Comment punir un chien de façon juste : nos conseils

0 Commentaires

Comment punir un chien…

Dans un monde idéal, on éduquerait notre chien à base de câlins et de bisous. Le problème, c’est que les animaux agissent par instinct et que cette méthode serait inefficace. En effet, leur nature leur dicte de faire des choses qui lui paraissent tout à fait normales, mais qui énervent la plupart des humains.

Si votre chien fait beaucoup de bêtise et que vous n’avez qu’une vague idée (voir pas du tout idée) de la manière dont vous pourriez le punir de façon juste, vous êtes tombé sur le bon article.

La punition fait partie des éléments qui vous devez maîtriser pour donner une bonne éducation à votre compagnon. Pour savoir comment punir un chien, il faut comprendre de quelle manière il apprend. Le chien assimile principalement les choses par conditionnement opérant. C’est-à-dire que si une de ses actions le mène à une récompense ou un sentiment positif, il la reproduira. En revanche si un comportement entraine une sensation désagréable pour lui, il l’évitera.

Le but d’une punition n’est pas de faire de votre animal un chien craintif, mais de lui apprendre de manière cohérente quel comportement est bon ou mauvais. Avec la punition, il comprendra ce qu’il ne doit pas faire et saura également de façon précise quel comportement le mène à la satisfaction.

Nous vous conseillons aussi le livre « Dresser son chien en 15 minutes par jour » .C’est un livre complet de plusieurs centaines de pages qui sera un parfait complément à cet article!

Anticiper pour éviter d’avoir à sanctionner

La meilleure des stratégies possibles est la prévention. On réprimande le chien qu’il s’apprête à faire une mauvaise action au lieu de le faire dans l’instant.

Cette stratégie suppose de bien observer votre chien pour pouvoir anticiper ses comportements indésirables.

Nous vous conseillons également de bien répondre à tous les besoins de votre chien pour limiter les risques de mauvais comportement et d’adopter une attitude juste et cohérente.

Tout cela aura pour effet de rassurer le chien qui saura qu’il peut vous faire confiance, ce qui est un élément déterminant dans la relation homme-chien.

Comment punir un chien : la meilleure stratégie

La punition ne doit jamais être traumatisante pour un chien. Ainsi, vos actions se doivent d’être justes et cohérentes afin qu’il imprime correctement les schémas d’association que vous voulez lui transmettre.

Faites aussi suivre votre punition d’une récompense pour lui enseigner le bon comportement.

Je m’explique : si votre chien fait une action I (indésirable), vous devez produire chez lui une sensation désagréable. Vous le mettez ensuite en position de faire l’action D (l’action désirable, que vous souhaitez le voir appliquer à la place) puis vous lui donnez une récompense.

Cela aura pour effet d’augmenter la fréquence de l’action D (désirable) et de diminuer la fréquence de l’action I jusqu’à une totale suppression.

Pour résumer sur comment punir un chien, voici la boucle à répéter autant que nécessaire :

  • Action I (indésirable) >>> Punition
  • Mise en place d’une Action D (désirable) >>> Récompense

Les effets :

  • Diminution puis disparition de l’action I
  • Remplacement de l’action I par l’action D

À présent nous allons voir comment punir un chien, arrêter la sanction et récompenser le chien de manière optimale. En effet, il faut connaître les bonnes manières de faire pour appliquer la stratégie ci-dessus.

Sanctionner le chien

Nous rappelons que la punition du chien doit rester exceptionnelle. Si votre chien n’agit pas comme vous le souhaitez, essayez de comprendre les raisons. Le comportement d’un maître influence beaucoup celui de son chien. Votre rôle est aussi de régulièrement vous remettre en question.

De plus, la sanction ne doit pas être violente. Ainsi, ne tapez jamais votre chien. Cela aurait simplement un effet négatif : votre chien vous craindrait et ne vous ferait plus confiance.

Le second point le plus important est la cohérence. Si par exemple votre chien vous fait la fête en rentrant du travail et que vous le caressez et lui donnez de l’attention, il prendra cela comme un comportement positif et l’adoptera souvent.

Mais si un autre jour vous êtes de mauvaise humeur ou que les pattes de votre chien sont pleines de boues, vous ne voudrez pas qu’il réitère ce comportement et vous allez être désagréable avec lui.

Avec cette attitude incohérente de votre part, le chien ne considérera plus vos réactions comme une référence et recommencera à chaque fois, juste au cas où il tomberait sur un jour où vous êtes de bonne humeur.

De fait, si vous voulez supprimer ce comportement, il faudra punir votre chien de façon systématique lorsqu’il se produit, que vous soyez de bonne humeur ou pas.

L’arrêt de la sanction

Chez AlphaChien, nous conseillons de ne pas faire durer la sanction trop longtemps. Sachez que les chiens mettent en moyenne 10 minutes pour passer à autre chose. De ce fait, vous devrez adopter le principe du « pas vu pas pris ». Si vous ne prenez pas votre chien en flagrant délit, il ne servira à rien de le sanctionner puisqu’il ne comprendra pas du tout pourquoi il est puni.

De plus, si votre punition dépasse les 10 minutes, le chien vous trouvera injuste puisqu’il ne saura même plus pourquoi il est puni.

Si une de vos punitions parait injuste à votre chien, vous lui semblerez instable et vous diminuerez la confiance qu’il vous porte. De plus, cela affectera négativement votre relation avec lui.

Si par exemple vous souhaitez isoler votre chien, ne le faites pas plus de 6 minutes.

Récompenser le chien

Pour que le chien puisse bien distinguer ce qu’il peut faire de ce qu’il ne peut pas faire, il faudra systématiquement faire suivre une punition d’une récompense.

Prenons l’exemple d’un chien qui cherche à manger dans sa gamelle avant que vous ne l’ayez posée. Lorsqu’il fait cela, ne posez pas tout de suite la gamelle. Attendez qu’il se calme et dites-lui « pas bouger » pour qu’il reste à distance lorsque vous posez la gamelle. S’il reste effectivement calme, attendez quelques secondes et posez la gamelle en le caressant.

La caresse, associée à l’accès plus rapide à la nourriture est la récompense dont nous parlions.

Ainsi, le chien comprend que son empressement ne lui permet pas d’obtenir ce qu’il souhaite. En revanche lorsqu’il attend un petit peu, il est récompensé.

Lorsqu’on dresse un chien, la sanction consiste à rediriger le chien vers un comportement qu’on souhaite le voir adopter.

Attention, de temps en temps, votre chien va essayer de vous tester et reproduira certains mauvais comportements. Soyez toujours cohérent et inflexible : la punition dans ce cas-là devra être systématique.

Comment punir un chien? Voici les types de sanctions applicables

Ignorez le chien

C’est la sanction la plus douce. Vous ne devrez ni le toucher, ni lui parler, ni le regarder. Il faudra l’appliquer si votre chien réclame de l’attention de manière exagérée.

Cette technique ne fonctionnera que si vous l’ignorez totalement. Même si vous lui criez dessus, cela ne donnera pas de résultat dans ce cas de figure, car le chien aura finalement obtenu votre attention : une victoire en somme.

Nous savons que cela peut parfois être dur à réaliser. Pour vous aider, vous pouvez tourner le dos à votre chien, passer un appel devant une fenêtre ou encore changer de pièce dans la maison. N’oubliez pas. Après 10 minutes si vous remarquez que votre chien cesse de réclamer de l’attention, cessez de l’ignorer.

L’envoyer au panier

Si vous avez ignoré votre chien et que cela ne suffit pas, ordonnez-lui d’aller au panier avec l’indication « au panier ». (Il faudra que votre chien apprenne cette indication et vous obéisse systématiquement).

Cet ordre ne sera pas perçu comme une manière de l’isoler. C’est une stratégie pour lui permettre de se calmer avant de revenir vers vous et recevoir sa récompense.

Isoler le chien dans une pièce

Le chien est un animal sociable. De ce fait, l’isolation est une sanction forte pour lui. Lorsque vous isolez votre chien, assurez-vous qu’il perçoive réellement ce comportement comme une sanction. (action de votre part engendrant chez lui une sensation négative suivie d’une récompense) Nous avons trop souvent des lecteurs qui se plaignent d’isoler leur chien sans résultat.

Ensuite, nous leur demandons « Où est-ce que vous isolez votre chien ? »  Souvent, la réponse est « Dans le jardin ». Dans ce cas, il est tout à fait normal que ces lecteurs n’obtiennent pas de résultats, car l’isolation doit se faire dans un endroit fermé, sans beaucoup de distractions ou simulations possibles.

Dans le jardin, il a un énorme espace où il a la possibilité de se dépenser et renifler les odeurs : ce n’est pas du tout une punition pour un chien.

Vous devez donc l’isoler dans une petite pièce comme une salle de bain ou des toilettes qui font très bien l’affaire.

Attention, ne l’enfermez pas plus de 5 minutes. S’il gratte la porte ou aboie pour sortir, rajoutez 3 minutes pour qu’il comprenne que ce n’est pas en faisant cela qu’il obtiendra satisfaction. Si vous lui ouvrez dès qu’il gratte la porte, il recommencera systématiquement.

Lorsque vous lui ouvrez finalement, retournez à vos activités de la journée sans trop vous occuper de lui.

Punition par la contrariété verbale ou sonore

Un « oh ! oh ! » prononcé de manière ferme suffit parfois pour certains chiens. Il faudra néanmoins veiller à adapter les intonations de votre voix en fonction de ses actions.

Pour un comportement souhaité, faites un « oooh » aiguë et pour un comportement répréhensible (ou en prévention, lorsque vous repérez un signe qui montre qu’il envisage de passer à l’acte) faites « oh ! oh ! » ou « non ! » d’une voix ferme et grave.

Cette distinction des tonalités de voix va permettre au chien de mieux se repérer entre les actions qu’il peut faire et celles qu’il ne doit pas faire.

Faites attention avec l’emploi trop répété du « non » qui pourrait à terme être sans effet sur votre chien. Faites donc varier vos expressions de contrariété verbale.

Aussi, montrez systématiquement à votre chien quel comportement vous voulez le voir appliquer à la place lorsque vous lui dites « non »

Sachez qu’il existe également sur le marché des aérosols qui en émettant un gaz produisent un bruit surprenant pouvant remplacer les « non ». Ce type de produit est totalement sans danger pour le chien et conseillé par l’équipe d’AlphaChien.

Le principe de la sanction en clair

Vous savez maintenant comment punir un chien. Pour résumer ce que nous avons vu précédemment, la sanction consiste à montrer au chien que le comportement que vous ne souhaitez pas qu’il adopte ne lui permettra pas d’obtenir satisfaction.

Vous devez rester impassible sur ce point, car c’est la clé pour qu’une punition reste cohérente pour votre chien. Une fois qu’il a compris, montrez-lui le bon comportement de substitution avant de lui donner une récompense.

En résumé

Comment punir un chien, à ne pas faire :

  • Taper ou traumatiser votre chien
  • Être incohérent dans votre attitude
  • Faire durer une punition plus de 10 minutes
  • Le sanctionner sans motif valable

Comment punir un chien, ce qu’il faut faire :

  • Le sanctionner de façon systématique pour un comportement que vous ne voulez pas voir
  • Ne pas sanctionner sans motif valable
  • Lui montrer le comportement que vous désirez réellement le voir adopter
Categories: Dressage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *