Comment punir un chien de façon juste : nos conseils

Comment punir un chien…

Dans un monde idéal, on éduquerait notre chien à base de câlins et de bisous. Le problème, c’est que les animaux agissent par instinct et que cette méthode de dressage serait inefficace. En effet, leur nature leur dicte de faire des choses qui lui paraissent tout à fait normales, mais qui énervent la plupart des humains.

Si votre chien fait beaucoup de bêtise et que vous n’avez qu’une vague idée (voir pas du tout idée) de la manière dont vous pourriez le punir de façon juste, vous êtes tombé sur le bon article.

La punition fait partie des éléments qui vous devez maîtriser pour donner une bonne éducation à votre compagnon. Pour savoir comment punir un chien, il faut comprendre de quelle manière il apprend. Le chien assimile principalement les choses par conditionnement opérant. C’est-à-dire que si une de ses actions le mène à une récompense ou un sentiment positif, il la reproduira. En revanche si un comportement entraîne une sensation désagréable pour lui, il l’évitera.

Le but d’une punition n’est pas de faire de votre animal un chien craintif, mais de lui apprendre de manière cohérente quel comportement est bon ou mauvais. Avec la punition, il comprendra ce qu’il ne doit pas faire et saura également de façon précise quel comportement le mène à la satisfaction.

Nous vous conseillons aussi le livre « Dresser son chien en 15 minutes par jour » .C’est un livre complet de plusieurs centaines de pages qui sera un parfait complément à cet article!

Anticiper pour éviter d’avoir à sanctionner

La meilleure des stratégies possibles est la prévention. On réprimande le chien qu’il s’apprête à faire une mauvaise action au lieu de le faire dans l’instant.

Cette stratégie suppose de bien observer votre chien pour pouvoir anticiper ses comportements indésirables.

Nous vous conseillons également de bien répondre à tous les besoins de votre chien pour limiter les risques de mauvais comportement et d’adopter une attitude juste et cohérente.

Tout cela aura pour effet de rassurer le chien qui saura qu’il peut vous faire confiance, ce qui est un élément déterminant dans la relation homme-chien.

Comment punir un chien : la meilleure stratégie

La punition ne doit jamais être traumatisante pour un chien. Ainsi, vos actions se doivent d’être justes et cohérentes afin qu’il imprime correctement les schémas d’association que vous voulez lui transmettre.

Faites aussi suivre votre punition d’une récompense pour lui enseigner le bon comportement.

Je m’explique : si votre chien fait une action I (indésirable), vous devez produire chez lui une sensation désagréable. Vous le mettez ensuite en position de faire l’action D (l’action désirable, que vous souhaitez le voir appliquer à la place) puis vous lui donnez une récompense.

Cela aura pour effet d’augmenter la fréquence de l’action D (désirable) et de diminuer la fréquence de l’action I jusqu’à une totale suppression.

Pour résumer sur comment punir un chien, voici la boucle à répéter autant que nécessaire :

  • Action I (indésirable) >>> Punition
  • Mise en place d’une Action D (désirable) >>> Récompense

Les effets :

  • Diminution puis disparition de l’action I
  • Remplacement de l’action I par l’action D

À présent nous allons voir comment punir un chien, arrêter la sanction et récompenser le chien de manière optimale. En effet, il faut connaître les bonnes manières de faire pour appliquer la stratégie ci-dessus.

Sanctionner le chien

Nous rappelons que la punition du chien doit rester exceptionnelle. Si votre chien n’agit pas comme vous le souhaitez, essayez de comprendre les raisons. Le comportement d’un maître influence beaucoup celui de son chien. Votre rôle est aussi de régulièrement vous remettre en question.

De plus, la sanction ne doit pas être violente. Ainsi, ne tapez jamais votre chien. Cela aurait simplement un effet négatif : votre chien vous craindrait et ne vous ferait plus confiance.

Le second point le plus important est la cohérence. Si par exemple votre chien vous fait la fête en rentrant du travail et que vous le caressez et lui donnez de l’attention, il prendra cela comme un comportement positif et l’adoptera souvent.

Mais si un autre jour vous êtes de mauvaise humeur ou que les pattes de votre chien sont pleines de boues, vous ne voudrez pas qu’il réitère ce comportement et vous allez être désagréable avec lui.

Avec cette attitude incohérente de votre part, le chien ne considérera plus vos réactions comme une référence et recommencera à chaque fois, juste au cas où il tomberait sur un jour où vous êtes de bonne humeur.

De fait, si vous voulez supprimer ce comportement, il faudra punir votre chien de façon systématique lorsqu’il se produit, que vous soyez de bonne humeur ou pas.

L’arrêt de la sanction

Chez AlphaChien, nous conseillons de ne pas faire durer la sanction trop longtemps lorsque vous éduquez un chien. Sachez que les chiens mettent en moyenne 10 minutes pour passer à autre chose. De ce fait, vous devrez adopter le principe du « pas vu pas pris ». Si vous ne prenez pas votre chien en flagrant délit, il ne servira à rien de le sanctionner puisqu’il ne comprendra pas du tout pourquoi il est puni.

De plus, si votre punition dépasse les 10 minutes, le chien vous trouvera injuste puisqu’il ne saura même plus pourquoi il est puni.

Si une de vos punitions parait injuste à votre chien, vous lui semblerez instable et vous diminuerez la confiance qu’il vous porte. De plus, cela affectera négativement votre relation avec lui.

Si par exemple vous souhaitez isoler votre chien, ne le faites pas plus de 6 minutes.

Récompenser le chien

Pour que le chien puisse bien distinguer ce qu’il peut faire de ce qu’il ne peut pas faire, il faudra systématiquement faire suivre une punition d’une récompense.

Prenons l’exemple d’un chien qui cherche à manger dans sa gamelle avant que vous ne l’ayez posée. Lorsqu’il fait cela, ne posez pas tout de suite la gamelle. Attendez qu’il se calme et dites-lui « pas bouger » pour qu’il reste à distance lorsque vous posez la gamelle. S’il reste effectivement calme, attendez quelques secondes et posez la gamelle en le caressant.

La caresse, associée à l’accès plus rapide à la nourriture est la récompense dont nous parlions.

Ainsi, le chien comprend que son empressement ne lui permet pas d’obtenir ce qu’il souhaite. En revanche lorsqu’il attend un petit peu, il est récompensé.

Lorsqu’on dresse un chien, la sanction consiste à rediriger le chien vers un comportement qu’on souhaite le voir adopter.

Attention, de temps en temps, votre chien va essayer de vous tester et reproduira certains mauvais comportements. Soyez toujours cohérent et inflexible : la punition dans ce cas-là devra être systématique.

Comment punir un chien? Voici les types de sanctions applicables

Ignorez le chien

C’est la sanction la plus douce. Vous ne devrez ni le toucher, ni lui parler, ni le regarder. Il faudra l’appliquer si votre chien réclame de l’attention de manière exagérée.

Cette technique ne fonctionnera que si vous l’ignorez totalement. Même si vous lui criez dessus, cela ne donnera pas de résultat dans ce cas de figure, car le chien aura finalement obtenu votre attention : une victoire en somme.

Nous savons que cela peut parfois être dur à réaliser. Pour vous aider, vous pouvez tourner le dos à votre chien, passer un appel devant une fenêtre ou encore changer de pièce dans la maison. N’oubliez pas. Après 10 minutes si vous remarquez que votre chien cesse de réclamer de l’attention, cessez de l’ignorer.

L’envoyer au panier

Si vous avez ignoré votre chien et que cela ne suffit pas, ordonnez-lui d’aller au panier avec l’indication « au panier ». (Il faudra que votre chien apprenne cette indication et vous obéisse systématiquement).

Cet ordre ne sera pas perçu comme une manière de l’isoler. C’est une stratégie pour lui permettre de se calmer avant de revenir vers vous et recevoir sa récompense.

Isoler le chien dans une pièce

Le chien est un animal sociable. De ce fait, l’isolation est une sanction forte pour lui. Lorsque vous isolez votre chien, assurez-vous qu’il perçoive réellement ce comportement comme une sanction. (action de votre part engendrant chez lui une sensation négative suivie d’une récompense) Nous avons trop souvent des lecteurs qui se plaignent d’isoler leur chien sans résultat.

Ensuite, nous leur demandons « Où est-ce que vous isolez votre chien ? »  Souvent, la réponse est « Dans le jardin ». Dans ce cas, il est tout à fait normal que ces lecteurs n’obtiennent pas de résultats, car l’isolation doit se faire dans un endroit fermé, sans beaucoup de distractions ou simulations possibles.

Dans le jardin, il a un énorme espace où il a la possibilité de se dépenser et renifler les odeurs : ce n’est pas du tout une punition pour un chien.

Vous devez donc l’isoler dans une petite pièce comme une salle de bain ou des toilettes qui font très bien l’affaire.

Attention, ne l’enfermez pas plus de 5 minutes. S’il gratte la porte ou aboie pour sortir, rajoutez 3 minutes pour qu’il comprenne que ce n’est pas en faisant cela qu’il obtiendra satisfaction. Si vous lui ouvrez dès qu’il gratte la porte, il recommencera systématiquement.

Lorsque vous lui ouvrez finalement, retournez à vos activités de la journée sans trop vous occuper de lui.

Punition par la contrariété verbale ou sonore

Un « oh ! oh ! » prononcé de manière ferme suffit parfois pour certains chiens. Il faudra néanmoins veiller à adapter les intonations de votre voix en fonction de ses actions.

Pour un comportement souhaité, faites un « oooh » aiguë et pour un comportement répréhensible (ou en prévention, lorsque vous repérez un signe qui montre qu’il envisage de passer à l’acte) faites « oh ! oh ! » ou « non ! » d’une voix ferme et grave.

Cette distinction des tonalités de voix va permettre au chien de mieux se repérer entre les actions qu’il peut faire et celles qu’il ne doit pas faire.

Faites attention avec l’emploi trop répété du « non » qui pourrait à terme être sans effet sur votre chien. Faites donc varier vos expressions de contrariété verbale.

Aussi, montrez systématiquement à votre chien quel comportement vous voulez le voir appliquer à la place lorsque vous lui dites « non »

Sachez qu’il existe également sur le marché des aérosols qui en émettant un gaz produisent un bruit surprenant pouvant remplacer les « non ». Ce type de produit est totalement sans danger pour le chien et conseillé par l’équipe d’AlphaChien.

Le principe de la sanction en clair

Vous savez maintenant comment punir un chien. Pour résumer ce que nous avons vu précédemment, la sanction consiste à montrer au chien que le comportement que vous ne souhaitez pas qu’il adopte ne lui permettra pas d’obtenir satisfaction.

Vous devez rester impassible sur ce point, car c’est la clé pour qu’une punition reste cohérente pour votre chien. Une fois qu’il a compris, montrez-lui le bon comportement de substitution avant de lui donner une récompense.

En résumé

Comment punir un chien, à ne pas faire :

  • Taper ou traumatiser votre chien
  • Être incohérent dans votre attitude
  • Faire durer une punition plus de 10 minutes
  • Le sanctionner sans motif valable

 

Comment punir un chien, ce qu’il faut faire :

  • Le sanctionner de façon systématique pour un comportement que vous ne voulez pas voir
  • Ne pas sanctionner sans motif valable
  • Lui montrer le comportement que vous désirez réellement le voir adopter

Dresser son chien : 5 excellentes techniques

Accueillir un nouveau compagnon est toujours un moment de joie. Cependant, il ne suffit pas d’aimer sa petite boule de poils pour que tout se passe bien. Le dressage d’un chiot est également fondamental pour son développement et son épanouissement dans votre famille. Nous vous présentons les techniques et astuces pour dresser son chien avec douceur et fermeté.

Avant de vous parler des techniques de dressage pour les chiens, abordons ensemble les raisons pour lesquelles une éducation canine de qualité est importante.

PS : Pour dresser votre chien, il vous faudra certainement aller au delà de cet article. Nous vous conseillons une méthode structurée qui vous propose de dresser votre chien en seulement 15 minutes par jour. Cliquez ici pour la découvrir ! 

Dresser son chien : une condition essentielle à son bien-être

dressage chien

Dresser son chien n’est pas seulement une question de confort pour le propriétaire. Il s’agit d’une condition d’épanouissement de votre chiot.

En soumettant votre chiot au dressage, vous lui donnerez des repères et vous lui apprendrez les bonnes manières.

Un dressage de qualité doit lui apprendre, au minimum :

  • sa place dans votre famille, c’est vous le chef de meute, et pas lui ;
  • la propreté ;
  • les ordres simples, pour sa sécurité et la vôtre ;
  • le rappel ;

Les 5 techniques de dressage de chiens les plus efficaces

Il existe de nombreuses techniques de dressage qui ont fait leurs preuves. Nous avons choisi de vous présenter celles qui sont les plus efficaces et les plus respectueuses du bien-être de votre compagnon.

La technique naturelle

La technique naturelle est celle qui se rapproche le plus de l’éducation qu’une louve donne à ses petits.

Cette technique est basée sur le respect de l’instinct des canidés. Elle est réalisée en parfaite synergie entre l’homme et l’animal. Il n’y a aucune contrainte qui est imposée au chien. Dresser son chien se fait donc sans laisse et sans collier.

Le dresseur qui utilise la technique naturelle veillera à la répétition des ordres afin que le chien puisse assimiler correctement les demandes.

Si les récompenses sont vivement encouragées, la punition, de quelque nature qu’elle soit, est totalement prohibée dans ce type de dressage. Si l’animal ne parvient pas à effectuer l’ordre demandé, le dresseur se contente de l’ignorer ou de le guider dans l’apprentissage.

Cette méthode est de loin la plus douce. Elle est efficace avec tous les chiens et a le mérite de désamorcer les conflits avec les chiens agressifs ou agités. Le dresseur veille néanmoins à respecter la hiérarchie de la meute et se montre donc dominant.

dresser son chien méthode

Le clicker pour dresser son chien

Le clicker training est la méthode la plus populaire du moment. Les éducateurs canins la considèrent comme la plus ludique à la fois pour le propriétaire et l’animal.

Cette méthode de dressage repose sur l’utilisation d’une langue métallique. Celle-ci émet un clic chaque fois qu’elle est manipulée. Ce bruit récompense les bonnes actions du chien.

Pour que la technique soit efficace, elle doit être accompagnée d’une récompense physique. La récompense peut être alimentaire ou ludique. Cependant, le but reste tout de même de la supprimer sur le long terme.

La technique du clicker semble récolter l’aval des éducateurs spécialisés et des propriétaires. Néanmoins, elle doit être utilisée avec prudence chez les très jeunes chiots et les chiens qui ont l’ouïe sensible.

La méthode classique pour dresser son chien

La méthode classique est la technique de dressage la plus ancienne et la plus utilisée.

Elle se base sur le réflexe naturel du chien qui parvient à associer un comportement à une récompense. Afin d’encourager le chien dans son apprentissage, la méthode classique de dressage utilise des accessoires doux comme le collier, la laisse ou le sifflet.

Contrairement à la méthode naturelle, la méthode classique d’éducation canine tolère les formes de réprimandes. Toutefois, sachez que toute punition devrait être justifiée et non violente. Un changement de ton de voix doit être suffisant que pour faire comprendre le mécontentement du propriétaire.

Il est possible d’utiliser la méthode classique pour dresser un chiot sur toutes les races. Cependant, il convient d’adopter la technique adéquate caractère de l’animal.

méthode classique dressage chien

La méthode visuelle

La méthode visuelle est identique, dans sa logique, à la méthode classique. Ce qui différencie néanmoins les 2 éducations est le sens stimulé.

Là où la méthode classique a recours à la voix pour intimer les ordres, la méthode visuelle a recours à des gestes. Le mimétisme est donc la base d’apprentissage de l’animal.

On utilise principalement cette méthode de communication non violente pour l’éducation des chiens sourds ou handicapés. Elle peut néanmoins convenir à toutes les races.

La capture

La technique de la capture a une logique différente des autres techniques de dressage. Il ne s’agit pas ici de récompenser l’apprentissage, mais d’apprendre par la récompense.

Éduquer un chien revient souvent à lui donner une récompense lorsqu’il exécute correctement une action. La technique de la capture consiste, au contraire, à accompagner l’action du chien par un ordre et une récompense. Il associera rapidement les deux et apprendra ainsi à obéir rapidement.

 

Les astuces de pro!

dresser son chien

Maintenant, chose promise, chose due. Voici, pour vous, les astuces de dressage des plus grands professionnels.

  • La récompense doit être adaptée à votre chien. Le renforcement positif n’en sera que meilleur, et l’apprentissage plus rapide. Il peut s’agir de croquettes ou de friandises peu caloriques.
  • Votre animal ne doit jamais être contraint physiquement pour obéir à un ordre. Cela est frustrant et engendre un comportement d’évitement.
  • Le mot « non » doit être réservé pour réprimander les bêtises. Un échec doit être pris avec philosophie et calme. Il ne doit pas entraîner de punition.
  • Le dressage ne doit pas se faire avec des accessoires incommodants ou douloureux. Exit donc les colliers étrangleurs et autres ustensiles électriques.
  • Les séances d’apprentissage doivent être courtes et adaptées à l’âge et à la condition du chien.
  • Vous ne devez solliciter de votre animal que des actions qu’il connait. La frustration n’a pas sa place dans une éducation canine respectueuse de chacun.

Notre petit bonus pour un dressage de chien réussi

Et maintenant, en bonus pour vous remercier de votre lecture, nous vous livrons la clé universelle pour un dressage réussi.

Pour être réceptif au dressage, votre chien doit être en forme. Tous ses besoins primaires doivent être couverts. Votre chien doit être nourri correctement, avoir assez de temps pour se détendre et un sommeil correct.

Le dressage ne doit pas être une fin en soi, mais un outil d’épanouissement parmi d’autres.

Il existe de nombreuses techniques pour apprendre à dresser son chien. Si certaines sont efficaces, d’autres, par contre, sont irrespectueuses de l’animal et parfois même dangereuses. Dans tous les cas, quelle que soit la technique que vous allez choisir pour votre compagnon, vous devez vous efforcer de réaliser l’entraînement dans l’harmonie et le respect. Votre animal est votre partenaire, pas votre ennemi.

Une education canine réussie : les 5 pilliers

Éduquer un chien n’est pas une compétence innée. Il faut, en tant que propriétaire, également apprendre un certain nombre de principes de base. Une fois que vous aurez assimilé les règles du dressage canin, vous pourrez aider votre chien à apprendre tout au long de sa vie. Apprendre la propreté, les ordres de base ou encore le rester seul ne sont pas les uniques impératifs de l’education canine. Mais, avant de vouloir apprendre des tours à votre animal, nous vous proposons de maîtriser les 5 piliers d’une éducation canine réussie.

Pilier de l’éducation canine numéro 1 : la régularité

education canine

La régularité est indispensable pour un apprentissage dans la durée.

Pour éduquer son chien, il faut être régulier. En effet, c’est par la répétition que votre compagnon parviendra à comprendre et à retenir vos exigences. Plus vous répéterez avec votre animal, plus il comprendra et plus il obéira rapidement.

Si vous souhaitez lui apprendre un ordre facile, comme celui de s’asseoir, vous devez joindre le geste à la parole. Une fois que votre animal aura compris le sens de votre ordre, vous devrez le féliciter chaleureusement. Ensuite, ne restez pas sur vos acquis et continuez à faire répéter, régulièrement, votre compagnon. Ainsi, l’acquis restera dans sa mémoire.

Pour être certain de réussir le dressage de votre chiot, vous devez vous efforcer d’avoir une tonalité de voix constante. Si vous passez votre temps à décliner le même ordre dans des tonalités différentes, votre chien ne va pas comprendre ce que vous attendez de lui. N’oubliez pas de bien communiquer votre technique d’éducation à toutes les personnes qui s’occupent de votre animal. Accueillir un chiot est une affaire d’équipe. Chaque membre de la famille doit donc délivrer une éducation similaire. Éduquer son chien ne s’improvise pas.

Pilier de l’éducation canine numéro 2 : la patience

La patience est sans doute la qualité primordiale de tous les éducateurs canins. Le dressage d’un chien est une activité prenante et parfois fastidieuse.

Dresser son chien est un parcours semé d’embûches. Il ressemble davantage aux trajets d’un marathonien qu’à celui d’un sprinter. Tous les chiens sont doués d’intelligence. Cependant, comme les êtres humains, ils feront preuve de disparité dans leurs apprentissages. Ils pourront apprendre certains ordres très rapidement tandis que d’autres seront bien plus difficiles à entrer dans leur mémoire. Quelle que soit la situation, un chiot doit être traité avec patience.

Quelles que soient les difficultés que vous aurez à inculquer un apprentissage à votre chien, vous ne devez jamais tomber dans la facilité des méthodes d’éducation autoritaires. Celles-ci utilisent fréquemment la force, l’intimidation, la domination voire même de la violence pour dresser le chien. Si ces méthodes peuvent paraître efficaces sur le court terme, elles sont néanmoins néfastes dans la durée.

Éduquer son chien est aussi une affaire de confiance. En tant que chef de meute, vous êtes le dominant. Cela ne doit pas vous empêcher de respecter votre animal et de créer un véritable lien avec lui. La violence, la force et la domination entraînent des troubles comportementaux qu’il est parfois difficile de pouvoir régler, même pour un éducateur canin professionnel.

Pilier de l’éducation canine numéro 3 : l’optimisme

éducation canine

Dresser son chien est un chemin jalonné d’embûches. Vous devez les aborder avec la positive attitude.

L’education canine est une discipline complexe. Il y a bien sûr tous les bons moments où votre animal va comprendre rapidement et reproduire avec précision ce que vous lui demandez. Mais, il y a aussi les moments plus compliqués ou votre animal a du mal à intégrer un nouveau concept.

Les erreurs, les oublis et les approximations font également partie de l’apprentissage. S’il est relativement aisé de pouvoir apprendre la propreté à un animal ou de pouvoir lui enseigner des ordres simples, certaines compétences, comme celles de ne pas aboyer, mettent davantage de temps à être intégrées.

Quels que soient les obstacles que vous allez rencontrer avec votre animal, n’oubliez jamais que vous êtes des partenaires sur le chemin de l’apprentissage. Vous devez vous focaliser sur les réussites et les récompenser avec une chaleur sincère. Les erreurs seront corrigées avec douceur et patience, en sachant qu’avec le temps, votre chien apprendra.

Avant d’aborder avec vous les 2 autres piliers de l’éducation canine réussie, permettez-nous de vous rappeler que si certains comportements sont nécessaires à un bon dressage, certaines erreurs doivent néanmoins être évitées. Pour les connaître, nous vous recommandons le livre numérique « Comment dresser votre chien en 15 minutes par jour« .

Pilier numéro 4 : la santé

Aussi étrange que cela puisse paraître, un dressage réussi passe avant tout par la santé.

Tout comme pour les humains, le chien qui se sent mal aura des difficultés à apprendre de nouvelles choses. Sa santé est donc un facteur déterminant pour une education canine réussie.

Outre l’aspect maladie contre lequel des visites régulières chez le vétérinaire sont nécessaires, d’autres facteurs sanitaires entrent également en compte dans le dressage d’un chien.

L’exercice physique est indispensable pour la bonne santé de votre animal. Le mieux est de pouvoir l’effectuer sans laisse afin que votre chien se sente totalement libre. L’exercice physique est non seulement capital pour la bonne santé cardio-vasculaire de votre compagnon, mais c’est également l’occasion de créer avec lui une relation de confiance.

La nourriture a également un effet sur la capacité du chien à apprendre. Éduquer son animal, c’est aussi lui offrir de la nourriture adaptée. Une mauvaise alimentation entraîne, généralement, des problèmes de poids. Cependant, et c’est peut-être moins connu, une mauvaise alimentation génère également des troubles du comportement.

Pilier n° 5 de l’éducation : la technique

Qui dit dressage de chiens dit également technique de dressage.

Pour parvenir à éduquer correctement votre chiot, vous devez adopter une technique de dressage. Il existe de nombreuses méthodes qui ont fait leurs preuves et qui permettent d’apprivoiser en douceur le comportement de son animal. Une fois que vous avez choisi une technique, et si elle correspond à votre chien, pensez à garder la même. Si vous variez sans cesse les méthodes d’apprentissages, votre compagnon risque d’être rapidement dépaysé.

Éduquer un chien n’est pas inné. Il est cependant possible de délivrer un dressage correct en respectant certains piliers de base. Ayez confiance dans votre capacité d’éducation et dans celle d’apprentissage dans votre animal. Le respect et la compréhension sont fondamentaux dans cette démarche.

Pour en apprendre plus sur l’éducation canine, nous vous conseillons notre article sur les méthodes les plus simples d’éducation du chien.

Eduquer son chiot : les meilleures astuces !

Tous les propriétaires rêvent d’avoir un chien obéissant. Mais, pour obtenir ce résultat, il faut dresser son chien avec minutie. Sans avoir recours à une autorité quasi militaire, nous vous présentons quelques astuces qui vous aideront à éduquer correctement votre chiot.

Accueillir un chiot à la maison est toujours un moment de grand bonheur. Pour ne pas que celui-ci vire au cauchemar, votre chiot doit recevoir une éducation canine de qualité. Vouloir faire plaisir au nouvel arrivant est un sentiment normal, mais, dès son arrivée, le chiot doit savoir quelle est sa place dans la famille. Tout comme dans la nature, votre chien a besoin de connaître des règles et des limites. Vous devez vous imposer en chef de meute et apprendre le b.a.-ba à votre chiot. Nous vous expliquons tout de suite en quoi consiste le b.a.-ba du dressage d’un chiot.

Le b.a.-ba pour eduquer son chiot

Tous les chiens ont des caractères différents. Cela induit des apprentissages différenciés. Mais, certaines règles pratiques restent immuables pour apprendre à votre chiot à rester à sa place. Nous énumérons pour vous les différentes règles de base qui doivent prévaloir dans votre famille.

eduquer son chiot

  • Les repas

Pour que votre chiot trouve sa place dans la famille, il faut absolument le faire manger après vous. Sa gamelle doit se trouver dans un lieu isolé et doit être retirée après une demi-heure, même si elle n’est pas terminée.

La raison pour laquelle vous ne devez pas laisser la gamelle de nourriture à votre chien, c’est parce qu’un chiot qui chipote face à la nourriture tente d’imposer sa dominance. Vous devez alors prendre une allure autoritaire et réglez la situation comme un chef de meute.

  • L’intimité

Un chiot doit avoir un coin personnel. En effet, un petit nid, rien qu’à lui, est nécessaire à l’épanouissement de votre compagnon. Cependant, ici encore, quelques règles de base sont à respecter quant à l’endroit que vous allez octroyer au nouveau membre de votre famille.

Le panier ou la couverture de votre animal doit être placé dans un endroit isolé. Il ne doit, en aucun cas, pouvoir observer les allées et venues des membres de la famille. Cela lui permettrait d’essayer de les gérer et de se positionner en dominant.

Dans le même ordre d’idées, vous ne devez pas laisser votre chien monter sur le canapé ou sur le lit. Les places en hauteur sont réservées au dominant. Dans votre famille, le dominant c’est le chef de meute, c’est-à-dire vous-même. Si vous avez des scrupules à laisser votre chien dormir seul au salon, il peut intégrer la chambre, mais à condition de dormir seul dans un coin. En aucun cas, il ne doit dormir sur votre lit.

  • Les câlins pour éduquer son chiot

Le dressage d’un chien n’empêche nullement les câlins. Tous les chiens ont besoin d’affection pour s’épanouir pleinement. Cependant, ce n’est pas votre animal qui doit décider quand et comment il reçoit ces câlins.

Éduquer son chien, c’est aussi lui apprendre à respecter des règles. La règle principale, c’est que vous êtes le chef de meute. Par conséquent, c’est vous qui devez gérer et initier les contacts affectifs avec votre animal. Vous avez le droit de lui donner autant de câlins que vous le souhaitez, à condition que ceux-ci émanent de votre volonté.

Si votre chien vient quémander une caresse, un câlin ou un moment de jeu, il est essentiel que vous le laissiez patienter quelques minutes. Vous pourrez ensuite le rappeler et lui offrir l’affection qu’il réclame. Dans ce cas, ce sera à votre initiative.

  • Les comportements inadaptés

Malgré votre bienveillance, il arrivera que votre animal ait des comportements inadaptés. Il vous revient de les corriger avec tact mais fermeté. Rappelez-vous que les erreurs d’éducation ne sont pas irréversibles, mais qu’elles peuvent prendre du temps à changer.

Les problèmes les plus généralement rencontrés dans l’éducation d’un chiot consistent à lui apprendre la propreté, à rester seul, mais également à ne pas mordiller et à ne pas chevaucher les hommes pour s’accoupler. Dans tous les cas, vous devez corriger ces comportements au plus vite afin qu’ils ne perdurent pas dans le temps.

Lorsque l’on commence à eduquer son chiot, le plus simple est d’adopter la même attitude et les mêmes comportements que sa mère. Par conséquent, lorsque le chiot commence à mordiller, il faut le prendre par la peau du cou et l’éloigner le plus possible de soi. C’est une technique que l’on appelle l’inhibition de la morsure. Cette technique peut être utilisée pour un bien grand nombre d’autres comportements inadaptés.

Pour vous aider à appliquer ces b.a.-ba de l’éducation canine, nous allons vous confier quelques secrets d’experts.

Conseils d’experts dans pour éduquer son chiot

Accueillir un chiot à la maison et lui apprendre des choses aussi essentielles que la propreté nécessite de la patience. Mais, il arrive parfois que malgré toute sa bonne volonté, le maître soit dépassé. Voici quelques conseils d’experts et d’éducateurs canins pour parfaire l’éducation d’un chiot.

eduquer son chiot

  • Lui apprendre un ordre

Les chiens sont des animaux doués d’intelligence. Apprendre un ordre est donc un jeu d’enfant si la technique est correcte.

Pour donner un ordre à un chien, il faut choisir des mots courts avec une phonétique facilement identifiable.

Montrez-lui le mouvement adéquat en répétant l’ordre. Votre animal va forcément faire l’association entre les deux. Lorsque la bonne position est atteinte, félicitez-le.

Les séances d’apprentissage ne doivent pas excéder 10 minutes, sous peine de lasser votre compagnon et de provoquer des comportements inadaptés.

  • Récompenser la bonne attitude d’un chiot

Les chiots apprécient les récompenses. Mais, pour que celle-ci soit efficace, elle doit être significative pour votre animal. N’hésitez pas à le féliciter avec des caresses et des intonations de voix chaleureuse. Rappelez-vous cependant que l’utilisation de friandises doit être exceptionnelle pour ne pas donner de mauvaises habitudes alimentaires à votre animal.

  • Eduquer son chiot : punir les comportements inadaptés

Eduquer son chiot, c’est également savoir lui dire non. Lorsqu’il a un comportement inadapté ou qu’il tente de s’imposer en dominant, votre chiot doit être remis à sa place. Oui, mais pas n’importe comment !

Lorsque votre chiot a un comportement incorrect, vous devez lui dire clairement « non ». Il est inutile de crier, car votre animal à l’ouïe fine. Si le comportement est immédiatement corrigible, vous devez lui apprendre le comportement que vous attendiez de lui. Si ce n’est pas le cas, envoyez-le dans son panier.

Eduquer son chiot n’est pas forcément quelque chose de compliqué. Il faut cependant appliquer quelques règles de base essentielles afin que les messages puissent passer clairement entre votre animal et vous-même. Apprendre la propreté est bien souvent le moment de l’éducation canine le plus délicat, mais avec cette technique de dressage en 15 minutes par jour, plus rien n’est impossible.

Comment dresser un chien? Les erreurs les plus communes

L’éducation canine peut paraître simple quand on voit les autres faire et notamment les dresseurs. Or, dresser son chien nécessite de la pratique et beaucoup d’apprentissage, autant pour le chien que pour le maître.

Pour savoir comment dresser un chien, il est préférable de se faire aider par un professionnel. Toutefois, il est possible d’apprendre par soi-même quelques techniques. Apprendre à dresser son chien demande du temps et de la patience. Mais il y a aussi des erreurs à ne pas commettre.

Et justement, la majorité des gens reproduisent souvent les mêmes erreurs lors du dressage de leur chien.

PS : Pour dresser votre chien, il vous faudra certainement aller au delà de cet article. Nous vous conseillons une méthode structurée qui vous propose de dresser votre chien en seulement 15 minutes par jour. Cliquez ici pour la découvrir ! 

L’état physique et psychologique du chien est important pour son apprentissage

Vous pouvez utiliser toutes les techniques d’éducation canine qui existe, si votre chien ou votre chiot n’est pas en bonne santé physique et psychologique, il ne pourra pas être concentré et ne vous écoutera pas.

Ainsi, nourrissez bien votre chien et laissez-lui le temps qu’il lui faut pour bien se reposer. Un sommeil réparateur lui garantira une bonne santé et plus d’énergie tout le reste de la journée. Plus votre chien sera épanoui et plus vous réussirez à bien le dresser.

Les techniques de base pour savoir comment dresser son chien

Quand on ne connaît pas grand-chose dans le domaine de l’éducation canine, mieux vaut se faire aider par un éducateur professionnel. Ce dernier vous apprendra diverses méthodes d’apprentissage en fonction de la race de votre chien et de son caractère.

Bien évidemment, vous pouvez très bien apprendre quelques règles de base sans pour autant consulter un spécialiste. Pour ce faire, il faut bien comprendre que le dressage du chien doit se faire le plus tôt possible si vous voulez qu’il soit efficace. Seulement, quand le chiot est encore jeune, il a tendance à plus vouloir s’amuser qu’à vous écouter.

comment dresser un chien

Vous allez donc devoir capter son attention et supprimer toutes les sources de distractions qui pourraient le distraire. De cette manière, si le dressage du chien se fait dans votre maison, installez des barrières pour délimiter la zone où votre animal de compagnie devra rester. De même, installez quelque chose sur le canapé pour faire comprendre à votre chien qu’il ne faut pas monter dessus. En limitant certaines zones, cela à votre chien de garder cela à l’esprit tout au long de son apprentissage.

Par ailleurs, n’hésitez pas à récompenser votre chiot lorsqu’il effectue un bon geste. Cette friandise doit être différente de ce que vous lui donnez habituellement et doit être quelque chose qu’il aime (friandise) ou qui lui fasse plaisir (jouet). Gardez toujours à l’esprit que vous ne devez en aucun cas forcer votre chien à faire quelque chose. Plus vous le forcerez et moins il vous écoutera. Restez calme, patient, parlez-lui gentiment et ne le criez pas même s’il se trompe ou ne fait pas ce qu’il faut faire.

Au début, commencez toujours par des séances d’une quinzaine de minutes. Faites plusieurs séances par semaine, pas tous les jours, mais soyez régulier si vous voulez avoir des résultats.  Enfin, n’oubliez pas qu’il ne faut jamais trop en demander à son chien. En demandant de faire des choses trop difficiles pour lui, il se découragera et perdra toute motivation.

Les erreurs classiques que la plupart des gens font

Les gens, lorsqu’ils veulent dresser leur chien, font de nombreuses erreurs. Certaines sont sans gravité, mais d’autres peuvent avoir de graves conséquences. En effet, certaines personnes utilisent un certain type de dressage qui est relativement néfaste pour le chien.

Le dressage négatif à base de punitions est un véritable fléau. Beaucoup de personnes pensent que punir et corriger son chien est une bonne méthode d’apprentissage. Or, cela peut rendre votre chien imprévisible, voire agressif, ce qui peut être dangereux surtout si vous avez des enfants.

comment dresser son chien

Une autre erreur que beaucoup de gens font, c’est le faible taux de récompenses. Vous devez régulièrement récompenser votre chien quand le dressage se passe bien. Ainsi, votre chien restera motivé tout au long de son apprentissage et vous renforcerez votre relation avec lui.

Enfin, il existe une autre erreur relativement fréquente : ne pas tenir compte du caractère de son chien durant le dressage. Chaque chien est différent, aucun chien n’a le même caractère et vous devez donc bien le prendre en compte lors du dressage. De même, certaines races de chiens des comportements naturels qui sont propres à leur race, alors ne le réprimandez pas pour cela. Il y a certains comportements qui sont plus forts que lui, vous ne devez donc pas lui en vouloir pour ça et le punir.

Un guide pour vous aider à mieux dresser votre chien

Si tous les conseils donnés ici ne vous ont pas apporté entière satisfaction, vous pouvez opter pour le guide que nous évoquions en début d’article. Il vous aidera à dresser votre chien en seulement 15 minutes par jour. Ce guide, écrit par une éducatrice professionnelle va vous permettre de dresser facilement votre chien ou votre chiot grâce à de nombreuses méthodes simples et adaptées.

Ce guide est très complet et vous détaille les différentes étapes de l’apprentissage du chien. Vous apprendrez à le rendre propre, à le rendre obéissant, à être plus sage ou encore à ne pas être agressif envers les inconnus. Avec la méthode employée dans ce guide, votre chien deviendra obéissant en seulement deux semaines avec un rythme de quinze minutes par jour.

Dresser un chien est surtout difficile quand on ne s’y prend pas de la bonne manière. En employant les mauvaises méthodes, il vous faudra énormément de temps pour réussir à rendre votre chien obéissant. La plupart des erreurs sont relativement fréquentes, mais peuvent être néfastes pour votre chien. Un bon dressage demande du temps et beaucoup de patience, ne l’oubliez pas.