Chien qui baille : les différentes interprétations possibles

Le baillement est un réflexe archaïque qui existe chez de nombreux êtres vivants. Observer un chien qui baille est quelque chose de courant. Il est même probable que vous ayez déjà vu votre petit compagnon le faire régulièrement. Notez que le baillement du chien peut avoir différentes significations. On fait le point dans cet article.

chien qui baille

PS : Vous souhaitez un chien propre et obéissant ? Offrez-lui le meilleur grâce à cette méthode structurée qui vous propose de l’éduquer en seulement 15 minutes par jour. C’est un best-seller conseillé par tous les éducateurs canins. Cliquez ici pour la découvrir ! 

Chien qui baille : expression de fatigue ou d’ennui

Il ne faut parfois pas chercher midi à 14 heures. La première interprétation possible du baillement chez le chien est ni plus ni moins la fatigue. Exactement comme les êtres humains, nos amis à poils baillent lorsqu’ils sont fatigués, ou même lorsqu’ils s’ennuient. Si vous observez votre chien bailler tranquillement dans son panier, après une journée mouvementée, il est fort probable que ce soit simplement un signe d’épuisement. Ce type de baillement canin intervient généralement dans une situation de détente. Dans le même registre, un chien qui baille peut exprimer une forme de lassitude, ou d’ennui. Par exemple, il est possible de voir votre chien bailler au milieu de l’après-midi, avachi sur le canapé, pour la simple et bonne raison qu’il ne sait pas quoi faire d’autres.

Baillement du chien : un signal d’apaisement

En d’autres circonstances, le baillement du chien peut avoir des significations plus importantes. Un chien qui baille émet parfois un signal d’apaisement. Chez le chien, les signaux d’apaisement sont des moyens de communication très importants à prendre en compte.

Chien qui baille face à une situation dérangeante

Un chien qui baille peut exprimer une situation qui le dérange. Même si cela n’est pas toujours perceptible à l’homme, plusieurs choses peuvent rendre un chien anxieux. Par exemple, il peut s’agir de caresses d’un inconnu, , ou d’une personne trop autoritaire. Quoi qu’il en soit, le chien perçoit une menace potentielle. Face à cette situation, l’animal a généralement deux solutions : agresser, ou fuir. Le baillement est une alternative à ces deux options. Il permet au chien de s’apaiser plutôt que d’agir. Généralement, en ces circonstances, le baillement peut s’accompagner d’autres signaux. Si votre chien baille, détourne le regard, et se lèche les babines, c’est trop probablement parce qu’il est stressé. Il est donc préférable de cesser immédiatement l’objet du stress. Il est important de réagir, car le baillement canin peut être un premier signe avant un comportement agressif. Soyez particulièrement vigilant si cela arrive au contact d’enfants. Pour permettre à votre animal de retrouver son calme, n’hésitez pas à lui proposer de s’isoler.

Bailler pour apaiser les conflits

Le baillement chez le chien est également un code de communication avec ses congénères. Lorsque deux chiens sont en contact, il peut arriver que l’un d’entre eux se mettent à bailler. Cela signifie qu’il cherche à s’apaiser, et apaiser la situation. Par exemple, si un autre chien joue trop brutalement avec lui, ou encore le renifle à répétition, il est possible que votre chien n’apprécie pas. Au lieu d’entrer directement au conflit, il préférera prendre sur lui, et envoyer à l’autre des signes de paix. Notez que le baillement canin n’est pas forcément un signe de soumission. Il s’agit plutôt d’un signe de pacification des relations. Par exemple, un chien dominant peut bailler pour exprimer à l’autre qu’il n’a rien à craindre vis-à-vis de lui.

baillement chien

Chien qui baille pour canaliser les tensions

Le baillement du chien peut également lui permettre de gérer ses émotions au quotidien. Qu’il s’agisse du stress, de l’impatience, ou de la frustration, un chien qui baille cherche à se maîtriser, et permettre à la situation de se dérouler au mieux. Par exemple, un chien qui a faim, et qui attend sa gamelle peut bailler pendant qu’il vous regarde la préparer. Pour lui, c’est tout simplement le moyen de canaliser son impatience, et de réussir à attendre sans agir de manière surexcitée. De même, il arrive que votre chien baille lorsqu’il ne comprend pas ce que vous attendez de lui, et qu’il reçoit trop d’ordres en même temps. Un chien qui baille peut aussi le faire en réponse aux émotions négatives qu’il perçoit à son égard chez son maître. Cela s’observe fréquemment dans les cours d’éducation canine. Un maître crie sur son chien, en voyant qu’il n’agit pas comme il l’aurait souhaité. Le chien cesse alors toute activité, semble même stoïque, le regard dans le vague, et baille à répétition.

Le baillement canin en réponse au baillement humain

Il peut arriver que votre chien baille juste après vous. Il ne s’agit pas d’une coïncidence. La légende raconte qu’un baillement en entraîne un autre. D’ailleurs, chez l’homme, il est fréquent d’observer que quelqu’un baille dans un lieu public, d’autres personnes l’imitent inconsciemment. Chez le chien, il y a tout de même quelques nuances à apporter. Les dernières études démontrent que l’animal ne baille pas pour imiter l’homme, mais plutôt par « empathie » à son égard. Autrement dit, le bien-être du maître entraîne le bien-être du chien. Le lien entre baillement du chien et baillement de l’homme est donc avant tout d’ordre affectif. Un chien ne réagira pas de la même façon si c’est un inconnu qui baille, ou son maître. L’action d’imitation existe avant tout parce que le chien aime son humain référent.

Le baillement du chien pathologique

Vous l’aurez compris, le baillement du chien est, dans la plupart des cas, un comportement parfaitement naturel, et même indispensable à la communication. Il existe cependant certaines rares situations où le baillement canin est signe d’une pathologie comportementale ou clinique. Si votre chien baille de manière excessive au quotidien, il est toujours préférable d’y porter une attention particulière. En effet, cela peut évoquer un trouble du comportement, ou une maladie.  Face au moindre doute, n’hésitez pas à en parler à votre vétérinaire.

L’hyper-anxiété

Si votre chien baille à répétition durant une longue période de temps, il est possible qu’il souffre d’hyper-anxiété. Si n’importe quel animal peut se montrer anxieux face à certaines situations, l’hyper-anxiété, elle se caractérise par un stress démesuré, et très fréquent. Le chien hyper-anxieux peut alors développer une hypervigilance, qui se traduit par des aboiements intempestifs, voir de l’agressivité. Il peut également se montrer particulièrement craintif, se replier sur lui-même, et modifier ses habitudes alimentaires, ou de sommeil. Ce sont l’association de ces différentes signes qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille. Face à l’hyper-anxiété, il est important de ne pas traiter seulement les symptômes, mais aussi la cause profonde du trouble. Faire appel à un éducateur canin est une solution.

Le syndrome HS HA

Le syndrome d’hypersensibilité-hyperactivité, appelé syndrome HS HA, peut également être à l’origine de baillements canins intempestifs. Ce trouble comportemental implique chez votre animal un déficit d’attention, et une sur-réaction à son environnement. Le chien HS HA est également souvent perpétuellement en mouvements, et dispose d’un grand besoin de se défouler. Pour se canaliser, certains animaux n’hésitent pas à bailler de manière excessive. Le baillement à répétition peut donc révéler un syndrome HS HA.

Les causes physiques

Plusieurs troubles physiques peuvent aussi engendrer un baillement du chien excessif. Parmi ces derniers, on retrouve les lésions nerveuses, les déséquilibres hormonaux, la luxation de la mâchoire, une inflammation des vertèbres cervicales, ou encore la prise de certains médicaments. Ces différents maux nécessitent d’être pris en charge. Seul un professionnel en santé canine est apte à déterminer avec précision une telle pathologie chez votre animal. Il est donc préférable d’éviter les auto-diagnostiques, et de confier cette tâche à un vétérinaire compétent. En de nombreuses circonstances, le baillement canin est un processus physiologique naturel. Il vous suffit de porter attention au contexte dans lequel il intervient pour en comprendre le sens. Un chien qui baille ne doit cependant nullement vous inquiéter. Par contre, en cas de baillements intempestifs, associés à d’autres symptômes, une attention particulière est requise. Nous vous conseillons également notre article sur les comportements canins.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s