionner !

4. Sanctionner les pipis liés à l’émotion

Votre chiot découvre encore sont corps et apprend à gérer ses émotions. Si il est joyeux ou si il a peur, il peut arriver qu’il fasse pipi à cause de ça. Dans ce cas particulier, ne le disputez pas.

En fait, ces pipis émotionnels ne sont pas liés à sa compréhension et son apprentissage de la propreté. Il est donc inutile d’agir (à part pour nettoyer derrière, évidemment). Si vous le grondez pour ça, il risque de garder des microtraumatismes et de continuer à tout relâcher par émotion à l’âge adulte.

En résumé

Dans cet article, nous avons vu ce que vous ne devriez pas faire. Je vous conseille à présent de vous enquérir de la bonne méthode et du processus utile à l’apprentissage de la propreté en consultant ce programme d’éducation canine. Gardez en tête que l’apprentissage de la propreté du chiot est facile mais qu’elle vous prendra un certain temps.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :