Faire comprendre la notion d’interdit à son chien : mon astuce simple

Dans la vie de tous les jours, il est primordial qu’un chien fasse la différence entre ce qu’il peut faire et ce qu’il ne peut pas faire. C’est là que la notion d’interdit entre en jeu. Dans cet article, je vais vous parler d’une erreur courante que beaucoup de maîtres font avec leur chien et de mon astuce simple pour lui apprendre la notion d’interdit.

PS : Si vous souhaitez donner une éducation parfaite à votre chien ou régler des troubles du comportement, je vous recommande le programme d’éducation de Caroline Lange. Il vous permettra d’obtenir vos premiers résultats dès les deux premières semaines.

Retrouvez le programme en cliquant ici

Chien et notion d’interdit : l’erreur la plus courante

N’oubliez jamais que l’éducation canine consiste à amener le chien vers la bonne solution et pas à le faire entrer dans un cercle vicieux de restrictions. En effet, beaucoup de maîtres font l’erreur de dire « non » 500 fois dans la journée sans jamais prononcer le mot « oui » ou féliciter leur chien. Retenez qu’un chien doit avant tout savoir ce qui est autorisé pour comprendre ce qui est interdit.

Une éducation trop sévère peut très rapidement s’avérer contre-productive.

Apprendre ce qui est interdit à mon chien : l’astuce facile

Beaucoup de personnes ont tendance à récompenser leur chien uniquement dans les phases de travail plutôt « scolaires » et « encadrées ». Mon astuce consiste à récompenser également les bonnes attitudes naturelles de la vie de tous les jours pour mieux lui faire comprendre ce que vous ne souhaitez pas qu’il fasse.

Par exemple, si vous sortez en balade, que vous croisez un autre chien et que le votre ne va pas le voir, félicitez-le tout simplement d’un oui chaleureux. Pour mieux comprendre comment faire, consultez cet article.

Si vous croisez un deuxième chien au cours de la balade et qu’il tente cette fois de le rejoindre, dites « non ». Troisième chien – il n’y va pas > « oui ». De cette manière, il va vite comprendre et faire la distinction entre ce qui vous a plu et ce qui vous a déplu ; c’est toute l’importance de récompenser aussi les bons comportements naturels de la vie de tous les jours qui peuvent passer inaperçus mais qui sont très importants pour son éducation.

Dans l’exemple précédent, ne pas approuver d’un « oui » les fois où le chien ne déclenche pas d’interactions avec un autre chien entraine une incompréhension par rapport à ce que vous attendez de lui, surtout s’il est jeune et en phase d’éducation.

Il y’a mille et une occasions de féliciter et de récompenser son chien de cette manière dans une journée. Les principaux types de récompenses possibles sont :

Pour aller plus loin dans l’éducation de votre chien, je vous recommande de consulter de ce programme.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :