Dresser son chien : 5 excellentes techniques

Accueillir un nouveau compagnon est toujours un moment de joie. Cependant, il ne suffit pas d’aimer sa petite boule de poils pour que tout se passe bien. Le dressage d’un chiot est également fondamental pour son développement et son épanouissement dans votre famille. Nous vous présentons les techniques et astuces pour dresser son chien avec douceur et fermeté.

Avant de vous parler des techniques de dressage pour les chiens, abordons ensemble les raisons pour lesquelles une éducation canine de qualité est importante.

PS : Pour dresser votre chien, il vous faudra certainement aller au delà de cet article. Nous vous conseillons une méthode structurée qui vous propose de dresser votre chien en seulement 15 minutes par jour. Cliquez ici pour la découvrir ! 

Dresser son chien : une condition essentielle à son bien-être

dressage chien

Dresser son chien n’est pas seulement une question de confort pour le propriétaire. Il s’agit d’une condition d’épanouissement de votre chiot.

En soumettant votre chiot au dressage, vous lui donnerez des repères et vous lui apprendrez les bonnes manières.

Un dressage de qualité doit lui apprendre, au minimum :

  • sa place dans votre famille, c’est vous le chef de meute, et pas lui ;
  • la propreté ;
  • les ordres simples, pour sa sécurité et la vôtre ;
  • le rappel ;

Les 5 techniques de dressage de chiens les plus efficaces

Il existe de nombreuses techniques de dressage qui ont fait leurs preuves. Nous avons choisi de vous présenter celles qui sont les plus efficaces et les plus respectueuses du bien-être de votre compagnon.

La technique naturelle

La technique naturelle est celle qui se rapproche le plus de l’éducation qu’une louve donne à ses petits.

Cette technique est basée sur le respect de l’instinct des canidés. Elle est réalisée en parfaite synergie entre l’homme et l’animal. Il n’y a aucune contrainte qui est imposée au chien. Dresser son chien se fait donc sans laisse et sans collier.

Le dresseur qui utilise la technique naturelle veillera à la répétition des ordres afin que le chien puisse assimiler correctement les demandes.

Si les récompenses sont vivement encouragées, la punition, de quelque nature qu’elle soit, est totalement prohibée dans ce type de dressage. Si l’animal ne parvient pas à effectuer l’ordre demandé, le dresseur se contente de l’ignorer ou de le guider dans l’apprentissage.

Cette méthode est de loin la plus douce. Elle est efficace avec tous les chiens et a le mérite de désamorcer les conflits avec les chiens agressifs ou agités. Le dresseur veille néanmoins à respecter la hiérarchie de la meute et se montre donc dominant.

dresser son chien méthode

Le clicker pour dresser son chien

Le clicker training est la méthode la plus populaire du moment. Les éducateurs canins la considèrent comme la plus ludique à la fois pour le propriétaire et l’animal.

Cette méthode de dressage repose sur l’utilisation d’une langue métallique. Celle-ci émet un clic chaque fois qu’elle est manipulée. Ce bruit récompense les bonnes actions du chien.

Pour que la technique soit efficace, elle doit être accompagnée d’une récompense physique. La récompense peut être alimentaire ou ludique. Cependant, le but reste tout de même de la supprimer sur le long terme.

La technique du clicker semble récolter l’aval des éducateurs spécialisés et des propriétaires. Néanmoins, elle doit être utilisée avec prudence chez les très jeunes chiots et les chiens qui ont l’ouïe sensible.

La méthode classique pour dresser son chien

La méthode classique est la technique de dressage la plus ancienne et la plus utilisée.

Elle se base sur le réflexe naturel du chien qui parvient à associer un comportement à une récompense. Afin d’encourager le chien dans son apprentissage, la méthode classique de dressage utilise des accessoires doux comme le collier, la laisse ou le sifflet.

Contrairement à la méthode naturelle, la méthode classique d’éducation canine tolère les formes de réprimandes. Toutefois, sachez que toute punition devrait être justifiée et non violente. Un changement de ton de voix doit être suffisant que pour faire comprendre le mécontentement du propriétaire.

Il est possible d’utiliser la méthode classique pour dresser un chiot sur toutes les races. Cependant, il convient d’adopter la technique adéquate caractère de l’animal.

méthode classique dressage chien

La méthode visuelle

La méthode visuelle est identique, dans sa logique, à la méthode classique. Ce qui différencie néanmoins les 2 éducations est le sens stimulé.

Là où la méthode classique a recours à la voix pour intimer les ordres, la méthode visuelle a recours à des gestes. Le mimétisme est donc la base d’apprentissage de l’animal.

On utilise principalement cette méthode de communication non violente pour l’éducation des chiens sourds ou handicapés. Elle peut néanmoins convenir à toutes les races.

La capture

La technique de la capture a une logique différente des autres techniques de dressage. Il ne s’agit pas ici de récompenser l’apprentissage, mais d’apprendre par la récompense.

Éduquer un chien revient souvent à lui donner une récompense lorsqu’il exécute correctement une action. La technique de la capture consiste, au contraire, à accompagner l’action du chien par un ordre et une récompense. Il associera rapidement les deux et apprendra ainsi à obéir rapidement.

 

Les astuces de pro!

dresser son chien

Maintenant, chose promise, chose due. Voici, pour vous, les astuces de dressage des plus grands professionnels.

  • La récompense doit être adaptée à votre chien. Le renforcement positif n’en sera que meilleur, et l’apprentissage plus rapide. Il peut s’agir de croquettes ou de friandises peu caloriques.
  • Votre animal ne doit jamais être contraint physiquement pour obéir à un ordre. Cela est frustrant et engendre un comportement d’évitement.
  • Le mot « non » doit être réservé pour réprimander les bêtises. Un échec doit être pris avec philosophie et calme. Il ne doit pas entraîner de punition.
  • Le dressage ne doit pas se faire avec des accessoires incommodants ou douloureux. Exit donc les colliers étrangleurs et autres ustensiles électriques.
  • Les séances d’apprentissage doivent être courtes et adaptées à l’âge et à la condition du chien.
  • Vous ne devez solliciter de votre animal que des actions qu’il connait. La frustration n’a pas sa place dans une éducation canine respectueuse de chacun.

Notre petit bonus pour un dressage de chien réussi

Et maintenant, en bonus pour vous remercier de votre lecture, nous vous livrons la clé universelle pour un dressage réussi.

Pour être réceptif au dressage, votre chien doit être en forme. Tous ses besoins primaires doivent être couverts. Votre chien doit être nourri correctement, avoir assez de temps pour se détendre et un sommeil correct.

Le dressage ne doit pas être une fin en soi, mais un outil d’épanouissement parmi d’autres.

Il existe de nombreuses techniques pour apprendre à dresser son chien. Si certaines sont efficaces, d’autres, par contre, sont irrespectueuses de l’animal et parfois même dangereuses. Dans tous les cas, quelle que soit la technique que vous allez choisir pour votre compagnon, vous devez vous efforcer de réaliser l’entraînement dans l’harmonie et le respect. Votre animal est votre partenaire, pas votre ennemi.

Une education canine réussie : les 5 pilliers

Éduquer un chien n’est pas une compétence innée. Il faut, en tant que propriétaire, également apprendre un certain nombre de principes de base. Une fois que vous aurez assimilé les règles du dressage canin, vous pourrez aider votre chien à apprendre tout au long de sa vie. Apprendre la propreté, les ordres de base ou encore le rester seul ne sont pas les uniques impératifs de l’education canine. Mais, avant de vouloir apprendre des tours à votre animal, nous vous proposons de maîtriser les 5 piliers d’une éducation canine réussie.

Pilier de l’éducation canine numéro 1 : la régularité

education canine

La régularité est indispensable pour un apprentissage dans la durée.

Pour éduquer son chien, il faut être régulier. En effet, c’est par la répétition que votre compagnon parviendra à comprendre et à retenir vos exigences. Plus vous répéterez avec votre animal, plus il comprendra et plus il obéira rapidement.

Si vous souhaitez lui apprendre un ordre facile, comme celui de s’asseoir, vous devez joindre le geste à la parole. Une fois que votre animal aura compris le sens de votre ordre, vous devrez le féliciter chaleureusement. Ensuite, ne restez pas sur vos acquis et continuez à faire répéter, régulièrement, votre compagnon. Ainsi, l’acquis restera dans sa mémoire.

Pour être certain de réussir le dressage de votre chiot, vous devez vous efforcer d’avoir une tonalité de voix constante. Si vous passez votre temps à décliner le même ordre dans des tonalités différentes, votre chien ne va pas comprendre ce que vous attendez de lui. N’oubliez pas de bien communiquer votre technique d’éducation à toutes les personnes qui s’occupent de votre animal. Accueillir un chiot est une affaire d’équipe. Chaque membre de la famille doit donc délivrer une éducation similaire. Éduquer son chien ne s’improvise pas.

Pilier de l’éducation canine numéro 2 : la patience

La patience est sans doute la qualité primordiale de tous les éducateurs canins. Le dressage d’un chien est une activité prenante et parfois fastidieuse.

Dresser son chien est un parcours semé d’embûches. Il ressemble davantage aux trajets d’un marathonien qu’à celui d’un sprinter. Tous les chiens sont doués d’intelligence. Cependant, comme les êtres humains, ils feront preuve de disparité dans leurs apprentissages. Ils pourront apprendre certains ordres très rapidement tandis que d’autres seront bien plus difficiles à entrer dans leur mémoire. Quelle que soit la situation, un chiot doit être traité avec patience.

Quelles que soient les difficultés que vous aurez à inculquer un apprentissage à votre chien, vous ne devez jamais tomber dans la facilité des méthodes d’éducation autoritaires. Celles-ci utilisent fréquemment la force, l’intimidation, la domination voire même de la violence pour dresser le chien. Si ces méthodes peuvent paraître efficaces sur le court terme, elles sont néanmoins néfastes dans la durée.

Éduquer son chien est aussi une affaire de confiance. En tant que chef de meute, vous êtes le dominant. Cela ne doit pas vous empêcher de respecter votre animal et de créer un véritable lien avec lui. La violence, la force et la domination entraînent des troubles comportementaux qu’il est parfois difficile de pouvoir régler, même pour un éducateur canin professionnel.

Pilier de l’éducation canine numéro 3 : l’optimisme

éducation canine

Dresser son chien est un chemin jalonné d’embûches. Vous devez les aborder avec la positive attitude.

L’education canine est une discipline complexe. Il y a bien sûr tous les bons moments où votre animal va comprendre rapidement et reproduire avec précision ce que vous lui demandez. Mais, il y a aussi les moments plus compliqués ou votre animal a du mal à intégrer un nouveau concept.

Les erreurs, les oublis et les approximations font également partie de l’apprentissage. S’il est relativement aisé de pouvoir apprendre la propreté à un animal ou de pouvoir lui enseigner des ordres simples, certaines compétences, comme celles de ne pas aboyer, mettent davantage de temps à être intégrées.

Quels que soient les obstacles que vous allez rencontrer avec votre animal, n’oubliez jamais que vous êtes des partenaires sur le chemin de l’apprentissage. Vous devez vous focaliser sur les réussites et les récompenser avec une chaleur sincère. Les erreurs seront corrigées avec douceur et patience, en sachant qu’avec le temps, votre chien apprendra.

Avant d’aborder avec vous les 2 autres piliers de l’éducation canine réussie, permettez-nous de vous rappeler que si certains comportements sont nécessaires à un bon dressage, certaines erreurs doivent néanmoins être évitées. Pour les connaître, nous vous recommandons le livre numérique « Comment dresser votre chien en 15 minutes par jour« .

Pilier numéro 4 : la santé

Aussi étrange que cela puisse paraître, un dressage réussi passe avant tout par la santé.

Tout comme pour les humains, le chien qui se sent mal aura des difficultés à apprendre de nouvelles choses. Sa santé est donc un facteur déterminant pour une education canine réussie.

Outre l’aspect maladie contre lequel des visites régulières chez le vétérinaire sont nécessaires, d’autres facteurs sanitaires entrent également en compte dans le dressage d’un chien.

L’exercice physique est indispensable pour la bonne santé de votre animal. Le mieux est de pouvoir l’effectuer sans laisse afin que votre chien se sente totalement libre. L’exercice physique est non seulement capital pour la bonne santé cardio-vasculaire de votre compagnon, mais c’est également l’occasion de créer avec lui une relation de confiance.

La nourriture a également un effet sur la capacité du chien à apprendre. Éduquer son animal, c’est aussi lui offrir de la nourriture adaptée. Une mauvaise alimentation entraîne, généralement, des problèmes de poids. Cependant, et c’est peut-être moins connu, une mauvaise alimentation génère également des troubles du comportement.

Pilier n° 5 de l’éducation : la technique

Qui dit dressage de chiens dit également technique de dressage.

Pour parvenir à éduquer correctement votre chiot, vous devez adopter une technique de dressage. Il existe de nombreuses méthodes qui ont fait leurs preuves et qui permettent d’apprivoiser en douceur le comportement de son animal. Une fois que vous avez choisi une technique, et si elle correspond à votre chien, pensez à garder la même. Si vous variez sans cesse les méthodes d’apprentissages, votre compagnon risque d’être rapidement dépaysé.

Éduquer un chien n’est pas inné. Il est cependant possible de délivrer un dressage correct en respectant certains piliers de base. Ayez confiance dans votre capacité d’éducation et dans celle d’apprentissage dans votre animal. Le respect et la compréhension sont fondamentaux dans cette démarche.

Pour en apprendre plus sur l’éducation canine, nous vous conseillons notre article sur les méthodes les plus simples d’éducation du chien.

Un chien qui pleure : nos solutions

Un chien qui pleure, ça fait mal au cœur. Et comme vous aimez votre boule de poils, vous faites tout pour que cela cesse. Mais, à force de céder, les pleurs de votre chien peuvent devenir une véritable nuisance. Alors, que ce soit un chien qui pleure la nuit ou un chien qui pleure sans raison, voyons ensemble comment bien réagir.

Avant d’égrainer les solutions possibles, permettez-nous de vous expliquer les différentes causes qui peuvent engendrer les pleurs ou les gémissements de votre animal.

Alors, pourquoi un chien pleure-t-il ?

Avant de penser à un problème comportemental, il faut savoir que les aboiements, hurlements, jappements, gémissements ou pleurs du chien sont dus à des facteurs très variables. Ensemble, voyons les différentes significations du chien qui pleure.

chien qui pleure

Chien qui pleure : il a peut être mal

Avant de foncer chez un comportementaliste canin, vous devez vous assurer que les pleurs de votre chien ne sont pas dus à un problème physique. Les blessures ou la maladie entraînent une souffrance qui peut se manifester par des pleurs, des aboiements ou des comportements inhabituels.

Vous pouvez déjà regarder par vous-même si votre animal présente des blessures ou s’il manifeste un inconfort à la palpation. En cas de doute, une consultation chez le vétérinaire s’impose. Certaines blessures internes ou certaines maladies sont invisibles à l’œil nu. Seul le comportement de votre animal peut vous faire comprendre qu’il a un problème.

Chien qui pleure : il se sent surement seul

Les chiots pleurent régulièrement lorsqu’ils sont seuls. L’anxiété et le stress de la séparation expliquent ce phénomène.

Rester seul est une compétence qui s’apprend. Au départ, les pleurs sont normaux. Il est de votre devoir d’apprendre à votre chiot à rester seul sans ressentir l’anxiété de la séparation.

Cet apprentissage doit être progressif. Pour cela, vos premières absences doivent être de courte durée. De plus, vous devez donner à votre chien un environnement rassurant et confortable. L’indépendance est un automatisme chez les canidés. Avec le temps, votre chiot finira par l’apprécier.

Chien qui pleure : Fait t-il un caprice ?

Il arrive qu’un chiot pleure parce qu’il ne reçoit pas l’attention qu’il souhaite. Il s’agit donc ici d’un signal qui relève du caprice et non pas de la tristesse ou de la peur.

Cette situation est parfois difficile à gérer. Le comportement de votre animal vous incite à accourir au moindre de ses gémissements. Au final, cela lui donne une position de dominant. Par conséquent, même si cela est difficile, vous ne devez pas céder aux caprices de votre animal. C’est à ce prix que votre relation sera harmonieuse et équilibrée.

Maintenant que nous avons vu les principales significations d’un chien qui pleure, nous allons pouvoir aborder ensemble les conseils élémentaires pour mettre fin à cette situation.

Mais avant de vous révéler les conseils pratiques des experts, nous vous invitons à prendre connaissance de l’ouvrage « soigner le syndrome d’abandon de votre chien » pour comprendre en détail les pleurs de votre animal et connaître les solutions pour y mettre un terme.

Quelques conseils d’experts pour réagir face à un chien qui pleure

chien triste

Conseil 1 : soyez ferme

Répondre à la moindre des sollicitations de votre animal ne lui rendra pas service. Éduquer son chien, c’est aussi lui apprendre la frustration.

Les chiots ont du mal à gérer leurs émotions. C’est pour cela qu’ils ressentent souvent de l’anxiété au moment de la séparation. En ne répondant pas à ses sollicitations de jeux ou de caresses, vous lui apprenez à gérer ce type de sentiments. Il sera donc moins enclin à pleurer ou à détruire lorsqu’il se retrouve seul.

Conseil 2 : construisez un apprentissage progressif

Le chien qui pleure a besoin de modifier son comportement. Ce nouvel apprentissage doit se faire pas à pas.

Lorsque vous adoptez un chiot, son environnement change brusquement. Il passe d’un endroit sécuritaire où il se trouvait généralement avec sa mère et ses frères et sœurs à un environnement qu’il ne connaît pas. De plus, vous le laissez seul, circonstance qu’il n’a jamais connue lorsqu’il vivait avec ses pairs.

Il est donc normal que votre chiot aboie, pleure ou gémisse lorsque vous vous absentez. Pour l’aider, vous devez lui enseigner comment rester seul. Pour cela, vous devez entreprendre un apprentissage progressif. Il faut isoler votre chiot dans une pièce par tranche de 5 minutes. S’il se met à gratter, à pleurer ou à aboyer, vous devez attendre qu’il soit calmé pour lui ouvrir la porte. Dans le cas contraire, cela renforcera son comportement inadapté.

Conseil 3 : créez une zone intime

Votre chien doit disposer d’un endroit où il se sent protégé. Pour cela, vous pouvez lui proposer un panier confortable ou une couverture moelleuse.

Vous devez habituer votre chiot à sa « zone refuge ». Pour cela, il est opportun de l’y envoyer à plusieurs reprises pendant la journée. En effet, cet espace ne doit pas devenir synonyme de punition. Auquel cas votre chien va pleurer s’il doit y rester.

Conseil 4 : soyez serein face à un chien qui pleure

Lors du départ ou du retour, beaucoup de maîtres manifestent une attention démesurée à l’égard de leur animal. En faisant cela, vous renforcez son état de stress.

Lorsque vous partez, ne mettez pas en place des rituels de départ. Partez simplement comme si vous alliez juste au jardin. À votre retour, faites de même. Laissez-vous le temps de rentrer, de vous changer et peut-être de lire votre courrier avant de manifester un intérêt pour votre animal. En effet, si votre chien est le centre de votre attention dès votre retour, il considérera cela comme une validation de son état d’anxiété.

Conseil 5 : voyez petit

Contrairement aux idées reçues, votre chien n’a pas besoin d’un grand espace lorsque vous n’êtes pas là.

Lorsque vous êtes absent de la maison, votre chien se sent la responsabilité de la garder. Plus il aura d’espace à sa disposition, plus il aura de portes et de fenêtres à vérifier. Cela risque d’accroître son état de stress et d’engendrer des pleurs, des aboiements ou des destructions.

Lorsque les absences sont éphémères (moins de 2 heures), il est même possible de laisser un chien dans une caisse de transport. Il ne s’agit nullement d’une maltraitance, mais d’une manière de rassurer son animal. Il s’agit, d’ailleurs, d’une idée bien plus productive que celle du collier anti-aboiements. Veillez simplement à ce que votre chien ait pu faire ses besoins avant.

Il est parfois difficile de résister aux pleurs d’un animal triste. Les aboiements, hurlements et gémissements peuvent être difficilement supportables. Pourtant, apprendre à votre animal à rester seul est salutaire pour lui-même. Alors, pour une relation harmonieuse avec votre chien, donnez-lui les bonnes habitudes dès le début.

Nous vous conseillons également notre article sur les chiens qui pleurent la nuit !

Chien qui aboie : le bon comportement à adopter

L’aboiement est un comportement normal chez tous les canidés. Habitués à vivre en meute, les chiens se servent de l’aboiement, du jappement ou du grognement pour communiquer entre eux. Ils adoptent dès lors la même attitude lorsqu’ils sont en présence d’êtres humains. Si les manifestations bruyantes sont naturelles chez les chiens, le problème se pose lorsque les aboiements deviennent intempestifs. Ils peuvent en effet poser des problèmes à la tranquillité des propriétaires, mais également à celle du voisinage. Voyons ensemble le bon comportement à adopter face à un chien qui aboie.

Avant de passer en revue les comportements adaptés pour lutter contre l’aboiement intempestif, permettez-nous de vous dévoiler quelques informations fondamentales sur les raisons de l’aboiement chez les canidés.

PS : Pour stopper les grognements inexpliqués, il faut comprendre la psychologie de votre animal. Si vous souhaitez apaiser les grognements de votre chien mais que vous n’y arrivez pas utilisez la méthode « STOP aux aboiements » qui pourra vous être d’une grande utilité. Approuvée par des milliers de chiens et de maîtres, cette méthode vous guidera pas à pas et vous donnera des résultats rapides. Cliquez ici pour y accéder !

Pourquoi un chien aboie-t-il ?

Vouloir corriger les aboiements intempestifs est tout à fait normal. Si un chien qui aboie, qui grogne ou qui pleure a effectivement quelque chose à exprimer, il faut néanmoins une éducation canine sérieuse pour contrôler les nuisances de l’aboiement. N’oubliez cependant pas qu’un chien qui aboie ou qui grogne n’est pas forcément un chien méchant.

Alors, quelles sont les raisons de l’aboiement d’un chien ?

  • Un chien peut aboyer car il souhaite attirer l’attention ou signaler sa présence.
  • La présence d’un intrus ou d’un danger soudain peut également pousser un chien à aboyer ou à grogner. Dans ce cas, votre animal défend son territoire et donc le vôtre.
  • L’angoisse et l’ennui sont également des facteurs déclencheurs de l’aboiement ou du gémissement.
  • Certains troubles comportementaux comme l’hyperactivité entraînent des aboiements intempestifs et nécessitent un dressage pour corriger le comportement du chien.

Maintenant que vous connaissez les raisons qui poussent votre compagnon à aboyer ou à grogner, voyons ensemble les différentes possibilités existantes pour mettre fin aux aboiements intempestifs.

chien qui aboie

L’éducation canine au secours du chien qui aboie

Un chien qui aboie de manière intempestive ressent généralement des sentiments tels que l’ennui, la frustration ou encore la peur. Quelques ajustements sur son dressage permettent en général de redresser la barre. Focus sur les différentes solutions éducatives pour corriger le comportement aboyeur d’un chien.

Le b.a.-ba

Apprendre les ordres de base à votre animal est indispensable pour une relation épanouie et satisfaisante.

Le comportement du chien est avant tout régi par le cadre qui lui est imposé. Tout comme les loups ont une hiérarchie dans leur meute, le chien doit en trouver une dans sa famille. Établir des règles strictes et logiques permet à l’animal d’avoir une structure rassurante.

Avec un cadre bien défini, votre chien adopte un comportement adéquat. Il est moins sujet au stress et à l’anxiété, de sentiments qui peuvent le pousser à aboyer par frustration, par ennui ou par peur.

Les tentations

De nombreux chiens aboient ou grognent en raison de facteurs extérieurs. Éloigner ces différents facteurs ou les réduire au maximum permet de lutter contre l’aboiement intempestif.

Dans la pratique, les éducateurs canins vous diront qu’il existe de nombreuses situations pouvant entraîner l’aboiement, le gémissement ou le grognement. Parvenir à comprendre le déclencheur du comportement inadapté permet d’essayer de l’éloigner ou de le réduire. Si, bien entendu, cette technique ne peut pas corriger le problème, elle a au moins l’avantage de réduire les inconforts sonores. N’oubliez pas que si votre chien aboie beaucoup, vos voisins finiront par croire que c’est un chien méchant.

Lorsque le déclencheur est éloigné, vous pouvez entamer un dressage permettant de corriger le comportement inadapté de votre compagnon.

La réaction du propriétaire

En tant que propriétaire, vous êtes la première personne à devoir adapter le comportement adéquat face aux aboiements de votre animal. Le plus salutaire consiste à ignorer purement et simplement les aboiements intempestifs de votre chien.

Dans le cadre de l’apprentissage et de l’éducation canine, il ne faut jamais perdre de vue que le chien est avant tout un animal de meute. Par conséquent, il a besoin de la reconnaissance des autres membres de la meute pour établir le bien-fondé d’une action. Si vous parvenez à l’ignorer totalement lorsque ses aboiements sont injustifiés, il en déduira assez facilement et assez rapidement que son comportement ne vous plaît pas.

Si vous voulez que cette technique fonctionne, vous devez absolument adopter un comportement d’ignorance totale face à l’aboiement : ne parlez pas à votre chien, ne le touchez pas et ne le regardez pas. Il arrêtera d’aboyer par lui-même. Cependant, si vous criez dessus ou si vous le regardez, il interprétera cela comme un signe d’attention et certainement d’approbation.

Vous devez donc réagir à partir du moment où il cesse d’aboyer et le récompenser pour son silence.

aboiement chien

Quelques conseils d’experts !

Maintenant que vous connaissez les solutions éducatives pour limiter l’aboiement intempestif, permettez-nous de vous offrir quelques conseils d’experts pour désensibiliser un chien à l’aboiement intempestif.

  • Lorsque votre chien aboie par excitation ou par frustration, vous ne devez surtout pas élever la voix. Si vous criez, vous risquez d’exciter davantage votre animal. Il se sentira encouragé dans son comportement et aboiera de plus en plus.
  • Les chiens interprètent l’aboiement comme un comportement normal. Parvenir à changer ses acquis peut prendre du temps. La patience est donc votre plus grande alliée dans cette tâche.
  • Le chien est un animal intelligent. Sa plus grande volonté est de vous faire plaisir. Pour qu’il comprenne ce que vous attendez de lui, vous devez vous efforcer de montrer de la cohérence dans votre comportement. Chaque fois qu’il aboie, vous devez adopter exactement la même attitude. Si ce n’est pas le cas, votre chien ne comprendra pas ce que vous attendez de lui.

Les outils pour lutter contre l’aboiement

L’aboiement intempestif peut être corrigé au moyen du collier anti-aboiements ou de la muselière.

Le collier anti-aboiements

Le collier anti-aboiements est utilisé par de nombreux éducateurs canins. Anciennement synonymes de torture, ces colliers adoptent aujourd’hui de nouvelles technologies bien plus respectueuses des animaux.

Il existe de nombreux modèles dont certains ne sont même pas dotés d’électrodes. Ils agissent avec des tremblements ou de la citronnelle afin de ne pas effrayer le chien.

La muselière

Contrairement au collier anti-aboiements, la muselière n’est pas un outil de dressage. Elle permet uniquement de réduire l’inconfort sonore et le stress provoqué par un chien aboyeur. Elle met une barrière physique qui empêche le chien d’aboyer, mais pas de grogner ou de gémir.

Elle doit absolument être associée à une rééducation comportementale à renforcement positif. Ce n’est qu’en corrigeant le comportement de votre chien que vous parviendrez à faire cesser les aboiements intempestifs.

L’aboiement est un comportement normal chez le chien. Cependant, lorsque celui-ci devient intempestif, il peut poser des problèmes tant au propriétaire qu’à son voisinage. La bonne réaction consiste à ignorer totalement le comportement inadapté de l’animal. Il est également possible d’entamer une rééducation canine afin de corriger les troubles de l’aboiement.

 

 

La technique de dressage de chien la plus utile

Vous venez d’accueillir un chiot et nous vous en félicitons. Vous allez vivre de merveilleuses aventures. Mais pour devenir un chien épanoui, votre chiot doit apprendre quelques règles de bases. Entre les récompenses et les punitions, quelle technique de dressage faut-il utiliser pour dresser son chien ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, permettez-nous de vous rappeler les 3 bases indispensables à un bon dressage.

Les bases indispensables pour éduquer son chien

Que vous souhaitiez apprendre les bonnes manières à votre chien, lui enseigner des tours ou le transformer en bon chien de garde, certains principes sont immuables.

  • La relation

Vous êtes le chef de meute. À ce titre, vous devez avoir l’autorité sur votre animal. Pour ce faire, vous allez lui apprendre à rester à sa place. Cependant, bien que vous soyez le dominant, vous ne devez pas considérer votre chien comme « inférieur ». Il faut instaurer une relation respectueuse entre vous et votre chiot.

  • La motivation

L’apprentissage se fait toujours avec de la motivation. Inutile donc d’espérer quelque chose de votre animal si vous ne vous montrez pas patient et que vous ne lui donnez pas envie d’apprendre. Tous les chiens sont intelligents, mais il faut leur donner l’opportunité de le prouver.

  • L’évolution

Au fur et à mesure de son apprentissage, votre chien va évoluer. Vos techniques de dressage doivent évoluer avec lui. Soyez à l’écoute des besoins de votre animal pour l’accompagner correctement dans son apprentissage.

Vous savez maintenant comment aborder le dressage de votre animal. Mais, vous ignorez encore quelle technique de dressage de chien vous devez employer pour établir une relation saine et épanouissante avec votre chien. Alors, suivez le guide.

techniques de dressage

Avant de vous dévoiler la méthode d’éducation que nous jugeons la plus utile, laissez-nous vous rappeler les différentes techniques de dressage utilisées par les éducateurs canins.

Le dressage classique

Le dressage classique est la méthode la plus utilisée. Elle répond à la logique du réflexe pavlovien qui associe le comportement à la récompense.

Dans la majorité des cas, cette technique de dressage de chien fait appel à des accessoires extérieurs comme la laisse, le collier (anti-aboiements ou pas) ou le sifflet. Contrairement à certaines autres techniques d’éducation, le dressage classique tolère la réprimande si elle est justifiée et exceptionnelle.

Il faut noter que qui dit réprimander ne dit jamais frapper. Les châtiments physiques sont à bannir.

Le clicker training

Cette technique de dressage de chien est la plus à la mode. Elle repose uniquement sur l’utilisation d’un clicker.

La méthode du clicker training est considérée comme la plus simple et la plus amusante tant pour le dresseur que pour l’animal. Elle consiste uniquement à associer le comportement à celui du clic. Le bon comportement est alors récompensé.

Cette méthode semble convenir à tous les chiens, mais il convient d’adopter de la prudence avec un très jeune chiot dont l’ouïe encore sensible pourrait être désagréablement incommodée par le bruit de la langue métallique.

La technique de dressage de chien naturelle

La méthode de dressage dite naturelle s’inspire de l’observation de la nature. Elle reprend, fondamentalement, le comportement de la louve envers ses petits.

La technique de dressage repose alors sur le respect de l’animal. Les adeptes de la pratique n’utilisent absolument aucun accessoire et se contentent de féliciter les bons comportements. Les réprimandes et les châtiments ne sont pas tolérés.

Cette méthode de dressage s’adresse à tous les types de chiens, mais doit s’accompagner d’un respect de la hiérarchie. Traiter avec douceur, certains chiens tentent de devenir les dominants.

La méthode du rappel

La méthode du rappel n’est pas une technique de dressage à proprement parler. Il s’agit d’une base indispensable à toutes les relations harmonieuses entre le chien et son maître.

Tous les chiens doivent apprendre à répondre au rappel. Il s’agit d’une compétence fondamentale pour éviter de nombreux conflits. Cet apprentissage, qui s’effectue sans laisse, est généralement rapide.

Attention cependant à ne pas commencer la méthode du rappel à l’extérieur.

La technique de dressage de chien visuelle

Le dressage visuel pourrait également s’appeler « dressage gestuel ». Il s’agit donc d’éduquer son chien au moyen de gestes et non pas de mots.

Le dressage du chien, comme il est communément admis, implique forcément des ordres oraux. Dans la technique du dressage visuel, c’est le corps tout entier qui montre l’ordre à l’animal. Il s’agit donc d’une méthode d’éducation canine basée sur le mimétisme.

La méthode du dressage visuel est particulièrement appréciée pour les chiens âgés ou sourds. Cependant, cette technique de dressage de chiens s’adresse avant tout à des éducateurs canins spécialisés.

Le leadership

Le leadership est une méthode d’éducation canine un peu à part. Il ne s’agit pas ici de délivrer un apprentissage à votre toutou, mais plutôt de l’inciter à apprendre par lui-même.

En tant que chef de meute, vous devez vous servir de votre leadership pour influencer le comportement de votre animal. Cela se fait bien évidemment dans une relation respectueuse avec un échange intense. Votre comportement doit être un exemple que votre chien va vouloir suivre.

Le leadership est une technique de dressage de chien quelque peu avant-gardiste. Ses résultats sont aléatoires et elle est expressément réservée à des éducateurs expérimentés.

technique de dressage de chien

Dans une minute, nous vous donnerons le choix de la rédaction. Mais avant, laissez-nous vous présenter un livre qui risque de changer votre existence. L’ouvrage « comment éduquer son chien en seulement 15 minutes par jour » vous donnera toutes les réponses sur les techniques de dressage et les apprentissages de base comme la propreté ou la maîtrise de l’aboiement.

Le choix de la rédaction en matière de technique de dressage de chien

En termes de techniques de dressage de chiens, la rédaction émet une préférence pour la méthode naturelle.

Basée sur le renforcement positif, cette technique est efficace non seulement pour éduquer son chien, mais également pour corriger les acquis inadaptés. Par ailleurs, elle fonctionne dans un respect total de l’animal et permet d’aborder tous les aspects de l’éducation canine.

Éduquer un chien peut être une tâche complexe, mais également un apprentissage aisé si l’on possède les bons outils. La rédaction vous incite fortement à opter pour une méthode de dressage naturelle qui respecte le chiot.

Eduquer son chiot : les meilleures astuces !

Tous les propriétaires rêvent d’avoir un chien obéissant. Mais, pour obtenir ce résultat, il faut dresser son chien avec minutie. Sans avoir recours à une autorité quasi militaire, nous vous présentons quelques astuces qui vous aideront à éduquer correctement votre chiot.

Accueillir un chiot à la maison est toujours un moment de grand bonheur. Pour ne pas que celui-ci vire au cauchemar, votre chiot doit recevoir une éducation canine de qualité. Vouloir faire plaisir au nouvel arrivant est un sentiment normal, mais, dès son arrivée, le chiot doit savoir quelle est sa place dans la famille. Tout comme dans la nature, votre chien a besoin de connaître des règles et des limites. Vous devez vous imposer en chef de meute et apprendre le b.a.-ba à votre chiot. Nous vous expliquons tout de suite en quoi consiste le b.a.-ba du dressage d’un chiot.

Le b.a.-ba pour eduquer son chiot

Tous les chiens ont des caractères différents. Cela induit des apprentissages différenciés. Mais, certaines règles pratiques restent immuables pour apprendre à votre chiot à rester à sa place. Nous énumérons pour vous les différentes règles de base qui doivent prévaloir dans votre famille.

eduquer son chiot

  • Les repas

Pour que votre chiot trouve sa place dans la famille, il faut absolument le faire manger après vous. Sa gamelle doit se trouver dans un lieu isolé et doit être retirée après une demi-heure, même si elle n’est pas terminée.

La raison pour laquelle vous ne devez pas laisser la gamelle de nourriture à votre chien, c’est parce qu’un chiot qui chipote face à la nourriture tente d’imposer sa dominance. Vous devez alors prendre une allure autoritaire et réglez la situation comme un chef de meute.

  • L’intimité

Un chiot doit avoir un coin personnel. En effet, un petit nid, rien qu’à lui, est nécessaire à l’épanouissement de votre compagnon. Cependant, ici encore, quelques règles de base sont à respecter quant à l’endroit que vous allez octroyer au nouveau membre de votre famille.

Le panier ou la couverture de votre animal doit être placé dans un endroit isolé. Il ne doit, en aucun cas, pouvoir observer les allées et venues des membres de la famille. Cela lui permettrait d’essayer de les gérer et de se positionner en dominant.

Dans le même ordre d’idées, vous ne devez pas laisser votre chien monter sur le canapé ou sur le lit. Les places en hauteur sont réservées au dominant. Dans votre famille, le dominant c’est le chef de meute, c’est-à-dire vous-même. Si vous avez des scrupules à laisser votre chien dormir seul au salon, il peut intégrer la chambre, mais à condition de dormir seul dans un coin. En aucun cas, il ne doit dormir sur votre lit.

  • Les câlins pour éduquer son chiot

Le dressage d’un chien n’empêche nullement les câlins. Tous les chiens ont besoin d’affection pour s’épanouir pleinement. Cependant, ce n’est pas votre animal qui doit décider quand et comment il reçoit ces câlins.

Éduquer son chien, c’est aussi lui apprendre à respecter des règles. La règle principale, c’est que vous êtes le chef de meute. Par conséquent, c’est vous qui devez gérer et initier les contacts affectifs avec votre animal. Vous avez le droit de lui donner autant de câlins que vous le souhaitez, à condition que ceux-ci émanent de votre volonté.

Si votre chien vient quémander une caresse, un câlin ou un moment de jeu, il est essentiel que vous le laissiez patienter quelques minutes. Vous pourrez ensuite le rappeler et lui offrir l’affection qu’il réclame. Dans ce cas, ce sera à votre initiative.

  • Les comportements inadaptés

Malgré votre bienveillance, il arrivera que votre animal ait des comportements inadaptés. Il vous revient de les corriger avec tact mais fermeté. Rappelez-vous que les erreurs d’éducation ne sont pas irréversibles, mais qu’elles peuvent prendre du temps à changer.

Les problèmes les plus généralement rencontrés dans l’éducation d’un chiot consistent à lui apprendre la propreté, à rester seul, mais également à ne pas mordiller et à ne pas chevaucher les hommes pour s’accoupler. Dans tous les cas, vous devez corriger ces comportements au plus vite afin qu’ils ne perdurent pas dans le temps.

Lorsque l’on commence à eduquer son chiot, le plus simple est d’adopter la même attitude et les mêmes comportements que sa mère. Par conséquent, lorsque le chiot commence à mordiller, il faut le prendre par la peau du cou et l’éloigner le plus possible de soi. C’est une technique que l’on appelle l’inhibition de la morsure. Cette technique peut être utilisée pour un bien grand nombre d’autres comportements inadaptés.

Pour vous aider à appliquer ces b.a.-ba de l’éducation canine, nous allons vous confier quelques secrets d’experts.

Conseils d’experts dans pour éduquer son chiot

Accueillir un chiot à la maison et lui apprendre des choses aussi essentielles que la propreté nécessite de la patience. Mais, il arrive parfois que malgré toute sa bonne volonté, le maître soit dépassé. Voici quelques conseils d’experts et d’éducateurs canins pour parfaire l’éducation d’un chiot.

eduquer son chiot

  • Lui apprendre un ordre

Les chiens sont des animaux doués d’intelligence. Apprendre un ordre est donc un jeu d’enfant si la technique est correcte.

Pour donner un ordre à un chien, il faut choisir des mots courts avec une phonétique facilement identifiable.

Montrez-lui le mouvement adéquat en répétant l’ordre. Votre animal va forcément faire l’association entre les deux. Lorsque la bonne position est atteinte, félicitez-le.

Les séances d’apprentissage ne doivent pas excéder 10 minutes, sous peine de lasser votre compagnon et de provoquer des comportements inadaptés.

  • Récompenser la bonne attitude d’un chiot

Les chiots apprécient les récompenses. Mais, pour que celle-ci soit efficace, elle doit être significative pour votre animal. N’hésitez pas à le féliciter avec des caresses et des intonations de voix chaleureuse. Rappelez-vous cependant que l’utilisation de friandises doit être exceptionnelle pour ne pas donner de mauvaises habitudes alimentaires à votre animal.

  • Eduquer son chiot : punir les comportements inadaptés

Eduquer son chiot, c’est également savoir lui dire non. Lorsqu’il a un comportement inadapté ou qu’il tente de s’imposer en dominant, votre chiot doit être remis à sa place. Oui, mais pas n’importe comment !

Lorsque votre chiot a un comportement incorrect, vous devez lui dire clairement « non ». Il est inutile de crier, car votre animal à l’ouïe fine. Si le comportement est immédiatement corrigible, vous devez lui apprendre le comportement que vous attendiez de lui. Si ce n’est pas le cas, envoyez-le dans son panier.

Eduquer son chiot n’est pas forcément quelque chose de compliqué. Il faut cependant appliquer quelques règles de base essentielles afin que les messages puissent passer clairement entre votre animal et vous-même. Apprendre la propreté est bien souvent le moment de l’éducation canine le plus délicat, mais avec cette technique de dressage en 15 minutes par jour, plus rien n’est impossible.

Calmer un chien agressif. Explications et solutions

Vous avez un chien agressif? Il s’agit d’un trait de caractère tout à fait naturel qui en grandissant disparaît ou s’intensifie. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est le maître qui va dresser son chien, de la bonne ou la mauvaise manière.

Un dressage à base de punitions et corrections va nourrir et augmenter l’agressivité du chien. En revanche, une relation de confiance à base de respect et d’affection effacera tout comportement agressif du chien.

Vous avez un chien agressif avec les inconnus ? Vous voulez savoir comment calmer un chien agressif ?

Toutes les réponses se trouvent ici.

PS : Vous souhaitez un chien calme et propre sur lui ? Nous vous proposons une méthode structurée et détaillée qui vous permettra de l’éduquer en seulement 15 minutes par jour. C’est un best-seller conseillé par tous les éducateurs canins. Cliquez ici pour la découvrir ! 

Pourquoi un chien est agressif ?

L’agressivité du chien dépend de son éducation, c’est un fait indéniable. Ensuite, il y a différents facteurs qui vont plus ou moins le rendre agressif.

Il faut bien comprendre qu’un chien agressif est un chien énervé. Et le chien ne s’énerve pas sans raison. La plupart du temps, un chien est énervé, car il ne s’est pas assez dépensé ou parce que quelque chose le dérange.

Dans le premier cas, il faut savoir qu’un chien a beaucoup de besoins qu’il faut combler au quotidien. Si votre chien n’est pas suffisamment stimulé et que ses besoins ne sont pas comblés, il deviendra agressif pour extérioriser et faire comprendre son manque. La plupart des gens ne le savent pas, mais un chien a 5 grands besoins à combler chaque jour : physique, mental, olfactif, masticatoire et social.

chien agressif sans raison

Le chien n’est pas un simple jouet. Il n’est pas fourni avec un mode d’emploi à suivre non plus. Vous devez comprendre tout cela par vous-même et faire en sorte de combler tous ses besoins tous les jours.

Beaucoup de personnes prennent un chien, car c’est un effet de mode et forcément, elles ne s’en occupent pas bien, ce qui entretient l’agressivité du chien.

En revanche, si votre chien est énervé ou excité par quelque chose, vous allez devoir trouver ce que c’est. En effet, en trouvant la cause, vous saurez si votre chien est excité parce qu’il est très joyeux ou énervé au point de devenir agressif. Un chien agressif envers son maître peut vite devenir dangereux, il est donc très important de déterminer la cause de son agressivité.

Comment réagir face à un chien agressif ?

Votre chien est énervé et vous ne savez pas comment le calmer ?

La première chose à faire est de garder votre calme. Cela peut paraître plus facile à dire qu’à faire, mais si vous criez, vous courez après votre chien ou vous lui montrer que vous êtes en colère en faisant des gestes menaçants, cela ne calmera pas votre chien, bien au contraire.

chien agressif

Pour ce qui est de la suite, tout dépend s’il s’agit de votre chien ou d’un chien inconnu. Si l’animal est un chien croisé dans la rue, face à son agressivité, reculez lentement en effectuant des gestes lents. Le but étant de s’éloigner au maximum du chien sans lui faire peur. Si vous partez en courant, le chien vous suivra et vous attaquera.

Par contre s’il s’agit de votre chien, prenez le temps de lui parler. Faites-lui comprendre qu’il n’a aucune crainte à avoir. Expliquez-lui que ce qu’il fait est mal et que vous n’êtes pas d’accord, mais ne le fixez pas du regard, car il prendra cela comme une provocation. Prononcez des phrases courtes et claires comme « Tais-toi ! » mais donnez-lui un ordre à la fois. Beaucoup de personnes font l’erreur de donner plusieurs ordres en même temps « Arrête ! Tais-toi ! Couché ! », or cela ne va qu’angoisser encore plus votre chien.

Un chien agressif avec les inconnus ou un chien agressif envers son maître ne doit pas être pris à la légère.

Bien éduquer son chien pour gérer son agressivité

L’éducation que vous allez donner à votre chien permettra de réduire ou d’augmenter son agressivité. Si vous vous y prenez de la mauvaise manière, cela ne pourra qu’intensifier son instinct naturel et son comportement agressif.

Un chien agressif n’est pas un chien heureux, n’oubliez jamais cela. Faites-en sorte de bien dresser votre chien dès son plus jeune âge pour lui permettre de grandir en bonne santé. Souciez-vous de son bien-être si vous voulez réussir à gérer son agressivité.

Un chien agressif, c’est malheureusement dans sa nature. Tous les chiens naissent agressifs. Mais son éducation va jouer un rôle très important là-dedans. Un chien agressif avec les inconnus ou un chien agressif envers son maître a forcément des raisons de l’être. Il faut donc faire en sorte de comprendre pourquoi votre chien adopte ce comportement, qu’est-ce qu’il veut dire ? Qu’est-ce qu’il veut vous faire comprendre ? Trouvez la cause pour régler le problème, c’est aussi simple que ça.

En entretenant l’agressivité du chien, il se mettra à attaquer tout le monde, que ce soient les inconnus comme la famille de son maître. Les conséquences peuvent être graves. Pensez-y !

Lisez également cet article sur les chiens agressifs envers les autres chiens!

Chien qui grogne sans raison : nos solutions

Un chien qui grogne et montre les dents ou un chien qui grogne sans raison fait toujours un peu peur, même lorsqu’il s’agit de notre fidèle compagnon.

Votre chien grogne t-il à certains moments de la journée ou pendant certaines activités spécifiques ?

Beaucoup ne le savent pas, mais lorsqu’un chien grogne, ce n’est pas sans raison. La plupart des gens crient ou punissent un chien qui grogne, mais cela ne règle pas le problème. En effet, si votre chien grogne, commencez d’abord par essayer de le comprendre.

PS : Pour stopper les grognements inexpliqués, il faut comprendre la psychologie de votre animal. Si vous souhaitez apaiser les grognements de votre chien mais que vous n’y arrivez pas utilisez la méthode « STOP aux aboiements » qui pourra vous être d’une grande utilité. Approuvée par des milliers de chiens et de maîtres, cette méthode vous guidera pas à pas et vous donnera des résultats rapides.

Savez-vous à quoi correspondent les grognements du chien ? Nous vous expliquons tout dans cet article.

Pourquoi mon chien grogne sans raison ?

Voici la principale erreur de la plupart des gens. Non, un chien ne grogne pas sans raison.

En réalité, le grognement d’un chien peut être considéré comme un avertissement. Généralement, un chien grogne pour prévenir son maître ou un autre chien qu’il va s’apprêter à être agressif.

Beaucoup pensent que les chiens adorent se battre alors que c’est tout le contraire. Les chiens n’aiment pas les conflits et en grognant, ils essayent de faire fuir les autres chiens ou les inconnus dans le but d’éviter d’entrer en conflit avec eux.

Pour les chiens, les grognements sont en quelque sorte une protection contre les menaces.

chien qui grogne sans raison

Votre chien peut grogner pour vous avertir d’un problème

Mais ce n’est pas tout puisque beaucoup de chiens grognent aussi pour avertir qu’ils ont un problème.

Pour faire simple, un chien qui grogne le fait soit pour montrer que telle ou telle chose lui appartient, soit pour délimiter son territoire en montrant aux autres que cet endroit représente son endroit à lui, soit parce qu’il a mal quelque part.

Autrement dit, un chien ne grognera jamais sans raison.

Il ne faut jamais négliger un grognement d’un chien, car cela représente toujours la première étape de son comportement. La seconde étape n’est autre que l’agressivité voire la morsure. En effet, si le chien voit que le grognement ne fait pas réagir, il va automatiquement se montrer plus agressif en pensant que cela marchera mieux.

Que faire si mon chien grogne ?

L’erreur la plus commune est de crier, punir ou frapper le chien. Certes, cela fera arrêter le grognement de votre chien, mais ça ne résoudra pas le problème pour autant.

La plupart des gens sont persuadés que quand leur chien grogne, ils doivent absolument leur montrer que ce sont eux les maîtres et que les chiens doivent obéir. C’est une grossière erreur. Punir un chien parce qu’il grogne ou lui crier dessus amplifiera son problème surtout s’il grogne parce qu’il a mal quelque part.

Mais alors comment réagir quand un chien grogne ?

chien qui grogne

La meilleure chose à faire quand un chien grogne est de détourner le regard et de reculer lentement. En effet, s’il grogne parce que vous être trop près de lui, c’est parce qu’il juge que vous avez pénétré dans sa zone de confort. Alors le mieux à faire est d’en sortir doucement afin de ne pas le faire paniquer et lui montrer qu’il est toujours en sécurité dans sa zone.

On pourrait croire qu’en agissant ainsi cela représente une forme de soumission vis-à-vis du chien, mais ce n’est pas du tout le cas. En réalité, c’est plutôt une preuve de respect. Votre chien se rendra compte que vous ne lui voulez pas de mal et que vous avez fait en sorte de le comprendre. Ainsi, cela renforcera votre relation.

Ne brusquez pas un chien qui grogne

Le principal est de ne pas brusquer votre chien. Soyez toujours à son écoute et faites-en sorte de le comprendre à chaque grognement. Votre chien grogne quand vous vous approchez de sa gamelle ? Alors rapprochez-vous lentement et déposez quelques friandises pour lui montrer que vous n’en voulez pas à sa gamelle et que vous n’avez pas l’intention de lui prendre. Votre chien grogne quand vous le caressez ? Cela veut dire que c’est n’est pas le bon moment. Il n’a pas envie de se faire caresser maintenant, surtout s’il est dans son panier, car c’est son « cocon » et ne veut pas être dérangé.

Votre chien a peut-être mal quelque-part

En revanche, si votre chien grogne à chaque fois que vous le touchez à un endroit bien précis, cela veut dire qu’il a mal, que cette zone est douloureuse ou le gêne. Par conséquent, ne tardez pas et allez consulter un vétérinaire. Son grognement est peut-être une alerte pour vous signaler qu’il a un problème et qu’il veut que vous le régliez.

Désormais, vous savez que le grognement de votre chien est un signal d’alerte. Ce qui veut dire que vous ne devez surtout pas le négliger ni vous contenter de faire en sorte d’arrêter le grognement et c’est tout. Il est très important de déterminer la cause et de régler le problème, car votre chien ne cessera pas de grogner surtout s’il a un problème.

S’il n’a pas réussi à se faire entendre, il trouvera un autre moyen de le faire. Si le grognement n’était pas la solution alors peut-être que l’agressivité le sera, c’est ce que votre chien va se dire. Essayez de comprendre votre chien, votre relation n’en sera que plus renforcée.

Consultez également notre article sur les chiens qui aboient.

Mon chien tire en laisse : nos astuces pour qu’il arrête!

Promener son chien devrait être un moment de plaisir et de complicité. Cependant la promenade peut vite devenir compliquée lorsque votre chien tire en laisse. En effet, le notre compagnon parait de plus en plus insupportable et on a de moins en moins envie de le sortir. Toutefois quoiqu’il arrive, un chien a besoin de se dépenser.

Sachez que si un chien tire en laisse, c’est qu’il y a une raison derrière. Il faut simplement essayer de comprendre pourquoi votre chien se comporte ainsi.

Si mon chien tire en laisse, comment dois-je réagir? Que dois-je faire ? C’est ce à quoi nous allons répondre dans cet article.

mon chien tire en laisse

PS : Vous souhaitez un chien calme et propre sur lui ? Nous vous proposons une méthode structurée et détaillée qui vous permettra de l’éduquer en seulement 15 minutes par jour. C’est un best-seller conseillé par tous les éducateurs canins. Cliquez ici pour la découvrir ! 

Pourquoi le chien tire en laisse ?

La marche en laisse d’un chien adulte représente un moment plaisant aussi bien pour le maître que pour le chien sauf quand ce dernier fait des siennes.

Contrairement à ce que la plupart des gens pensent, le chien ne se comporte pas de cette façon uniquement pour embêter son maître. En fait, il existe plusieurs raisons qui poussent le chien à tirer en laisse et certaines d’entre-elles sont dues à un mauvais comportement du maître.

Raison n°1 : Il ne s’est pas assez dépensé

La principale raison qui fait que les sorties avec votre chien se passent mal est qu’il ne s’est pas assez dépensé dans la journée. En effet, un chien qui ne sort pas suffisamment va avoir plus tendance à tirer en laisse durant les sorties. Il sera donc surexcité tirera beaucoup plus.

Raison n°2 : Vous n’avez pas imposé vos règles

Sinon, dans la majorité des cas (9 cas sur 10), votre chien tire en laisse car vous n’avez pas imposé vos règles dès le début. C’est une erreur commise par beaucoup de personnes. En effet, dès les premières sorties, vous devez lui faire comprendre au chien qu’il ne doit pas tirer sur la laisse.

Raison n°3 : Votre relation avec lui n’est pas saine

La troisième raison qui fait que le chien ne vous écoute pas lors des sorties et qu’il passe son temps à tirer sur la laisse est que vous n’avez pas une bonne relation avec lui. Si votre relation n’est pas saine, il ne vous obéira pas lors des promenades, c’est logique. Pour améliorer ce point spécifique, référez vous au guide évoqué en début d’article.

Comment calmer son chien lors des balades ?

mon chien tire en laisse

Il existe diverses techniques qui vous permettront de faire marcher votre chien au pas.

Tout d’abord, il faut savoir dans quelle situation vous vous trouvez par rapport aux trois principales raisons décrites ci-dessus. Si votre chien tire en laisse parce qu’il ne sort pas assez, vous devez faire en sorte qu’il se dépense plus. Idéalement, il faudrait sortir votre chien au moins 30 minutes par jour, et même si vous avez un jardin. En effet, le chien a besoin de découvrir de nouveaux environnements, de nouvelles odeurs… En restant uniquement dans votre jardin, il ne sera pas suffisamment stimulé. De même, chez vous, continuez à stimuler votre chien en lui proposant des jeux assez régulièrement.

Si votre chien tire en laisse parce que depuis le début, vous l’avez laissé vous tirer sans lui faire comprendre qu’il ne fallait pas, alors il va vous falloir un peu de patience pour lui réapprendre les bons gestes. Vous devez lui faire comprendre qu’il faut marcher au pas et non pas courir dans tous les sens en vous tirant de toutes ses forces. Cela vous prendra sûrement un peu de temps pour que votre chien l’assimile.

chien qui tire en laisse

 

Enfin, si votre chien tire en laisse, car vous n’avez pas une bonne relation avec lui, vous allez devoir faire un travail sur vous-même. Avec votre chien, vous devez avoir une relation de respect mutuel en l’éduquant et en répondre à ses besoins. L’éducation de votre chien doit être faite avec les bonnes méthodes. Le faire de la mauvaise façon influerait de manière négative sur le comportement de votre toutou et sur votre relation.

Promener son chien devrait être un moment de plaisir qui vous rend heureux tous les deux.

Un guide pour les chiens qui tirent en laisse

Si vous avez du mal à éduquer votre chien et que vous désirez un peu d’aide, il existe des guides très complets qui vous permettront d’en apprendre plus sur l’éducation canine.

Le guide « Comment éduquer son chien en seulement 15 minutes par jour » que nous évoquions en début d’article vous offrira la possibilité de rendre votre chien plus obéissant, de vous apprendre à faire en sorte que votre chien de ne tire plus en laisse et surtout, d’améliorer votre relation avec votre chien.

Rédigé par une éducatrice professionnelle, ce guide ne demande pas de gros investissements. En seulement 15 minutes par jour, vous obtiendrez des résultats très satisfaisants. L’éducation d’un chien est extrêmement importante aussi bien pour votre bien-être que celui de votre animal de compagnie. Un chien qui n’est pas bien dressé ne sera pas heureux et vous non plus.

En suivant la méthode décrite dans ce guide, vous apprendrez énormément de conseils qui vous serviront au quotidien.

Promener son chien doit être un moment plaisant, mais quand il tire en laisse, la promenade ne peut pas se dérouler dans de bonnes conditions. C’est pour cela qu’il est nécessaire d’imposer des limites à son chien dès le plus jeune âge afin de l’habituer. Vous ne devez pas être contradictoire dans ce que vous faites ou vous dites sinon votre chien ne comprendra pas où vous voulez en venir. Vous devez être clair dans ce que vous attendez de votre chien sans nuire à son bien-être et son bonheur.

Comment dresser un chien? Les erreurs les plus communes

L’éducation canine peut paraître simple quand on voit les autres faire et notamment les dresseurs. Or, dresser son chien nécessite de la pratique et beaucoup d’apprentissage, autant pour le chien que pour le maître.

Pour savoir comment dresser un chien, il est préférable de se faire aider par un professionnel. Toutefois, il est possible d’apprendre par soi-même quelques techniques. Apprendre à dresser son chien demande du temps et de la patience. Mais il y a aussi des erreurs à ne pas commettre.

Et justement, la majorité des gens reproduisent souvent les mêmes erreurs lors du dressage de leur chien.

PS : Pour dresser votre chien, il vous faudra certainement aller au delà de cet article. Nous vous conseillons une méthode structurée qui vous propose de dresser votre chien en seulement 15 minutes par jour. Cliquez ici pour la découvrir ! 

L’état physique et psychologique du chien est important pour son apprentissage

Vous pouvez utiliser toutes les techniques d’éducation canine qui existe, si votre chien ou votre chiot n’est pas en bonne santé physique et psychologique, il ne pourra pas être concentré et ne vous écoutera pas.

Ainsi, nourrissez bien votre chien et laissez-lui le temps qu’il lui faut pour bien se reposer. Un sommeil réparateur lui garantira une bonne santé et plus d’énergie tout le reste de la journée. Plus votre chien sera épanoui et plus vous réussirez à bien le dresser.

Les techniques de base pour savoir comment dresser son chien

Quand on ne connaît pas grand-chose dans le domaine de l’éducation canine, mieux vaut se faire aider par un éducateur professionnel. Ce dernier vous apprendra diverses méthodes d’apprentissage en fonction de la race de votre chien et de son caractère.

Bien évidemment, vous pouvez très bien apprendre quelques règles de base sans pour autant consulter un spécialiste. Pour ce faire, il faut bien comprendre que le dressage du chien doit se faire le plus tôt possible si vous voulez qu’il soit efficace. Seulement, quand le chiot est encore jeune, il a tendance à plus vouloir s’amuser qu’à vous écouter.

comment dresser un chien

Vous allez donc devoir capter son attention et supprimer toutes les sources de distractions qui pourraient le distraire. De cette manière, si le dressage du chien se fait dans votre maison, installez des barrières pour délimiter la zone où votre animal de compagnie devra rester. De même, installez quelque chose sur le canapé pour faire comprendre à votre chien qu’il ne faut pas monter dessus. En limitant certaines zones, cela à votre chien de garder cela à l’esprit tout au long de son apprentissage.

Par ailleurs, n’hésitez pas à récompenser votre chiot lorsqu’il effectue un bon geste. Cette friandise doit être différente de ce que vous lui donnez habituellement et doit être quelque chose qu’il aime (friandise) ou qui lui fasse plaisir (jouet). Gardez toujours à l’esprit que vous ne devez en aucun cas forcer votre chien à faire quelque chose. Plus vous le forcerez et moins il vous écoutera. Restez calme, patient, parlez-lui gentiment et ne le criez pas même s’il se trompe ou ne fait pas ce qu’il faut faire.

Au début, commencez toujours par des séances d’une quinzaine de minutes. Faites plusieurs séances par semaine, pas tous les jours, mais soyez régulier si vous voulez avoir des résultats.  Enfin, n’oubliez pas qu’il ne faut jamais trop en demander à son chien. En demandant de faire des choses trop difficiles pour lui, il se découragera et perdra toute motivation.

Les erreurs classiques que la plupart des gens font

Les gens, lorsqu’ils veulent dresser leur chien, font de nombreuses erreurs. Certaines sont sans gravité, mais d’autres peuvent avoir de graves conséquences. En effet, certaines personnes utilisent un certain type de dressage qui est relativement néfaste pour le chien.

Le dressage négatif à base de punitions est un véritable fléau. Beaucoup de personnes pensent que punir et corriger son chien est une bonne méthode d’apprentissage. Or, cela peut rendre votre chien imprévisible, voire agressif, ce qui peut être dangereux surtout si vous avez des enfants.

comment dresser son chien

Une autre erreur que beaucoup de gens font, c’est le faible taux de récompenses. Vous devez régulièrement récompenser votre chien quand le dressage se passe bien. Ainsi, votre chien restera motivé tout au long de son apprentissage et vous renforcerez votre relation avec lui.

Enfin, il existe une autre erreur relativement fréquente : ne pas tenir compte du caractère de son chien durant le dressage. Chaque chien est différent, aucun chien n’a le même caractère et vous devez donc bien le prendre en compte lors du dressage. De même, certaines races de chiens des comportements naturels qui sont propres à leur race, alors ne le réprimandez pas pour cela. Il y a certains comportements qui sont plus forts que lui, vous ne devez donc pas lui en vouloir pour ça et le punir.

Un guide pour vous aider à mieux dresser votre chien

Si tous les conseils donnés ici ne vous ont pas apporté entière satisfaction, vous pouvez opter pour le guide que nous évoquions en début d’article. Il vous aidera à dresser votre chien en seulement 15 minutes par jour. Ce guide, écrit par une éducatrice professionnelle va vous permettre de dresser facilement votre chien ou votre chiot grâce à de nombreuses méthodes simples et adaptées.

Ce guide est très complet et vous détaille les différentes étapes de l’apprentissage du chien. Vous apprendrez à le rendre propre, à le rendre obéissant, à être plus sage ou encore à ne pas être agressif envers les inconnus. Avec la méthode employée dans ce guide, votre chien deviendra obéissant en seulement deux semaines avec un rythme de quinze minutes par jour.

Dresser un chien est surtout difficile quand on ne s’y prend pas de la bonne manière. En employant les mauvaises méthodes, il vous faudra énormément de temps pour réussir à rendre votre chien obéissant. La plupart des erreurs sont relativement fréquentes, mais peuvent être néfastes pour votre chien. Un bon dressage demande du temps et beaucoup de patience, ne l’oubliez pas.