Testez votre complicité avec votre chien : mon exercice pratique !

Développer de la complicité avec son chien est primordial. Si ce n’est pas à vous qu’il se réfère lorsqu’il rencontre un problème qu’il n’arrive pas à solutionner, il risque de se frustrer pour rien, de faire des bêtises et de s’emporter.

L’exercice présenté dans cet article vous permettra de travailler cet aspect de votre relation et d’apprendre à votre chien que vous êtes une solution à ses problèmes de la vie quotidienne. Il est en plus très utile pour pratiquer l’autogestion de la frustration.

PS : Si vous souhaitez rendre votre chien plus à l’écoute et ou régler les soucis de comportement, je vous recommande la lecture du livre « Dresser votre chien en 15 minutes par jour ». Écrit par une éducatrice canine de 14 ans d’expérience, il vous donnera les premiers résultats positifs dès les deux premières semaines.

Retrouvez-le ici : http://go.cmora.neoaid.3.1tpe.net

Chien et test de complicité : matériel et principe de l’exercice

Pour ce qui est du matériel vous aurez simplement besoin d’un boudin à mordre (dans l’idéal) que vous attacherez à un poteau ou à un arbre. Si vous n’en avez pas, une corde ou un jouet qu’il aime peuvent faire l’affaire.

Vous retrouverez un boudin à mordre ici (Amazon) : https://amzn.to/3835ZB1

Une fois que vous aurez attaché le boudin ou le jouet, le chien devrait naturellement essayer de le décrocher ou l’enlever. À ce moment-là, n’intervenez pas et ne parlez pas.

À un moment, il finira par s’arrêter de forcer en se rendant compte qu’il n’arrive pas à retirer le boudin ;

  1. Si il vous regarde, c’est le signe qu’il compte sur votre aide. Dans ce cas, allez détacher le boudin et donnez-lui le jouet. N’hésitez pas à jouer un peu avec lui dans le même temps.
  2. S’il vous regarde et qu’il se dirige en plus vers vous, c’est encore mieux car l’appel à l’aide est plus net.

Dans les deux cas, l’idée de l’exercice est que le chien puisse faire des analogies et se rendre compte que vous pouvez lui être utile dans pleins de situations ! En pratiquant ceci, vous souhaitez que votre chien aille naturellement vous chercher lorsqu’il rencontre un problème et qu’il ne sait pas comment le résoudre.

Cela évite bien des soucis de comportement, de montées en excitation et de frustrations.

Les avantages de l’exercice pour vous et votre chien

Son atout majeur est sa simplicité, il peut en plus être pratiqué n’importe où : il suffit juste d’attacher le jouet à un poteau ou un arbre pour commencer. Contrairement à d’autres exercices plus complexes, celui-ci ne nécessite pas d’être à deux et peut se faire seul à seul avec le chien.

Avec cet exercice, il n’y a ni laisse, ni longe, ni cris, ni même de mots ; vous échangez avec votre chien sans même parler. C’est intéressant du fait qu’on exploite un autre mode de communication en sortant de notre zone de confort d’être humain. L’homme aime beaucoup trop parler et cet exercice vient bouleverser cette logique, renforçant la relation avec le chien et élargissant le champs des possibles des modes de communication que vous pouvez avoir avec votre animal.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :