Vitamines pour chien : sont-elles nécessaires?

Les vitamines pour chien sont-elles nécessaire? Il est vrai que les chiens, comme les hommes, ont besoin d’une nutrition adéquate pour avoir un corps qui fonctionne bien et une vie plus longue. Beaucoup d’entre nous ne traitent pas leurs chiens simplement comme des animaux de compagnie. En fait, nous les considérons comme faisant partie de la famille. C’est pour cette raison que nous sommes très préoccupés par leur santé et leur bien-être.

vitamines pour chien

Choisissez en priorité des aliments nutritifs

Une bonne nutrition commence par ce que vous utilisez comme aliments au quotidien. Cela peut sembler simple, mais avec autant d’aliments pour chiens sur le marché, il peut être embarrassant de déterminer lequel convient à votre chien. Heureusement, avec un peu de connaissances sur les nutriments essentiels et les vitamines pour chiens, vous pouvez vous sentir moins dépassé lorsqu’il s’agit de fournir à votre animal tout ce dont il a besoin pour s’épanouir.

Votre chien a besoin de six classes essentielles de nutriments pour mener une vie saine : eau, protéines, lipides, glucides, vitamines et minéraux. Cependant, chaque chien peut nécessiter plus ou moins certains de ces éléments essentiels. Vous devez maitriser les besoins nutritionnels de votre chien, son niveau d’activité, son âge, les problèmes de santé et tout éventuel problème génétique. Cela va vous aider à rechercher des aliments qui répondent à ses besoins individuels.

Vous pouvez aussi discuter des recommandations alimentaires avec votre vétérinaire. Ce n’est que par des examens réguliers que votre vétérinaire peut déterminer si la nourriture que vous donnez à votre chien lui fournit les nutriments essentiels dont il a besoin.

Si votre vétérinaire estime que votre chien a besoin de nutriments supplémentaires, il va vous prescrire une nourriture pour chien sur ordonnance et éventuellement des vitamines.

Le besoin de vitamines pour chiens

Les vitamines sont très importantes pour la croissance, le métabolisme et la vision de votre chien. Elles sont nécessaires pour qu’il ait des dents et des os solides.

Les vitamines sont également nécessaires si votre chien est un compagnon de travail et surtout s’il est entraîné. Comme les hommes, il a besoin de vitamines pour compléter la nourriture qu’il mange.

Vous ne le savez peut-être pas, mais les animaux de compagnie peuvent souffrir d’une mauvaise nutrition si vous ne les nourrissez pas correctement avec un repas bien équilibré.

Bien que la plupart des fabricants d’aliments pour chiens prétendent fournir des aliments pour animaux de compagnie qui contiennent tous les nutriments essentiels dont votre chien a besoin, vous ne pouvez être totalement certain qu’ils sont complets en soi et qu’il s’agit d’une alimentation équilibrée.

Nous ne connaissons pas souvent ses ingrédients, et au fur et à mesure des processus chimiques, des conservateurs sont souvent ajoutés. Dès lors, de nombreuses vitamines naturelles ainsi que des minéraux sont réellement perdus lors de la fabrication de la nourriture pour chiens en conserve ou séchée.

Également, nous vivons dans un environnement rempli d’éléments nocifs, de la pollution aux produits chimiques nocifs qui peuvent se trouver dans notre environnement. Nos animaux de compagnie ont besoin de vitamines pour aider leur corps à lutter contre ces éléments environnementaux toxiques. Les maladies qui peuvent avoir affecté la santé de nos chiens peuvent affaiblir les cellules et les vitamines sont vitales pour aider à revitaliser les cellules entravées de votre chien et lui redonner la force et l’énergie qu’il a perdues.

bonne vitamine pour chien

Quelques exemples de vitamines pour chiens

Parfois, la nourriture seule ne répond pas à toutes les exigences de santé de votre chien. Si votre vétérinaire recommande un supplément ou une vitamine, ne vous inquiétez pas trop. L’un des suppléments pour chiens les plus courants, la glucosamine, est utilisé pour traiter les problèmes articulaires chez les chiens.

La glucosamine est un composé naturellement présent dans le liquide autour des articulations et peut aider à soulager la douleur arthritique chez un chien. Votre vétérinaire peut également recommander des capsules d’huile de poisson pour un chien âgé souffrant d’allergies cutanées, ou des friandises antioxydantes à la vitamine A pour un chien souffrant de problèmes d’inflammation.

Ne donnez pas de vitamines humaines à votre chien

Vous ne devez jamais donner des vitamines humaines à votre chien, ni même des vitamines ou des suppléments en vente libre. Assurez-vous de suivre les instructions de votre vétérinaire pour savoir combien et à quelle fréquence donner les suppléments qui vous sont prescrits.

La quantité de vitamines dont votre chien a besoin dépend en fait du type de race. La vitamine E est indispensable pour leur peau et peut agir comme antioxydant, la vitamine K facilite le flux sanguin et la circulation sanguine. Des muscles sains devraient également être importants et la vitamine B en est une bonne source. Comme chez l’homme, la vitamine C contribue également à la fois comme antioxydant et pour le stress.

L’appétit de votre chien est également extrêmement important. Heureusement, il existe également des vitamines spécifiques qui peuvent aider à augmenter l’appétit de votre chien et à contrôler son métabolisme. Les vitamines hydrosolubles comme les vitamines B et C sont des suppléments quotidiens et doivent être prises tous les jours. Les vitamines A, K, E et D sont appelées liposolubles et restent plus longtemps dans le corps.

Les avantages de la vitamine E pour les chiens

La vitamine E pour les chiens est très bénéfique et en tant qu’antioxydant, elle aide à améliorer la santé globale des chiens. On la trouve dans les légumes à feuilles vertes, les produits de volaille, la viande maigre, les noix, le poisson et différentes huiles telles que l’huile de tournesol, d’arachide, d’olive et d’amande.

La vitamine E présente plusieurs avantages pour les chiens, tels que :

  • Prévenir les problèmes cardiovasculaires ;
  • Propriétés antioxydantes ;
  • Réduit le développement du cancer ;
  • Amélioration de la peau et du poil.

Les radicaux libres d’oxygène présents dans le corps d’un chien peuvent entraîner des dommages cellulaires et le développement de conditions dégénératives comme le vieillissement. L’avantage de la vitamine E pour les chiens est qu’elle élimine les radicaux du corps ou les stabilise et réduit les dommages.

Si vous donnez des suppléments contenant de la vitamine E à votre chien, cela aide à renforcer les tissus cutanés. La vitamine E agit également dans de nombreux troubles cutanés et procure un soulagement anti-inflammatoire aux chiens.

Si votre chien est athlétique ou est utilisé pour des sports extrêmes, des suppléments de vitamine E sont nécessaires pour réduire les risques de syndrome de ligotage. Les chiens avec une activité physique plus élevée utilisent beaucoup de vitamine E. Il est donc important de maintenir un bon niveau de vitamine E dans le corps.

Vitamines pour chien : en conclusion

Lorsque vous avez un chien ayant des besoins médicaux particuliers, les suppléments ou les vitamines peuvent être d’excellents moyens de l’aider votre chien à mener une vie heureuse, saine et active. La plupart des chiens n’ont pas besoin de suppléments jusqu’à ce qu’ils soient beaucoup plus âgés. Toutefois, certains chiens peuvent avoir besoin de vitamines comme suppléments alimentaires dès le plus jeune âge.

Il est également important de ne pas donner des vitamines supplémentaires en pensant que vous aurez un chien très sain. La vitamine D, par exemple, peut avoir de grands avantages pour la santé, mais elle peut également être mortelle si elle est administrée de manière incorrecte. Même si vous nourrissez votre chien de la nourriture qui répond à tous ses besoins nutritifs essentiels, les facteurs environnementaux peuvent contribuer au besoin de vitamines ou de suppléments.

Nous vous conseillons également notre article sur l’alimentation naturelle pour le chien ou le régime BARF.

 

Le régime BARF : une alternative aux croquettes

Depuis quelques années, le régime BARF connaît un succès grandissant chez les passionnés canins. Pourquoi de nombreux propriétaires choisissent désormais une alternative aux croquettes ? On fait le point dans cet article sur l’alimentation BARF.

Régime BARF : en quoi ça consiste ?

BARF : définition

BARF est le diminutif, selon les courants, et les interprétations, des termes anglais « Biologically Appropriate Raw Food », et « Bones And Raw Food ». Quoi qu’il en soit, cet acronyme met en avant l’idée d’une alimentation canine naturelle à base principalement de viandes crues.

Adopter le régime BARF, c’est donc tout simplement choisir de donner à son chien, non plus des croquettes, ou du pâté, mais directement de la viande crue. L’alimentation BARF comprend également, en petite quantité de légumes, d’huile, et éventuellement quelques herbes.

Le mode de vie BARF est né en Australie. Il a vu le jour grâce au vétérinaire Ian Billinghurst en 1993, suite à l’essor des croquettes industrielles. Le concept de la nourriture BARF a ensuite été largement repris et développé, à travers le monde.

regime barf

Pourquoi choisir le régime BARF ?

Le chien est un carnivore

Dans nos sociétés contemporaines, on a tendance à penser que le chien est un omnivore. Il s’agir d’une idée reçue, puisque l’espèce canine dispose de tout l’attirail du parfait carnivore. Du système digestif à la mâchoire, en passant par la salivation, ou la dentition, la physiologie du chien ressemble en tout point à celle des espèces prédatrices.

En effet, le chien possède des sucs gastriques qui contiennent jusqu’à 10 fois plus d’acides citriques que ceux de l’homme. Il peut ainsi assimiler facilement la nourriture carnée, dont les os, ou la peau. Contrairement aux herbivores, son intestin mesure également entre 3 et 5 mètres. Un intestin court lui permet de digérer plus rapidement la viande.

Chez nos amis canins, il est aussi possible d’observer 42 dents, ainsi qu’une mâchoire puissante, et emboîtée, lui permettant, non pas de mâcher, mais bien de cisailler, ce qui est indispensable pour déchiqueter la chair d’une proie. Son estomac peut également se distendre, et occuper une place importante, exactement comme c’est le cas pour les autres carnivores.

Régime BARF : un atout santé

Opter pour le régime BARF, c’est donc avant tout opter pour une alimentation en adéquation totale avec la nature de votre animal. En répondant aux réels besoins nutritionnels de votre petit compagnon, vous impactez considérablement, et positivement sur sa santé. Pour cause, l’alimentation BARF a déjà fait ses preuves sur plusieurs points.

Il a, par exemple, été démontré que les chiens nourris au BARF bénéficiaient d’une meilleure espérance, et d’une meilleure qualité de vie. Ce mode alimentaire réduit également les troubles digestifs. Les selles sont donc moins volumineuses, et moins odorantes. Les risques de surpoids, comme de diverses autres maladies, sont aussi moindres.

La musculature du chien se développe également plus facilement dans le cadre d’un régime BARF. Le poil est généralement plus doux, et brillant, et le système immunitaire se renforce.. Les bénéfices santé canin du mode de vie BARF sont donc indéniables.

L’impact des aliments industriels et transformés

La plupart des gens sont persuadés de bien nourrir leurs chiens en achetant des croquettes dites « de qualité ». S’il est vrai qu’il existe des marques, et des compositions mieux que d’autres, les croquettes restent, de base, un aliment industriel, et transformé. Chez l’homme, comme chez l’animal, il est toujours préférable de privilégier les produits naturels.

D’autre part, la plupart des croquettes industrielles contiennent des céréales en grande quantité. Ces dernières n’ont non seulement aucune valeur nutritive chez le chien, mais sont également difficiles pour lui à assimiler. En effet, le chien ne dispose pas d’enzymes digestifs dans sa salive, ce qui ne lui permet pas de pré-digestion, comme c’est le cas pour les herbivores, et omnivores.

La viande contenue dans les croquettes est également de piètre qualité. Très souvent, il s’agit, non pas de viande, mais de farine de viande. Elle est, par ailleurs, issue de ce que l’on appelle des « déchets d’abattoir ». Autrement dit, les chiens consomment la viande considérée comme impropres aux humains, tels que des becs broyés, et autres joyeusetés.

Les croquettes industrielles sont donc beaucoup trop riches en glucides, et le résultat d’un mélange plus que douteux. Finalement, il s’agit d’un achat coûteux présenté comme incontournable, mais dont les dessous ne sont que rarement révélés. L’alimentation BARF est une alternative intéressante qui comporte des avantages santé, comme économiques.

Comment passer au régime BARF ?

Préparer son chien au BARF

Le chien a un système digestif de nature assez fragile. Il peut donc mettre du temps à s’adapter à une nouvelle alimentation, et il est préférable de faire les choses en douceur. Avant de passer au régime BARF, n’hésitez pas à faire jeûner votre petit compagnon durant 1 ou 2 jours. Cela lui permettra de pleinement vider son appareil digestif, et d’éviter les fermentations.

Durant les premiers jours au BARF, il est également préférable de privilégier les petites portions, et de proposer de la viande sans os, ainsi que des produits légers. Ne mélangez pas non plus viande, légumes, et fruits. Donnez chaque catégorie d’aliments séparément. Ainsi, en cas de mauvaise réaction, vous saurez immédiatement quel aliment incriminer.

Enfin, dans un premier temps privilégier la viande blanche telle que la dinde, ou le poulet. N’hésitez pas à cuir également légèrement les légumes à la vapeur. Face au moindre doute, consultez un vétérinaire, qui sera le plus apte à répondre à vos questions.

Quels aliments BARF donner ?

La viande au cœur du régime BARF

Dans une alimentation BARF, la viande crue, les abats, et les os charnus représentent les apports nutritionnels principaux de votre chien. Le régime BARF est majoritairement carné, pour répondre aux besoins nutritionnels élémentaires de votre animal.

Il est recommandé de donner à votre animal 50 % de viande, 40 % d’os charnus, et 10 % d’abat. Notez que les abats sont indispensables, car ils sont particulièrement riches en vitamines. Ils peuvent cependant s’avérer plus difficile à digérer, et donc ramollir les selles. N’hésitez pas à en proposer seulement 2 à 3 fois par semaine.

De manière générale, la ration proposée doit représenter environ 3 % du poids de votre chien adulte, et 6 % du poids de votre chiot. Ce pourcentage peut varier en cas de problèmes de santé spécifiques. En toutes circonstances, il est important d’adapter les recommandations à votre chien.

Les huiles : un apport en acides gras essentiels

Dans chaque portion, vous pouvez rajouter une dose d’huile crue. L’huile est importante dans l’alimentation canine, car elle représente un apport en oméga 3 et oméga 6. Il est nécessaire d’en donner environ 1 cuillère café journalière par10 kilos. Autrement dit, si votre chien pèse 20 kilos, ce sera 2 cuillères à café, tandis que s’il pèse 5 kilos, ce ne sera qu’1/2.

Il est préférable de privilégier les huiles d’origine animale aux huiles d’origine végétale. N’hésitez pas également à varier les huiles au quotidien. Vous pouvez, par exemple, opter pour l’huile de poisson, l’huile de pied de bœuf, ou encore l’huile de foie de morue.

huile regime barf

Les fruits et légumes : une aide à la digestion

Votre chien peut également consommer un peu de légumes, et de fruits. Ces derniers peuvent être donnés crus, ou légèrement cuits à la vapeur au début. Il est également recommandé de les mixer, afin d’en faciliter l’ingestion, et la digestion pour votre animal.

Les fruits et légumes ont aussi leur importance car ils sont riches en vitamines, fibres, et minéraux. En petite quantité, ils permettent  d’entretenir le système digestif canin. N’hésitez pas à faire un mélange composé de 50 % de légumes verts, 50 % de légumes racines, et 5 % de fruits.

Choisir le régime BARF, c’est choisir une alimentation au plus proche de la nature de votre chien. Bien qu’il soit encore méconnu du plus grand nombre, le mode de vie BARF comporte de nombreux avantages santé pour votre petit compagnon. Se lancer dans l’aventure n’a rien de compliqué, alors n’hésitez pas à sauter le pas !

Mettre en place une alimentation naturelle pour votre chien est parfois difficile. C’est pour cela qu’il est important de savoir ce qu’il est bon ou non de manger pour lui. Si vous souhaitez apprendre à alimenter votre chien de façon naturelle, mais que vous n’y arrivez pas, la méthode « Santé et aliments faits maison pour chien » pourra vous être d’une grande utilité. Approuvée par des milliers de chiens et de maîtres, cette méthode vous guidera pas à pas.

Intoxication au chocolat du chien : réagir au mieux !

L’intoxication au chocolat du chien est l’une des intoxications alimentaires les plus connues chez les canidés. En effet, le chocolat est très néfaste pour un chien et le risque d’accident est encore plus fort durant les fêtes de fin d’année où ce dernier est présent en grande quantité sur nos tables.

L’animal n’est en effet pas conscient de sa dangerosité et l’avale sans se poser de questions.

Découvrons avec cet article quels symptômes doivent nous alerter et les meilleures façons de réagir.

La toxicité du chocolat pour le chien de façon concrète

Si vous désirez donner une friandise à votre chien ou à votre chat, évitez soigneusement le cacao, l’un des aliments toxiques pour le chien.

En effet, le danger du chocolat est lié à la théobromine, une toxine qui donne le goût amer du cacao. Ainsi, plus le chocolat sera riche en cacao, plus il sera dangereux pour votre chien ou chat. Le chocolat au lait contiendra donc moins de théobromine et le chocolat blanc ne sera pas toxique.

Tous les chiens ne sont pas égaux face aux effets de l’intoxication au chocolat. En effet, un chien de petite ou de moyenne taille aura moins de capacité de résistance qu’un gros chien. Une tablette de chocolat d’à peine 190 grammes pourrait le tuer !

De plus, certaines races de chien au nez court sont plus sensibles au cacao en raison de leur fragilité cardio-vasculaire. (Ex. : carlin, bouledogue, boxer)

Le cacao a pour effet de stimuler le système nerveux et cardiaque de l’animal et entraîne le relâchement des muscles du système respiratoire.

Les symptômes de l’intoxication au chocolat chez le chien

Plusieurs heures après l’ingestion de chocolat par un chien, certains symptômes commencent à apparaître. Ils peuvent être classés en différentes catégories.

Catégorie n° 1 : Les symptômes digestifs

Que la quantité de cacao ingérée soit faible ou forte, les symptômes de types digestifs sont les premiers à apparaître en cas d’intoxication au chocolat par un chien. Ils se manifestent par de la diarrhée ou des vomissements. Cela est dû au fait que la théobromine irrite son estomac.

Catégorie n° 2 : Les symptômes nerveux

Le chien est agité, se montre nerveux et convulse. Si la quantité de chocolat mangée est trop élevée, il peut tomber dans le coma et même mourir.

Catégorie n° 3 : Les symptômes cardiaques

Comme nous le disions en début d’article, la théobromine stimule le système cardiaque. Ainsi, son pouls et son rythme cardiaque seront accélérés de manière anomale.

Catégorie n° 4 : Les symptômes respiratoires

En raison du relâchement des muscles du système respiratoire, le chien aura des difficultés lors de l’inspiration et l’expiration. Ces dernières seront donc plus rapprochées, moins régulières et plus rapides.

Le chien boira et urinera également beaucoup plus.

Si vous remarquez l’apparition d’un de ces symptômes, vous devez agir au plus vite, car en cas d’intoxication forte, le chien peut décéder dans les 5 à 25 heures suivant l’ingestion. Si les symptômes digestifs peuvent résulter d’une faible quantité ingérée, les autres précités témoignent d’une forte consommation !

Voyons maintenant comment agir en cas d’intoxication au chocolat d’un chien.

Que faire et comment réagir lors d’une intoxication au chocolat d’un chien ?


Si avec l’observation des symptômes mentionnés, vous constatez une intoxication au chocolat de votre chien, ne paniquez surtout pas. Votre calme peut lui sauver la vie. Dans cette situation, il est généralement conseillé de suivre le procédé suivant :

Étape 1 : Essayez d’évaluer quelle quantité de chocolat a été ingérée

Si vous arrivez à connaitre la quantité chocolat avalée par votre chien, le vétérinaire pourra plus facilement évaluer la gravité de votre cas et gagner un temps précieux pour les soins.

Si votre chien a consommé une quantité supérieure à 2 grammes de chocolat noir par kilos de poids (ex. si votre chien pèse 10 kg, il a consommé 20 g de chocolat noir) ou 10 grammes de chocolat au lait par kilos (ex. : s’il pèse 10 kg, il a consommé 100 g de chocolat au lait), alors considérez qu’il y’a un danger réel.

Si votre chien a avalé du chocolat blanc qui n’est pas toxique pour lui ou qu’il a avalé des quantités de cacao inférieures à celle indiquées (si la consommation n’est pas étalée sur plusieurs jours) et qu’en plus, il ne présente aucun des symptômes évoqués dans l’article, vous n’aurez pas besoin de consulter un vétérinaire.

Restez tout de même vigilant en observant votre compagnon et en vous tenant prêt à agir en cas d’apparition d’un symptôme.

Étape 2 : Appelez d’urgence un vétérinaire

Si votre chien a consommé des quantités supérieures ou égales à celles mentionnées ci-dessus, emmenez-le d’urgence chez un vétérinaire afin qu’il puisse lui administrer le traitement adapté le plus tôt possible et remédier à l’intoxication. Plus un chien sera pris en charge rapidement, plus les chances qu’il s’en sorte seront grandes.

Il est probable que votre chien ait ingéré du chocolat sur plusieurs jours en quantité trop faible pour s’en apercevoir, mais assez élevé pour provoquer des troubles cardiaques.est Avec un examen plus poussé, le vétérinaire regardera cette possibilité plus en détail.

Si votre chien a consommé du chocolat depuis moins de deux heures et qu’aucun symptôme n’est apparu, vous devez le faire vomir immédiatement. En effet, une fois que la théobromine aura pénétré son organisme, elle sera très difficilement supprimable et aucun antidote n’est connu à ce jour.

Les actions préventives pour éviter qu’un chien s’intoxique au chocolat

Pour qu’un chien ne s’intoxique pas au chocolat, il suffit de ne pas lui en donner… merci Captain Obvious !

Plus sérieusement, les actions de préventions sont vraiment simples, mais il faut les maintenir sur la durée et rester bien vigilant.

En effet, il suffit de ne pas mettre du chocolat à sa portée ainsi que de prévenir les enfants et/ou les potentiels invités qu’il est être toxique pour lui.

Si votre chien à l’habitude de venir fouiner dans vos poubelles, faites également attention à ne pas en laisser dans vos déchets. Faites aussi attention à certaines préparations au chocolat comme les viennoiseries qui peuvent être sujettes à des étourderies de la part du maître.

En résumé

  • Le chocolat est un aliment extrêmement toxique pour le chien pouvant même entraîner la mort.
  • Les aliments sans danger pour l’homme ne sont pas forcément dépourvus de danger pour le chien.
  • C’est le cacao et la théobromine contenus dans celui-ci qui entraîne l’intoxication d’un chien au chocolat. Ainsi, le chocolat au lait est moins toxique pour votre compagnon.
  • En cas d’intoxication, gardez votre calme, évaluez la quantité de chocolat avalée et consultez rapidement un vétérinaire.
  • Le chien peut décéder d’une intoxication 6 à 24 heures après l’ingestion. Soyez donc réactifs.
  • Mieux vaut prévenir que guérir, faites en sorte que le chocolat ne se trouve jamais à sa portée.

Mon chien a toujours faim … mais pourquoi?

Si votre chien a toujours faim et qu’en présence de nourriture, il se comporte comme s’il n’avait plus mangé depuis l’âge de pierre en avalant tout d’une traite, cet article est fait pour vous. Nous allons vous expliquer les différentes raisons qui poussent un chien à manger comme un ogre.

Raison n° 1 : Votre chien mange très vite, car c’est un prédateur

Si vous vous étonnez de voir votre chien dévorer la nourriture en moins d’une seconde, sachez qu’il répond surement à certains de ses instincts les plus primaires. En effet, le chien n’est pas conçu pour apprécier sa nourriture. Ce n’est donc pas un gastronome dans l’âme.

Dans la nature, son but est de se remplir l’estomac le plus vite possible afin de survivre aux attaques extérieures et de se prémunir d’éventuels vols d’autres animaux. De plus, il n’est pas assuré de manger tous les jours. En ne mastiquant pas trop la nourriture, il allonge le temps de digestion et rend ainsi le délai d’attente entre deux repas plus facilement supportables.

Raison n° 2 : Les papilles gustatives de votre chien ne sont assez développées

Nous vous le disions dans la raison n° 1, le chien n’est pas un fin gourmet et la raison n° 2 nous le confirmera encore. En effet, le sens du goût d’un chien est moins développé que celui de l’homme. De ce fait, il a une capacité moindre à la différenciation des goûts. Guidé par son odorat, il pourra alors trouver appétissants des aliments qui nous répugnent (ex. : vomi, déjections).

Ainsi vous aurez l’impression que votre chien mange « tout et n’importe quoi » tant il a faim, mais rassurez-vous, c’est un comportement assez courant, même si votre compagnon n’est pas affamé.

Raison n° 3 : De mauvaises habitudes alimentaires, des règles de vie inappropriées

Comme nous le disons souvent chez AlphaChien, un chien devrait avoir des règles de vie pour vivre sereinement et être tout simplement plus heureux. Lui donner de bonnes habitudes alimentaires est pour nous l’un des devoirs d’un maître envers son chien.

En effet, selon l’attitude du maître, le chien peut devenir très gourmand. Si par exemple, vous lui donnez à manger à table ou au milieu des repas vous risquez de modifier ses comportements alimentaires de manière négative.

Il cherchera à manger à n’importe quelle heure toute la journée et réclamera constamment à manger. Cela peut même devenir contraignant si vous invitez des amis à prendre l’apéro. Il ne saura pas se tenir et pourra vite devenir envahissant.

Raison n° 4 : Votre chien a toujours faim par manque de sport

Quotidiennement, un chien doit se dépenser et faire du sport. Cela fait parti des besoins que devez combler, tout comme sa faim ou sa soif.

Si votre chien ne fait aucun sport, il risque de développer un mal-être qu’il pourra éventuellement combler par une ingestion démesurée et incontrôlée de nourriture. Notez que cette raison n° 4 nous apprend que la faim du chien peut également provenir de causes psychologiques.

Raison n° 5 : Votre chien a toujours faim, car il ne mange pas assez

Nous ne le rappellerons jamais assez. Un chien nécessite une alimentation qualitative. Les croquettes premier prix sont donc à bannir dans l’idéal, car elle ne lui apporte pas tous les nutriments donc il a besoin. À long terme, cela pourrait entrainer des carences.

Si la ration de nourriture de votre compagnon n’est pas adaptée à l’activité de votre chien et à son âge, il y’a de grandes chances que votre chien ait toujours faim, car il ne mange pas suffisamment, étant sous-alimenté par rapport à ses besoins.

En effet, un chien sportif devra voir sa ration augmentée par rapport à un autre sédentaire. Aussi, on diminuera la ration d’un chien âgé par rapport à celle d’un chien jeune. Sur les paquets de croquettes, les rations à administrer en fonction de l’âge sont indiquées.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à consulter notre article complet sur les croquettes.

Raison n° 6 : Votre chien a une maladie

La cause pour un chien qui a toujours faim peut également être liée à une maladie comme le diabète, un cancer intestinal ou autre problème de digestion. Consultez donc votre vétérinaire si vous remarquez un comportement véritablement inquiétant.

Consultez également notre article « Mon chien ne mange plus : explications et solutions ».

En résumé

  • Il est parfois normal d’avoir l’impression que son chien a toujours faim. Cela peut être dû à son instinct ou son rapport à l’environnement différent de l’homme.
  • Un chien a besoin de règles de vies pour vivre sereinement. L’anxiété peut être source de troubles alimentaires chez le chien.
  • Un chien doit se dépenser quotidiennement et s’il est vraiment sportif, sa ration de nourriture doit être augmentée.
    Un chien qui a toujours faim est peut-être malade. Consultez un vétérinaire en cas de doutes.

Huile de poisson pour chien : néfaste ou bénéfique?

L’ajout d’huile de poisson dans la nourriture de votre chien, que ce soit dans les croquettes ou l’alimentation naturelle, peut procurer beaucoup de bienfaits pour la santé de votre chien. Le détail qui fera la différence sera leur choix et leur dosage.

Les vertus de l’huile de poisson pour chien

L’huile de poisson contient des lipides appelés omegas-3 et oméga-6. Ils sont excellents pour la santé puisqu’ils permettent de maintenir les fonctions vitales en bon état et possèdent des bienfaits quant à la cicatrisation, la beauté du poil et de la peau et la santé cardiovasculaire. Elles luttent également contre le vieillissement.

En effet, on soupçonne l’alimentation riche en huile de poisson des Crétois et des Japonais d’être à l’origine de leur grande espérance de vie.

Sachez que ces huiles ont les mêmes propriétés pour les hommes que pour les chiens. Cependant, les organismes des hommes comme des chiens ne parviennent pas à synthétiser ces lipides. Ils doivent donc être apportés via une alimentation riche en acide gras.

Zoom sur l’EPA et la DHA

L’EPA (acide eicosapentaénoïque) et le DHA (acide docosahexaénoïque) sont des acides de la chaine oméga-3. Ils sont présents dans la chair de poisson et donc dans son huile. Hélas, on en trouve assez rarement dans notre alimentation en règle générale.

L’avantage de l’huile de poisson est qu’elle est l’unique source à contenir plus d’oméga-3 que d’oméga-6. Cette forte teneur en oméga-3 est due à l’alimentation des poissons. En effet, le plancton est très riche en oméga-3. On retrouvera surtout l’oméga-6 dans les huiles végétales.

FAQ sur l’huile de poisson

L’huile de poisson : pour quels animaux ?

L’huile de poisson peut être donnée à un chien comme à un chat. Dans tous les cas, elle servira de complément alimentaire à l’alimentation de votre animal. On préfèrera donner cette huile aux animaux jeunes (pour favoriser la croissance) ou vieux (pour ralentir le vieillissement). Cependant, les chiens adultes peuvent aussi en bénéficier pour d’autres qualités telles que la cicatrisation accélérée ou l’amélioration des capacités cognitives.

Quelles huiles de poisson choisir ?

Idéalement, on choisira des huiles de poisson gras et de mers froides telles que l’huile de saumon, de harengs ou de maquereau.

Attention, ces huiles sont très fragiles et s’oxydent rapidement, on ne les chauffera donc pas au risque de leur faire perdre leurs propriétés. On préfèrera les conserver dans un endroit frais et à l’abri de la lumière du soleil : le réfrigérateur par exemple.

Les administrer à votre chien sous forme de gélule peut être une excellente solution.

On évitera également l’huile de foie de morue, riche en vitamines A et D qui pourraient être toxiques si trop présentes dans l’alimentation du chien. Comme les régimes de croquettes contiennent déjà suffisamment de cette vitamine, on évitera d’en ajouter au risque d’un surplus.

À quelle fréquence donner de l’huile de poisson à son chien ?

Pour répondre au besoin basique d’un chien en bonne santé. On conseille une dose de 500 mg d’huile de poisson. Cependant, ces doses peuvent facilement augmenter de 200 % si le chien est vieux ou souffre de certaines pathologies.

Pensez toujours à consulter votre vétérinaire avant de prendre des décisions de changement d’alimentation de votre compagnon. Sachez que l’assimilation des oméga-3 par l’organisme est très lente. C’est donc une complémentation qui doit se faire quotidiennement et sur le long-terme pour obtenir de réels résultats.

L’huile de Krill : une huile de poisson très riche

Tout est dans le titre : c’est la plus riche des huiles de poisson !

Le krill est un petit invertébré à l’apparence d’une crevette. Il se nourrit notamment de planctons.

Il faut savoir que de nombreux poissons et mammifères marins le possèdent dans leur alimentation.

Par rapport aux autres huiles, elle est beaucoup plus riche en acide gras. De plus, la part effectivement absorbée par l’organisme est supérieure et elle se digère plus facilement. De plus, ses apports sont excellents : puissant antioxydant, elle va donc lutter contre le vieillissement. De plus, elle préservera un chien de certaines maladies de peau, de l’insuffisance rénale, cardiaque ainsi que de l’arthrose.

C’est donc une routine alimentaire simple à mettre en place avec des avantages uniques pour votre chien.

L’huile de poisson pour chien peut-elle être néfaste ?

Comme nous venons de le démontrer tout au long de cet article, les effets bénéfiques de l’huile de poisson sur la santé du chien sont réels. Toutefois, il faut faire attention, car un excès de cet aliment peut s’avérer toxique. Voyons ensemble les principaux risques d’un surplus d’huile de poisson.

Risque n° 1 : Une modification des plaquettes

Un excès d’huile de poisson entraîne la modification des plaquettes qui permettent de former des caillots de sang. Ces derniers permettent de limiter les hémorragies par exemple. Ainsi, le chien après une blessure aura tendance à perdre plus de sang. Faites donc particulièrement attention si votre chien est amené à subir une intervention chirurgicale par exemple.

Risque n° 2 : Une mauvaise cicatrisation

Comme nous le disions, l’huile de poisson permet à bonne dose de favoriser la cicatrisation, mais à l’excès, la tendance s’inverse. Le processus de cicatrisation est ralenti et cet effet est accru dans les 5 jours après l’apparition de la plaie.

En résumé

  • L’huile de poisson est pleine de bienfaits pour le chien, elle améliore la longévité des plus vieux et aide à sa croissance des plus jeunes. Elle booste également les capacités cognitives et de cicatrisation !
  • L’organisme est incapable de synthétiser par lui-même l’oméga-3 et l’huile de poisson est la seule ressource alimentaire qui en apporte plus que d’oméga-6.
  • L’huile de poisson est fragile, on la conservera au frais et à l’abri de la lumière du soleil
  • Les chiens comme les chats peuvent consommer l’huile de poisson, elle est particulièrement adaptée pour les animaux en début et en fin de vie.
  • La complémentation à l’huile de poisson est à faire sur le long terme. En effet, l’organisme met beaucoup de temps à assimiler les omégas-3.
  • L’huile du krill est extrêmement riche en acide gras et possède des propriétés aux bénéfices phénoménaux pour votre chien.
  • Attention à ne pas être dans l’excès dans votre dosage d’huile de poisson au risque d’entrainer certaines complications.

Levure de bière pour chien : la fiche pratique

Vous avez peut-être entendu parler de la levure de bière pour chien et vous hésitez encore à lui en donner ? Bonne nouvelle, c’est excellent pour le chien. C’est une source de vitamine B et de probiotiques que vous pourrez lui donner de façon quotidienne.

Dans cet article, vous découvrirez les bienfaits de la levure de bière ainsi que le dosage recommandé pour un chien.

Qu’est-ce que la levure de bière ?

Il s’agit en fait d’un tout petit champignon. Les scientifiques l’appellent Saccharomyces cerevisiae.

La levure de bière pour chien est la même que celle qu’utilisent les boulangers ou les brasseurs pour faire fermenter la bière ou la pâte à pain.

Par ailleurs, on s’en sert aussi couramment en tant que complément alimentaire. C’est donc un aliment qui convient autant pour l’homme que pour le chien.

De quoi est composée la levure de bière pour chien ?

  • De vitamines B qui préserveront le pelage de votre compagnon ainsi que sa peau.
  • D’oligo-éléments tels que le zinc qui servent à générer des protéines
  • De prébiotitiques et de probiotiques qui vont favoriser le développement de bonnes bactéries dans l’intestin du chien et améliorer la digestion ainsi que son état de santé général.

Attention, la levure de bière apporte des vitamines à votre chien, mais ne devra jamais supplanter le complément minéralo vitaminique indispensable si vous le nourrissez avec une alimentation maison.

Les bienfaits de la levure de bière pour chien

La levure de bière pour chien présente de nombreux avantages nutritionnels qui se répercuteront de manière positive sur sa santé. Les effets d’un surdosage sont quasiment nuls pour la plupart des chiens. Si vous avez des questions spécifiques concernant son alimentation (cela est particulièrement valable si vous pratiquez l’alimentation maison), nous vous rappelons que vous pouvez vous adresser à votre vétérinaire. Il saura vous conseiller au cas par cas et éviter certains désagréments liés à des contre-indications.

Les bienfaits de la levure de bière pour chien sont les suivants :

  • Un apport en probiotique qui permet de favoriser le développement de bonnes bactéries dans l’instinct et donc de garder l’appareil digestif du chien en bon état.
  • Un effet positif sur la beauté/santé du poil, de la peau et des griffes grâce à un apport en vitamines B. La levure de bière est d’ailleurs recommandée en complément alimentaire en cas de chute des poils du chien.
  • Une excellente solution pour les chiens difficiles qui ne mangent plus ou très peu, car la levure modifiera le goût de la nourriture, la rendant plus appétissante. Essayez, vous verrez : ajoutez-en un peu sur ses croquettes.

Même si la levure de bière est très bonne pour la santé de votre compagnon et qu’elle peut être utilisée comme complément alimentaire, il faudra faire attention à administrer le bon dosage pour ne pas impacter négativement son équilibre.

Le dosage conseillé

vous choisissez les flocons, administrez-lui une cuillère à café quotidienne pour 10 kg.

Pour le format en comprimé, nous recommandons quotidiennement 1 comprimé si le chien fait moins de quinze kilos, 2 comprimés entre 15 et 30 kilos et 3 au-delà.

Chez la majorité des chiens, un surplus de vitamine B est totalement bénin. Cependant pour d’autres, cela peut entrainer des soucis de constipation. Pour avoir des indications sur l’état de santé de votre chien, essayez de regarder ses excréments. S’ils sont trop mous, il y’a peut-être un souci.

Attention : si votre chien est sous traitement, nous vous conseillons de demander l’avis de votre vétérinaire avant de lui administrer de la levure de bière. Certains chiens sont aussi allergiques à ce complément alimentaire.

En résumé

  • La levure de bière pour chien présente de nombreux avantages nutritionnels et peut être utilisée comme complément alimentaire pour le chien pour l’être humain.
  • Les excréments donnent des indications sur l’état de santé d’un chien.
  • Cet ingrédient plait aux chiens difficiles. Si votre chien boude ses croquettes, vous tenez peut-être la solution.
  • Si vous souhaitez donner de la levure de bière à votre chien, respectez les bons dosages.

Quelles croquettes choisir pour mon chien : nos conseils

Les croquettes pour chien constituent un sujet incontournable lorsqu’on parle de l’alimentation du chien.

Il existe de nombreuses recettes différentes de croquettes et parfois, on ne sait plus où donner de la tête. Avec toutes les marques présentes sur ce marché très lucratif et concurrentiel, il est compréhensible qu’on se perde un peu.

Pourtant, il est très important de réfléchir et se réserver du temps pour bien se renseigner sur les croquettes pour chien. En effet, la santé de votre compagnon est en jeu et vous devriez penser son alimentation avec parcimonie et application.

En vous expliquant plus en détail comment choisir vos croquettes et en vous montrant comment repérer les plus nutritives pour votre chien, nous espérons que cet article vous aidera à y voir plus clair.

croquettes pour chien

Un peu d’histoire sur les croquettes pour chien

Lorsque ni les croquettes ni la nourriture pour chien n’existaient, ces derniers étaient principalement nourris des restes de nourriture humaine.

Mais en 1860, James Spratt remarque que des chiens dévorent des galettes dans les rues de Liverpool. Il s’en inspire et crée les premiers biscuits pour chien à base d’une viande dont il gardera le secret jusqu’à sa mort. Durant la Première Guerre mondiale, son entreprise fournira des millions de biscuits aux chiens de combat.

C’est l’entreprise Purina qui en 1950 présente les premières croquettes sous la forme que nous connaissons aujourd’hui. Purina utilise alors une technique innovatrice pour la fabrication. On cuit une première fois les ingrédients sous forme liquide puis une seconde fois après extrusion. Cette technique permettra d’augmenter considérablement les volumes de nourriture canine produite et de diminuer leur coût pour les foyers.

À l’époque, les propriétaires de chiens s’enthousiasmèrent pour les croquettes qui devinrent très populaires. Ce n’est que trente ans après leur invention que la population s’interrogea sur la qualité des croquettes.

De nombreux éléments nocifs furent alors retirés de celles-ci et l’affichage de leur composition est dorénavant obligatoire sur les paquets.

Comment choisir des croquettes pour mon chien ?

Comme nous le disions en introduction, il existe une grande variété de croquettes. Il vous faudra les choisir selon le poids, la race et la taille de votre chien. La plupart des marques vous proposeront au moins deux types de croquettes : une variété pour les chiens adultes et une variété pour les chiots.

Certaines adoptent un positionnement marketing différent et vont encore plus loin dans le détail. Elles adaptent les nutriments présents dans les croquettes aux chiens vieux, en surpoids, athlètes ou à des races spécifiques. Vous y trouverez forcément votre compte.

Les marques de croquette les plus célèbres sont Purina et Royal Canin, mais d’autres sont moins connues et pourraient présenter de meilleurs avantages pour votre chien.

C’est en fait du cas par cas et vous pouvez même demander conseil à votre vétérinaire pour faire le choix le plus judicieux.

Savoir bien lire la composition des croquettes

De nos jours, l’affichage des ingrédients est obligatoire sur les paquets de croquettes. Si vous ne trouvez pas cette liste, n’achetez pas ces croquettes.

Lisez donc attentivement la liste des ingrédients et vérifiez les 6 premiers qui constitueront généralement à eux seuls 80 % de la composition des croquettes. Si la liste débute par des sous-produits animaux, c’est un signe de mauvaise qualité.

En premiers ingrédients, vous devriez privilégier les croquettes contenant du poisson, du poulet ou encore de l’agneau qui seront bien digérés par votre chien.

Certaines céréales (grains entiers) sont également très digestes, mais nous vous conseillons toutefois de ne pas choisir des croquettes avec du maïs, du soja ou du blé en ingrédient principal.

Où acheter des croquettes de qualité pour mon chien ?

Il existe de nombreux endroits où vous pourrez acheter vos croquettes pour chien. En règle générale, les grandes surfaces sont à éviter, car leurs croquettes sont d’assez mauvaise qualité.

On préfèrera les sites internet qui offrent l’avantage de fournir des informations détaillées sur la provenance des croquettes et leurs ingrédients. On aura en plus des avis clients, très révélateurs sur la qualité véritable des croquettes.

Les boutiques spécialisées sont également conseillées. On y trouve souvent de bonnes croquettes. Les gérants de ces petits endroits s’intéressent à la santé du chien et reçoivent parfois des formations spécialisées pour mieux choisir leur fournisseur de nourriture canine.

Pourquoi choisir de le nourrir avec des croquettes ?

La majorité des propriétaires de chiens (80 %) choisissent de leur donner des croquettes. Pour nourrir votre chien, nous vous rappelons qu’il existe plusieurs possibilités :

  • L’alimentation maison
  • L’alimentation industrielle humide (exemple : le pâté pour chien)
  • L’ alimentation industrielle sèche (les croquettes sèches)
  • Le BARF (alimentation à base de viande crue)

L’avantage des croquettes pour chien est qu’elles ont été élaborées par des vétérinaires-nutritionnistes spécialisés. Il y’a différents types de croquettes adaptées selon la taille ou la race du chien. Elles vont donc lui éviter de développer des carences et des problèmes de santé à court et long terme.

En revanche, si vous préférez opter pour le BARF, il faut comprendre que c’est un investissement de temps et d’énergie, car vous devrez faire des recherches pour équilibrer l’alimentation de votre chien et lui éviter toute carence. Les repas quant à eux prennent plus de temps à être préparés.

Quant aux croquettes, elles sont déjà toutes prêtes. On les met directement dans la gamelle et c’est prêt ! Pratique non ?

Vous pouvez par exemple ajouter de l’huile de saumon à ces dernières pour en améliorer le goût.

Il faudra cependant faire attention à bien conserver vos croquettes à température ambiante et à ne pas les exposer trop longtemps à la lumière. En effet, cela pourrait provoquer une perte de leur valeur nutritionnelle !

Le prix des croquettes : nos indications

Si vous souhaitez un chien en bonne santé, ne lui achetez pas de paquet low cost à moins de 3 €. En effet, ces croquettes seront la plupart du temps composé de sous-produits animaux.

Sur ce marché, la qualité est en général proportionnelle au prix et nous vous conseillons d’investir un minimum pour des croquettes nutritives.

Nous vous avions appris plus tôt dans l’article à repérer les croquettes de mauvaise qualité. Vous saurez donc immédiatement si vous faites une bonne affaire.

En résumé

  • Les premières croquettes furent proposées par Purina en 1950.
  • Choisissez des croquettes adaptées à votre chien. Le choix des croquettes doit se faire au cas par cas et vous pouvez même vous faire aider par un vétérinaire.
  • Il existe différentes manières d’alimenter un chien, mais les croquettes restent le moyen le plus simple de le faire.
  • Évitez les croquettes avec comme premier ingrédient des sous-produits animaux. En règle générale, évitez les croquettes bas de gamme.

Huile de saumon pour chien : qualités et dosage

L’huile de saumon pour chien est une huile de poisson que beaucoup recommandent pour ses qualités naturelles, mais qu’en est-il réellement ? Quel dosage faut-il privilégier pour qu’elle soit réellement bénéfique à votre compagnon ? C’est ce que nous vous expliquons maintenant.

Huile de saumon pour chien : ses qualités

L’huile de saumon est faite à partir de chair de poisson. Son principal avantage est qu’elle est très riche en oméga 3 composé de chaines très longues appelées DHA et EPA.

Ces deux graisses sont très utiles dans l’alimentation de votre chien pour plusieurs raisons. Tout d’abord, elles sont de la famille de l’oméga 3 qui possède entre autres des qualités anti-inflammatoires. Ces acides gras vont également servir pour l’optimisation des échanges cellulaires.

Vulgairement, l’oméga 3 va servir de complément pour l’oméga 6 qui joue le rôle inverse dans l’organisme.

L’oméga 6 étant déjà bien présent dans l’alimentation, on retrouve souvent un déséquilibre avec un surplus de ce dernier. Le but est de mettre ces deux familles (oméga 3 et oméga 6) à l’équilibre dans l’organisme.

L’EPA et L’EDH jouent un rôle important pour la coagulation sanguine et la bonne irrigation du cerveau. Ils participent non seulement à rendre le poil beau et soyeux, mais aussi à améliorer la qualité de la peau.

Ces acides gras sont-ils présents naturellement dans l’organisme du chien ?

Techniquement, le chien est capable de produire naturellement ces deux acides gras à partir d’autres de ces acides présents dans l’alimentation. Cependant, pour des raisons biologiques, son organisme n’est pas efficace pour les générer. La meilleure option est donc souvent d’ajouter directement les acides dans son alimentation. À cette fin, l’huile de saumon comme l’huile de poisson de mers froides sont excellentes.

Huile de saumon pour chien : quand sa forte odeur devient un avantage !

Il y’a certains chiens qui font les difficiles sur l’alimentation et qui ne veulent pas manger leurs croquettes. Si votre chien ne mange plus, une solution à explorer est d’aromatiser ses plats avec de l’huile de saumon. Croyez-nous, les chiens raffolent de sa forte odeur et de son goût. Cette petite astuce peut donc réellement changer la donne quant à son appétit.

Quel type de chien peut-on nourrir d’huile de saumon ?

Normalement, tous les chiens peuvent être nourris d’huile de poisson, mais il existe des exceptions. Par exemple, il n’est pas recommandé d’en donner aux chiens qui souffrent de surpoids/obésité ou de pancréatite.

Ne pas en donner trop à un chien en surpoids

En effet, même si la graisse contenue dans l’huile de poisson est souvent bénéfique pour la santé d’un chien, il n’en manque pas moins que cet aliment reste très calorique et que le dosage devra être raisonnable.

Cette huile contient 100 % de lipides et 1 g de cette huile donne 9 kcal. On prendra donc en compte ces paramètres pour le contrôle de l’alimentation du chien en surpoids. Notons que l’huile de saumon pour chien permet aussi de lutter contre l’inflammation liée à l’obésité.

La mise bas : ne pas en donner trop à une femelle

Si vous donnez trop d’huile de saumon à une femelle que vous souhaitez voir se reproduire, le risque est de limiter les chances de succès. En effet, les propriétés anti-inflammatoires de l’oméga 3 peuvent inhiber en partie les phénomènes d’inflammation qui ont lieu lors de l’implantation de l’embryon et donc empêcher la mise bas.

On surveillera donc les quantités d’huile administrées à la chienne.

L’huile de saumon est particulièrement recommandée pour…

Nous recommandons l’huile de saumon si vous venez d’adopter un petit chiot. Elle sera excellente pour aider à son développement. De même, cette huile est particulièrement bénéfique aux chiens vieux et aux chiens qui ont des problèmes de peau. En effet, comme nous le disions plus haut dans l’article, l’huile de saumon contient des acides gras bénéfiques pour le pelage et la peau du chien.

Huile de saumon pour chien : comment choisir la bonne ?

Avant d’acheter votre huile de saumon que ce soit sur internet ou dans la vie réelle, vérifiez bien l’étiquette du produit. En effet, une huile de qualité devrait contenir environ 30 % d’EPA et de DHA, les acides dont nous parlions en début d’article.

Faites attention, car ce sont des acides gras fragiles. Si vous les exposez trop à la lumière, la chaleur ou l’air ils seront détériorés et votre huile n’aura plus d’effet nutritif sur votre chien. Nous vous recommandons donc de la conserver dans un réfrigérateur. Cela va ralentir le processus d’oxydation de l’huile. Sachez qu’une huile oxydée n’est plus bonne pour le chien et peut même lui causer des troubles.

De plus, l’huile de saumon devrait toujours être servie crue : nous vous conseillons de ne pas chauffer l’huile de poisson avant de la lui présenter.

Un autre critère essentiel est le bon conditionnement des huiles.

Vérifiez par exemple que la boite est bien hermétique et qu’elle ne laisse pas passer la lumière. Vous pouvez également opter pour les capsules d’huile de saumon, mais dans ce cas il faudra les percer vous-même et verser leur contenu dans la nourriture du chien.

Le dosage de l’huile de saumon pour chien

La quantité quotidienne d’huile de saumon qu’on devrait donner à un chien adulte est de 500 mg pour un poids de 10 kg. Ce dosage peut être amené à augmenter chez les chiens souffrant de certains problèmes spécifiques et de pathologies dermatologiques. Ne prenez pas d’initiative sur ce nouveau dosage et consultez un vétérinaire.

Sachez que certaines croquettes contiennent déjà un peu d’huile de poisson et que cette supplémentation n’est donc pas obligatoire pour tous les chiens. Cependant, si vous avez opté pour l’alimentation maison, elle est alors fortement recommandée.

En résumé

  • L’huile de saumon contient des graisses bénéfiques pour la santé du chien, ces graisses font partie de la famille oméga 3 et permettent d’équilibrer l’alimentation du chien
  • Biologiquement, le chien a du mal à générer les acides gras présent dans l’huile de saumon, c’est pourquoi il vaut mieux l’ajouter directement à son alimentation
  • Si votre chien est difficile et ne mange pas ses croquettes, essayez d’ajouter un peu d’huile de poisson à ses plats : ça pourrait très bien marcher !
  • Tous les chiens peuvent consommer l’huile de saumon, mais attention à certains cas particuliers comme les chiens souffrant d’obésité/surpoids ou de pancréatite.
  • L’huile de saumon est recommandée pour les chiens vieux, les chiots et les chiens souffrant de problèmes de peau
  • Choisissez bien votre huile de saumon : elle doit contenir 30 % d’EPA et de DHA et dans l’idéal bénéficier d’un bon conditionnement.
  • Certaines croquettes contiennent déjà de l’huile de saumon. Elle est donc plus utile pour les chiens dont les maîtres ont opté pour l’alimentation maison. Préférez servir l’huile crue pour conserver ses qualités nutritionnelles.

Les aliments toxiques pour le chien : comment prémunir mon chien du danger?

Les aliments toxiques pour le chien sont tous les mets qui provoquent des perturbations dans l’organisme de votre chien. Elles sont généralement provoquées par réaction chimique lorsque l’animal en absorbe une certaine quantité.

aliments toxiques pour le chien

Qu’est-ce qu’un aliment toxique pour le chien ?

Sachez qu’un aliment toxique pour le chien ne l’est pas forcément pour l’homme. La réciproque est fausse. En effet, un aliment toxique pour l’homme le sera la plupart du temps pour le chien : certains aliments que nous consommons dans notre vie de tous les jours peuvent être bénéfiques pour la santé de l’homme, mais toxiques pour nos chiens.

Lorsqu’un chien consomme une quantité importante de ces aliments, il peut développer des problèmes sanitaires graves allant jusqu’au décès.

Comment le chien entre-t-il en contact avec un aliment toxique ?

En règle générale, les chiens qui mangent uniquement de la nourriture canine ont tendance à être en meilleure santé. Ils ont en moyenne un poids correct par rapport à leur taille, leur âge et leur race.

Les chiens dont le poids est optimal sont moins susceptibles de développer des problèmes d’articulation ou d’avoir une maladie cardiaque, des problèmes respiratoires, une fonction hépatique affaiblie, etc. Tout comme pour les humains, le maintien d’un poids optimal contribue à la santé et le bien-être de votre chien.

Les canidés qui ne consomment pas d’aliments destinés aux humains ont moins de chance d’ingérer un aliment toxique pour le chien. De ce fait, vous ne devez surtout pas l’habituer à en manger.

Aussi, vous devriez éviter de renforcer le comportement de « chien mendiant ». De ce fait, lorsqu’il vous réclame de la nourriture pour humains sur le coin de la table, ne lui en donnez pas. Le risque est qu’il prenne goût à mendier et reproduise ce comportement à chaque fois qu’il aperçoit un être humain avec de la nourriture.

Ainsi, si vous avez des convives à la maison et que vous dégustez ensemble du chocolat, votre chien se mettra à mendier.

Si l’un de vos invités est attendri par votre chien, il lui en donnera et cela pourrait lui être fatal. Le chocolat est extrêmement toxique pour lui…

C’est donc à nous les maîtres d’être responsables et d’éviter au chien de développer des habitudes qui impacteraient négativement sa santé.

Les conséquences de l’ingestion d’aliments toxiques par le chien

Vous serez peut-être tenté de donner des petits morceaux de nourriture à votre chien pendant que vous préparez le dîner ou le dessert, mais ce n’est pas toujours une bonne idée.

Il y’a de nombreux aliments « humains » tels que des carottes, du beurre d’arachide ou même du poulet cru qui peuvent être ingérés sans risques par le chien. Toutefois, beaucoup d’entre eux sont des aliments toxiques et peuvent provoquer des lésions organiques, une irritation ou des complications nutritionnelles.

Un aliment est toxique pour votre chien, s’il peut affecter négativement sa santé générale. À partir de cette définition générale, nous évoquerons les problèmes et les symptômes que ces aliments peuvent provoquer.

Problème n° 1 : Une nutrition globale médiocre

Lorsque vous nourrissez votre chien avec des aliments destinés aux hommes, le risque principal est lié au surpoids et à l’obésité. En effet, les aliments destinés aux humains sont élaborés en tenant compte de la nutrition humaine, pas celle de votre chien.

Problème n° 2 : Des complications d’organes

Certains aliments pour hommes peuvent endommager les organes de nos chiens.

Par exemple, les aliments contenant des édulcorants artificiels peuvent provoquer une insuffisance hépatique. Les raisins peuvent endommager le foie et les reins.

L’avocat quant à lui peut provoquer une congestion et une accumulation de liquide autour du cœur.

Aussi, lorsque vous nourrissez régulièrement votre chien avec des aliments gras, vous augmentez ses chances de développer une pancréatite.

Problème n° 3 : Des obstructions et des lacérations

De nombreux aliments peuvent provoquer des lacérations internes chez le chien. L’erreur la plus courante est de le nourrir d’os cuits. En effet, ces derniers éclatent dans sa gueule lorsqu’il les mâche, pouvant provoquer des lacérations et des obstructions dans le système digestif.

En supposant que votre chien ne mâche pas certains gros morceaux, le risque serait que la nourriture reste bloquée et cause une obstruction. Les noyaux et les graines de fruits peuvent par exemple en provoquer.

De plus, sachez que la levure peut déchirer la muqueuse de l’estomac et des intestins.

Les aliments fatals pour un chien

De nombreux aliments ne doivent en aucun cas être donnés aux chiens. Ils peuvent provoquer des irritations et des complications pouvant même entraîner la mort.

L’alcool

Les boissons alcoolisées et les produits alimentaires contenant de l’alcool peuvent provoquer des vomissements, des diarrhées, une diminution des capacités de coordination, une dépression du système nerveux central, des difficultés respiratoires, des tremblements, le coma et même la mort. Vous ne devriez jamais administrer d’alcool à votre animal. Si vous soupçonnez une ingestion d’alcool par votre chien, contactez immédiatement votre vétérinaire.

Le champignon

Les champignons peuvent causer une toxicité, un choc et la mort.

Le poisson cru

Le poisson cru peut provoquer une carence en thiamine, ce qui peut entraîner des convulsions et parfois la mort.

L’avocat

L’avocat n’est pas seulement nocif pour les chiens. Il l’est aussi pour de nombreux animaux de compagnie comme les oiseaux, les lapins, les ânes ou les chevaux.

Les principaux dangers concernent les dommages cardiovasculaires et la mort.

Le chocolat, le café et la caféine

Ces produits contiennent tous trois des substances appelées méthyle-xanthines.

Lorsqu’elles sont ingérées par des animaux domestiques, les méthyles-xanthines peuvent provoquer des vomissements, une diarrhée, un essoufflement, une soif excessive, des problèmes de miction, une hyperactivité, un rythme cardiaque anormal, des tremblements, des convulsions et même la mort.

Notez que le chocolat noir est plus dangereux que le chocolat au lait.

Liste des aliments toxiques pour le chien

Les agrumes

Les tiges, les feuilles, les pelures, les fruits et les graines des agrumes contiennent des quantités variables d’acide citrique et des huiles essentielles qui peuvent provoquer une irritation voire même une dépression du système nerveux central si elles sont ingérées en quantités importantes.

La noix de coco et son huile

Lorsqu’ils sont ingérés en petites quantités, les produits à base de noix de coco ne sont pas susceptibles de nuire gravement à votre animal. La chair et le lait des noix de coco fraîches contiennent des huiles qui peuvent causer des maux d’estomac, des selles molles ou une diarrhée.

Les raisins

Bien que la substance toxique présente dans les raisins et les raisins secs soit inconnue, on a observé de manière empirique que ces fruits pouvaient provoquer une insuffisance rénale chez votre chien. Il est donc préférable d’éviter de donner du raisin aux chiens.

La noix de macadamia

Les noix de macadamia peuvent provoquer une faiblesse, une dépression, des vomissements, des tremblements et une hyperthermie chez le chien. Les signes apparaissent généralement dans les 12 heures suivant l’ingestion et peuvent durer de 12 à 48 heures environ.

Le lait et les produits laitiers

Le lait est un aliment toxique pour le chien : comme les animaux domestiques ne possèdent pas de quantités importantes de lactase (l’enzyme qui décompose le lactose dans le lait), le lait et les autres produits à base de produits laitiers peuvent leur causer des diarrhées ou d’autres troubles digestifs.

Les noix

Les noix, y compris les amandes, contiennent de grandes quantités d’huiles et de graisses. Les graisses peuvent provoquer des vomissements et des diarrhées, voire une pancréatite chez les animaux domestiques.

Les oignons, l’ail, et la ciboulette

Ces légumes et herbes peuvent causer une irritation gastro-intestinale et peuvent endommager les globules rouges. Bien que les chats y soient plus sensibles, les chiens sont également à risque si une certaine quantité est consommée.

La viande, les œufs et les os crus/insuffisamment cuits

La viande crue et les œufs crus peuvent contenir des bactéries telles que Salmonella et E — coli.

Nourrir son animal avec des os crus pourrait sembler une option naturelle et saine. En effet, ce serait effectivement une solution judicieuse si votre animal vivait à l’état sauvage. Cependant, cela s’avère très dangereux pour un animal domestique qui pourrait s’étouffer ou subir une blessure grave si l’os se brisait et se logeait dans son tube digestif.

Le xylitol

Le xylitol est utilisé comme édulcorant dans de nombreux produits comme les bonbons, les produits de boulangerie et le dentifrice. Il peut provoquer une libération d’insuline, entrainant une insuffisance hépatique.

La hausse du taux d’insuline entraîne une diminution du taux de sucre dans le sang. Les premiers signes de toxicose comprennent des vomissements, une léthargie et une perte de coordination.

La pâte à levure

La pâte à levure est un aliment toxique pour le chien qui peut causer l’accumulation de gaz dans le système digestif de votre animal. Cela peut être douloureux et peut causer un gonflement d’estomac voir une torsion. Dans les cas les plus graves, ces accumulations peuvent engager le pronostic vital du chien.

Que faire si mon chien s’intoxique ?

Chaque propriétaire devrait savoir comment agir en cas d’intoxication de son chien. Si vous pensez qu’il a été exposé à un poison ou à une quelconque substance toxique, agissez le plus rapidement possible.

En guise de prévention, voici la procédure à suivre au cas où votre chien s’intoxiquerait.

Identifier le problème

Premièrement, essayez de comprendre quel aliment a été ingéré et comment votre chien est entré en contact avec ce dernier. Essayez de déterminer la quantité que le chien a absorbé et gardez l’emballage d’origine de la toxine pour faciliter l’identification du problème par le vétérinaire.

Appelez un professionnel

La prochaine étape consiste à contacter un vétérinaire, et ce même après disparition des symptômes.

Ne donnez jamais à votre chien aucun traitement médicamenteux sans en avoir discuté préalablement avec votre vétérinaire.

Un vétérinaire professionnel pourra vous expliquer comment procéder en cas d’intoxication. La nature du traitement dépendra du cas de votre chien.

Remarque : Si la peau ou le pelage de votre chien entre en contact avec une toxine, il est conseillé de la laver. Un professionnel peut recommander un shampooing pour chien ou quelque chose de plus puissant. Dans certains cas, un nettoyant dégraissant convient mieux.

Soyez prêt pour une urgence

Il est conseillé de conserver le dossier médical de votre chien, une pièce d’identité (telle qu’une micropuce ou un tatouage) et d’autres éléments importants dans un endroit accessible au cas où vous deviez vous rendre en urgence dans une nouvelle clinique vétérinaire.

Assurez-vous également que votre chien porte un collier avec une étiquette d’identification.

Prévenir l’intoxication et l’ingestion d’un aliment toxique pour le chien

Faites tout ce que vous pouvez pour prévenir l’exposition de votre chien aux toxines. Gardez les objets dangereux hors de sa portée. Dans la mesure du possible, utilisez des produits sans risques pour les animaux domestiques.

Lorsque vous faites la cuisine, veillez à ne pas laisser tomber des aliments qui seraient potentiellement dangereux pour votre chien.

Il faut également penser à vos éléments de décoration qui pourraient être ingérés par votre animal. Choisissez des plantes et des fleurs sans danger pour lui.

Pour conclure, la prévention est importante pour protéger votre chien du danger des aliments toxiques. Cependant, un accident peut toujours se produire, peu importe votre degré de vigilance, et vous savez maintenant quoi faire dans ce cas.x

Il y’a de nombreux aliments toxiques pour le chien. C’est pour cela qu’il est important de savoir ce qu’il est bon ou non de manger pour lui. Si vous souhaitez apprendre à alimenter votre chien de façon naturelle, mais que vous n’y arrivez pas, la méthode « Santé et aliments faits maison pour chien » pourra vous être d’une grande utilité. Approuvée par des milliers de chiens et de maîtres, cette méthode vous guidera pas à pas.

Résumé sur les aliments toxiques pour le chien

  • Évitez de donner des aliments pour humain à votre chien
  • La prévention est essentielle pour éviter que votre chien ne s’intoxique
  • Empêchez le comportement de « chien mendiant » lorsque vous êtes à table.
  • Si vous remarquez que votre chien est intoxiqué, contactez tout de suite un vétérinaire
  • Évitez à tout prix de lui donner du chocolat, de l’alcool, de l’avocat ou un autre aliment toxique pour le chien évoqué dans l’article.
  • Essayez l’alimentation naturelle, le régime BARF

Mon chien ne mange plus : nos explications et solutions

Votre chien ne veut plus manger ce que vous mettez dans sa gamelle ? C’est vrai que c’est inquiétant. Si votre chien ne mange plus, il peut s’agir d’une petite peur, d’une maladie ou tout simplement d’un manque d’appétit !

Voici quelques conseils pour faire en sorte d’identifier la source du problème et d’y remédier.

mon chien ne mange plus

Pourquoi il ne mange plus? Commencez par examiner votre chien

Regardez l’état général de votre compagnon. Si vous ne remarquez rien de bizarre dans son comportement habituel. Qu’il fait du sport et joue sans problème, c’est surement qu’il n’est pas malade et n’apprécie tout simplement pas ses croquettes.

Observez l’intérieur de sa gueule. Si ses gencives sont altérées, peut-être que c’est pour la douleur causée par la mastication qu’il ne mange pas.

Le maître mot, c’est de le regarder au quotidien et de l’examiner lorsqu’il est en train de mendier.

Raison n°1 : Votre chien n’a pas faim

Si votre chien ne mange plus et qu’il n’accepte pas le contenu de sa gamelle, c’est peut-être car il n’a tout simplement pas faim. C’est un cas de figure qui peut se présenter si vous lui donnez trop de friandises en dehors des heures de repas.

Normalement, un chien devrait uniquement manger une ration quotidienne adéquate de nourriture divisée en deux repas. Une astuce est de laisser 15 à 30 minutes à votre chien pour manger l’intégralité du contenu de sa gamelle. Passé ce délai, et même s’il n’a pas fini, retirez la gamelle à votre chien jusqu’au prochain repas.

Entre les repas, ne lui donnez ni friandises ni restes de nourriture, surtout s’il n’a pas terminé sa ration.

Si de base, votre chien à un appétit correct et est en bonne santé, cela devrait permettre un retour à la normale dans les prochains jours.$

D’autres facteurs peuvent rentrer en compte dans la perte d’appétit du chien. Par exemple une diminution des besoins énergétiques de l’animal. Si votre chien qui vieillit ou avait l’habitude de faire du sport, il est normal que son appétit diminue. Ne vous inquiétez pas et diminuez simplement sa ration quotidienne de nourriture.

Par ailleurs, la hausse des températures peut aussi être à l’origine d’une baisse d’appétit du chien. Tout devrait rentrer dans l’ordre quand elles rebaisseront.

Raison n°2 : Il a peur de sa gamelle

Parfois, il arrive que les chiens soient effrayés par leur gamelle et ne puissent donc pas manger leur contenu. Dans ce cas, envisagez un travail avec sur cette peur. Après cela, votre chien pourra certainement manger de nouveau.

Raison n°3 : La nourriture ne plait pas au chien

Certains chiens n’ont pas beaucoup d’appétit et ne mangent pas les aliments qu’on leur donne, car le goût ne leur plait pas. D’autres ont un appétit normal, mais sont plus capricieux avec la nourriture et délaissent ce qu’on leur présente au profit de friandises, de restes de votre nourriture ou de petits larcins.

Dans ces cas, l’équipe AlphaChien vous conseille de rendre sa nourriture meilleure avec de petites astuces comme le remplacement des croquettes (changer de marque) ou le mélange de sa nourriture avec des ingrédients qu’il apprécie plus comme un peu de fromage, du thon, des pâtes bolognaises ou des sardines.

Lorsque vous lui donnez des aliments secs, vérifiez bien que les croquettes de votre chien ne sont pas périmées et que le sac qui les contient n’est pas ouvert depuis trop longtemps. Cela altère le gout de ses croquettes et peut être mauvais pour sa santé.

Par ailleurs, il faut savoir que les aliments pour chien humides comme le pâté sont beaucoup plus appréciés par les chiens en général. Si votre chien est difficile, cela devrait lui plaire ! L’alimentation maison est également recommandée.

Si vous voyez que cette nourriture lui plait, changez progressivement son alimentation. Ne jamais modifier son régime brusquement.

Attention en revanche. Deux choses sont à prendre en compte avec les aliments humides. Ils sont plus onéreux et demandent un brossage des dents du chien plus fréquent. Il faudra donc bien réfléchir avant de changer le régime de votre chien et passer de la nourriture sèche à la nourriture humide.

Vous pouvez également tenter de remplacer ses croquettes par une alimentation plus naturelle et plus saine. Nous abordons ce point dans notre article sur le régime BARF.

Mon chien ne mange plus : Ne cédez pas à ses caprices

Nous vous avons conseillé de rendre son alimentation plus savoureuse avec nos astuces, mais l’alimentation étant importante pour le chien, il faut tout de même rester raisonnable. Ce que nous voulons dire, c’est que même si votre chien est un fin gourmet, ce n’est pas une raison pour céder à ses caprices et lui donner à manger lorsqu’il mendie votre nourriture. Ce n’est pas bon pour sa santé et encore moins pour son éducation.

Raison n°4 : Votre chien ne mange plus, car il est malade

Si votre chien manque d’appétit, cela peut être le signe d’une maladie relativement grave ou de douleur.

Les problèmes liés au système digestif du chien peuvent être à l’origine d’une baisse ou d’une disparition de l’appétit.

Le problème peut être d’origine physique, mais aussi mentale. Avec la disparition d’un être proche, l’arrivée d’un nouvel animal ou une naissance, le chien peut entrer dans un état de dépression qui lui coupera l’appétit.

De plus, certains antidépresseurs peuvent avec leurs effets secondaires, couper l’appétit d’un chien

Si votre chien présente l’un de ces symptômes, il est important de consulter un vétérinaire au plus vite pour comprendre la source exacte du problème et prendre connaissance du traitement le plus adapté.

 

Votre chien ne mange peut-être plus car il a besoin de variation dans son alimentation. C’est pour cela que nous vous conseillons une alternative qui est l’alimentation naturelle. Si vous souhaitez redonner le goût de la nourriture à votre chien, la méthode « Santé et aliments faits maison pour chien » pourra vous être d’une grande utilité. Approuvée par des milliers de chiens et de maîtres, cette méthode vous guidera pas à pas.

Si votre chien rencontre le problème inverse et à toujours envie de manger, cliquez ici.