Un chien jaloux de mon compagnon : que faire ?

Nous entendons souvent l’expression « chien jaloux ». Pourtant les chiens ne connaissent pas vraiment ce sentiment. Comme la rancune ou la vengeance, c’est un ressenti plutôt complexe et assez exclusif aux humains.

Comme ce terme est assez ancré dans le langage courant, nous continuerons néanmoins de l’employer dans l’article. Ce phénomène est surtout dû à une mauvaise gestion des contacts et des besoins du chien par son maître.

En fait, les chiens ne ressentent pas la jalousie, mais plutôt le manque. Lorsqu’ils ont été habitués à quelque chose qui leur provoque une émotion positive et qu’on le leur retire, ils auront un sentiment désagréable et feront très rapidement des associations avec la présence de votre conjoint.

chien jaloux

PS : Vous souhaitez un chien calme et propre ? Nous vous proposons une méthode structurée et détaillée qui vous permettra de l’éduquer en seulement 15 minutes par jour. C’est un best-seller conseillé par tous les éducateurs canins. Cliquez ici pour la découvrir ! 

Exemple : cas concret de chien jaloux

Dans notre exemple, imaginons qu’un maître vive seul et soit habitué à chouchouter son chien, à lui proposer des activités et de longues balades chaque jour. Tout se passe à merveille pour le maître comme pour le chien et ils profitent de leur temps ensemble.

Tout à coup, le maître rencontre quelqu’un. Il accorde moins de temps à son chien au profit de cette personne. Les promenades continuent, certes, mais se font beaucoup plus rares et les activités ensemble deviennent quasiment inexistantes.

Sachez qu’un chien observe et ressent beaucoup de choses. Il va très vite associer votre compagnon au point de départ de son manque, de son mal être et devenir hostile à son égard. Il va donc falloir apprendre à gérer sa frustration.

On pourrait assimiler ce cas de figure à l’arrivée d’un nouveau de bébé dans une fratrie. L’ainé est frustré parce qu’on ne lui accorde plus autant d’attention qu’avant.

Comment faire pour que mon chien ne soit plus jaloux ?

Solution n° 1 : Respectez les besoins du chien

Il est important que vous compreniez que votre chien a des besoins et que vous seul êtes responsable de leur satisfaction ou non. Peu importe vos états d’âme, les besoins du chien restent toujours les mêmes.

De plus, il faut comprendre que le laisser seul dans le jardin n’est pas non plus suffisant. La promenade avec son chien est donc nécessaire. En effet, un chien a besoin de se dépenser mentalement et physiquement. Il cherche à sentir les odeurs pour développer son odorat.

Durant les promenades, n’hésitez pas à la détacher pour qu’il puisse goûter au sentiment de liberté. Si vous avez peur de le promener sans laisse, utilisez-en une qui peut s’allonger. Jouez avec lui pour renforcer votre relation maître-chien et créer de bons souvenirs entre vous.

L’idéal serait d’amener d’autres chiens avec vous pour qu’il ait de la compagnie et n’oublie pas ses réflexes et langages de communication canins.

Par ailleurs, n’hésitez pas à amener votre conjoint/mari avec vous durant les balades afin que votre chien puisse associer cette personne à un sentiment positif. Cela diminuera de fait sa jalousie.

Solution n° 2 pour un chien jaloux : Prenez les initiatives pour les contacts et ne laissez pas votre chien le faire

Il arrivera souvent que votre chien réclame de l’attention. Que ce soit en posant sa tête sur vos genoux, en se frottant à vous ou en vous apportant un jouet. Si vous répondez positivement à ses demandes, qu’en déduira-t-il selon vous ? Que ce comportement est le bon pour obtenir ce qu’il souhaite. Il le reproduira donc très souvent, y compris dans des situations gênantes.

Il n’hésitera pas à monter sur le canapé lorsque vous êtes avec votre conjoint par exemple. Si vous le lui refusez à ce moment-là, il risque de le prendre mal et de développer un sentiment de jalousie envers votre compagnon.

Vous allez donc prévenir ce type de comportement. Lorsqu’il réclamera de l’attention dans la vie de tous les jours, ignorez-le jusqu’à ce qu’il passe à autre chose et rappelez-le ensuite pour des caresses.

L’idée est que vous devez être l’initiateur des contacts. Ce n’est pas au chien de les gérer pour vous.

Revenons maintenant à l’exemple dans lequel le chien monte sur le canapé alors que votre conjoint est présent. Une solution serait de l’isoler dans une pièce durant un temps pour qu’il comprenne que ce comportement engendre quelque chose de négatif pour lui.

Nous développons plus en détail ce sujet dans notre article sur comment punir son chien.

Solution n° 3 : Évitez de renforcer les comportements indésirables

Pour une amélioration du comportement jaloux de votre chien, vous devez à tout prix éviter le renforcement. En effet, il peut être gratifiant pour l’égo de voir un chien jaloux nous « protéger ». Mais cela peut très vite amener à des comportements indésirables, gênants, voire même dangereux.

De ce fait, si votre chien aboie sur votre mari/femme/compagnon, ne souriez pas béatement et réagissez directement.

N’oubliez pas qu’après 10 minutes, un chien ne sait même plus pourquoi il est puni. Pas de réaction à retardement donc.

Ainsi, dès qu’il commence à montrer un comportement agressif, ignorez-le ou partez afin qu’il enregistre bien que ce n’est pas de cette manière qu’il obtiendra ce qu’il veut. S’il voit votre compagnon s’enfuir de peur sans aucune réaction de votre part, il aura tout gagné. Il interprètera l’agressivité comme un comportement qui fonctionne. Vous devez donc rester ferme et ne pas lui montrer de peur.

Solution n° 4 : Réglementez les entrées/sorties sur le canapé et le lit

Il peut être admis que votre chien monte de temps en temps sur votre canapé ou votre lit à condition que ce soit vous qui dictiez les règles. C’est donc à vous de décider quand il devra descendre ou monter.

Le piège à éviter serait que le chien croit que votre lit est son panier et qu’il s’y invite selon ses envies. Dans ce cas, toute entrée d’un étranger sur le lit serait vue comme une intrusion sur son territoire, expliquant les grognements à la venue de votre conjoint.

Pour résoudre ce problème, vous devriez lui proposer une alternative confortable comme un tapis ou un panier moelleux. Faites tout votre possible pour qu’il s’y installe fréquemment en y mettant ses jouets préférés et en lui donnant des friandises lorsque vous constatez qu’il s’est couché dans le panier. Faites en sorte de renforcer ses comportements positifs. Lorsqu’il quitte votre lit à votre demande ou lorsqu’il s’installe durablement dans le panier, c’est excellent : récompensez-le.

Essayez de lui apprendre l’indication « Au panier ! ».

Suivre ces conseils va permettre de définir un nouveau cadre de vie au chien tout en laissant une place à votre compagnon. C’est donc du gagnant-gagnant, comme nous le préconisons toujours chez AlphaChien.

Solution n° 5 : Encouragez les bons comportements

Comme nous le disions ci-dessus, n’hésitez pas à renforcer les bons comportements de votre chien. Ainsi, si vous voyez une évolution positive chez votre chien jaloux et qu’il commence à accepter votre conjoint, récompensez-le en lui offrant des friandises ou une séance de caresse.

L’idée est qu’il comprenne que l’acceptation de cette nouvelle personne dans votre vie mène à quelque chose de positif pour lui. Les comportements négatifs en revanche engendrent ce qu’il ne veut surtout pas : l’indifférence et l’isolation.

En résumé

  • Renforcez les comportements positifs et punissez dans l’instant les comportements négatifs.
  • À l’inverse, ne renforcez pas les comportements négatifs.
  • Respectez les besoins de votre chien, même en présence de votre compagnon. Les efforts doivent venir des chiens et des humains.
  • Ne le laissez pas être à l’initiative des contacts.
  • Offrez un panier à votre chien. Il ne doit pas considérer votre lit comme son territoire.

Mon chien claque des dents sans raison : nos conseils

Parfois, un chien peut claquer des dents et cela peut vous inquiéter. D’autant plus qu’on ne connait pas toujours toutes les raisons qui le poussent à le faire. Dans cet article, nous les passons en revue et les expliquons.

Le mécanisme qui conduit votre chien à claquer des dents

Lorsque le chien claque des dents, c’est souvent parce qu’il est anxieux. Comme pour les hommes, le claquement de dents du chien se manifeste par la contraction rapide et alternée des muscles de la mâchoire.

Raison n° 1 : Mon chien claque des dents parce qu’il a froid

Votre chien peut claquer des dents parce qu’il ressent une sensation de froid. Si la température ambiante avoisine les 0 degré, il n’y a pas de quoi s’inquiéter : c’est une réaction normale de l’organisme qui vise à maintenir son corps à la bonne température.

En revanche, si la température ambiante est au-dessus de 13 degrés (qui est une bonne température pour la plupart des chiens), commencez à vous poser des questions, car le chien ne devrait pas trembler dans ces conditions.

En effet, cela peut être dû à un poil de mauvaise qualité qui ne lui permet pas de se protéger correctement du froid, à de la fièvre, à un problème de dérégulation de son organisme ou à une quantité insuffisante de graisse l’empêchant de s’isoler du froid.

Dans les cas mentionnés, consultez un vétérinaire pour régler le problème.

Raison n° 2 : Votre chien a peur

Une autre raison qui pousse les chiens à claquer des dents est la peur. Lorsqu’ils ressentent quelque chose d’intense, les chiens font de nombreux mouvements inconscients tels que le plaquage des oreilles ou l’abaissement de la queue.

Le claquement de dents du chien fait partie de ces choses faites inconsciemment par votre chien lorsqu’il a peur.

Si vous remarquez ces signes au quotidien alors qu’il n’y a aucun danger, cela devrait vous alerter. Consultez un vétérinaire pour sonder le comportement du chien et comprendre l’origine de ses inquiétudes.

Raison n° 3 : Votre chien est excité

Le chien peut aussi claquer des dents parce qu’il est excité ou parce qu’il est impatient de pratiquer une activité qu’il aime. Les raisons de l’excitation peuvent être diverses. Il peut être dans cet état à cause de votre arrivée ou celle d’un proche, par la présence d’un élément nouveau dans la maison, par une séance de jeu, par des retrouvailles avec un autre chien, etc. À part les claquements de dents, d’autres signes traduisent l’état d’excitation comme ses divers mouvements, ses aboiements, ses courses ou ses sauts.

Lorsqu’elle est fréquente, l’excitation peut vous inquiéter, mais de nombreux spécialistes s’accordent pour dire qu’elle est normale, surtout chez le chiot et le jeune chien. Cependant, cet état devient préoccupant lorsque le chien est adulte et qu’il est tout de même difficile à contenir. Dans ce cas, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire.

Le claquement de dents du chien : un moyen de communication

Le claquement de dents, au même titre que les aboiements ou les sauts permettent au chien de communiquer avec vous ou avec les autres chiens, et ce même s’il le fait de manière inconsciente. Cette attitude donne des indices et renseigne sur les sentiments de votre compagnon.
On peut donc conclure que ce comportement fait partie des moyens de communication sonore de l’animal.

Raison n° 4 : Mon chien claque des dents parce qu’il perçoit des phéromones

Une autre raison pour laquelle un chien claque des dents est la perception de phéromones. Ces derniers jouent un rôle très important dans la vie des chiens, notamment en période de reproduction. De plus, les phéromones sont aussi un moyen de communication entre les chiens dans leurs activités de groupe. N’oubliez pas que le chien est avant tout un animal social.

Le chien utilise un organe spécifique pour percevoir les phéromones. Pour les acheminer jusqu’à cet organe, le chien peut avoir un comportement « étrange » qu’on appelle couramment flehmen. Il pourra par exemple aspirer de l’air, renifler les urines des chiennes en chaleur ou claquer des dents.

Raison n° 5 : Il claque des dents pour attirer votre regard

Si votre chien remarque que lorsqu’il claque des dents, vous lui portez de l’attention ou lui faites des caresses. Il se mettra à reproduire ce comportement de manière systématique lorsqu’il ressentira un besoin de tendresse.

Par exemple, cela peut arriver lorsqu’il claque des dents à cause du froid et que vous essayez de le réchauffer en le câlinant. Sans le vouloir, vous renforcez ce comportement en le récompensant. Nous abordons cela dans d’autres articles sur le dressage de chiens.

Les claquements de dents du chien : un signal d’alarme

Les claquements de dents du chien : un signal d’alarme

Si votre chien claque des dents, cela peut être le signe d’un problème de santé directement lié aux dents du chien comme la parodontale.

C’est pour cela que nous vous recommandons de bien brosser les dents de votre chien, le plus régulièrement possible. Durant ce rituel, veillez à inspecter sa gueule pour vérifier qu’il n’a pas de problèmes dentaires.

Le claquement de dents peut aussi être un symptôme mettant en évidence l’épilepsie. Sachez que les cas sont plus nombreux chez les chiens que chez les humains.

Soyez attentif aux claquements de dents de votre chien

Le claquement de dents est un comportement qui peut avoir plusieurs significations assez difficiles à distinguer les unes d’entre elles.

C’est donc à vous de prêter attention à votre chien pour comprendre si son claquement de dents est une réaction normale ou le signe que quelque chose ne va vraiment pas.

Si vous avez le moindre doute, nous vous invitons à consulter un vétérinaire.

En résumé

  • Le chien peut claquer des dents par peur, par excitation ou parce qu’il a froid
  • Le claquement des dents est un moyen de communication comme un autre pour le chien. Ce sont comme des signaux sonores.
  • L’excitation est normale, mais devient inquiétante lorsque le chien est adulte et reste difficile à canaliser.
  • Le claquement de dents peut être tout simplement un moyen pour le chien d’attirer votre attention.
  • Le chien peut claquer des dents sous l’effet des phéromones. De plus, il aura un comportement particulier appelé flehmen.
  • Le claquement de dents est un comportement subtil qui peut avoir différentes implications. À vous de savoir faire preuve de discernement et de réagir comme il faut, selon le contexte et la situation.

Chien qui mange de l’herbe : les causes et solutions

Votre chien mange de l’herbe et ça vous inquiète. C’est normal. En effet, c’est un des comportements canins les plus énigmatiques vis-à-vis de l’homme et beaucoup de maîtres se sont posé la question avant vous. Quelles raisons poussent mon chien à se prendre pour un herbivore ?

D’un chien à l’autre, la consommation d’herbe varie énormément. Certains n’en mangent pas du tout et d’autres en prennent régulièrement tout au long de leur vie. C’est certainement un plaisir que s’offrent certains chiens et dans la plupart des cas, ils ont l’air de se porter plutôt bien.

Nous vous conseillons fortement le livre « Dresser votre chien en 15 minutes par jour » qui est un excellent complément à nos conseils. Cet eBook de plusieurs centaines de pages est extrêmement complet.

Pourquoi votre chien mange-t-il de l’herbe ?

Comme nous le disions en introduction, ce comportement est très énigmatique, même pour les experts. À ce jour, nous ne connaissons donc pas en détail toutes les raisons qui poussent un chien à manger de l’herbe. Voyons ensemble les principaux motifs connus aujourd’hui :

Raison n° 1 : Parce qu’il en aime le goût

Saviez-vous que les chiens choisissaient leur herbe ? Ils aiment les longs brins avec une saveur légèrement sucrée.

En effet, le chien peut dans certaines circonstances être un fin gourmet. En tout cas, il est possible qu’il aime tout simplement le goût de l’herbe de votre jardin et dans ce cas, vous n’avez pas à vous inquiéter plus que ça. Il faut cependant que cela reste occasionnel.

Raison n° 2 : Par instinct

Comme vous le savez, le chien est descendant du loup. Par instinct, il cherchera naturellement à reproduire son régime. J’entends déjà répliquer le garçon du fond « Mais le loup est carnivore, vous n’y connaissez rien ! ».

Certes, le loup est carnivore, mais il se nourrit d’herbivores. Et de quoi se nourrissent les herbivores ? D’herbe ! Les loups retrouvent donc dans l’estomac de leurs proies des herbes (parmi d’autres aliments) qui leur apportent toutes les fibres dont ils ont besoin pour leur confort de digestion.

Raison n° 3 : Parce qu’il souffre d’une douleur d’estomac

Si votre chien souffre d’une douleur à l’estomac, il va se servir de l’herbe pour se soulager. Lorsqu’il en ingère une très grande quantité de façon rapide, il irrite la paroi de son estomac, provoquant de fait un vomissement.

C’est pour cette raison qu’il faut bien vérifier que les ingestions d’herbe de votre chien restent occasionnelles. Si elles se répètent trop souvent, il se pourrait qu’une douleur chronique d’estomac en soit à l’origine. Il faudra alors consulter un vétérinaire.

Faites bien attention à ne pas confondre un vomissement et une régurgitation. Lorsque le chien régurgite, il n’avale pas l’herbe et la recrache simplement avec de la salive. Quand il vomit, c’est à la suite de contractions abdominales qui donnent lieu à l’expulsion du contenu de son estomac.

Raison n° 4 : Il est atteint de pica

Lorsque votre chien mange très souvent des éléments inhabituels allant même jusqu’à ingurgiter des matières non comestibles telles que du plastique, des excréments ou de l’herbe, il se peut que votre chien soit atteint d’un trouble du comportement alimentaire appelé pica.

Ce trouble peut être d’ordre médical et d’origine comportementale. Pour cette raison, il est nécessaire de vous diriger vers un vétérinaire si vous soupçonnez votre chien d’être atteint de pica.

Raison n° 5 : Votre chien a faim ou il n’est pas tout à fait rassasié

Si votre chien a faim, il pourrait consommer de l’herbe pour se rassasier. En effet, les herbes étant riches en fibre, elles favorisent la sensation de satiété chez le chien. Des expériences ont montré que les chiens ayant une alimentation riche en fibres fermentescibles étaient moins sujets à manger de l’herbe.

Ainsi, si vous désirez que votre chien arrête de manger de l’herbe, prévoyez dans son alimentation plus de ces fibres. Les aliments qui contiennent ces fibres en bonne quantité sont les légumes, les fruits et les légumineuses.

Faites attention à votre chien lorsqu’il mange de l’herbe

La plupart du temps, le fait du manger de l’herbe est un comportement assez anodin. Toutefois, il faut quand même surveiller le chien et bien vérifier quel type d’herbe il mange. En effet, certaines herbes sont infestées de parasites qui y déposent des œufs à l’origine des vers. Une ingestion de ces herbes par votre chien pourrait donc le contaminer.

Il faut par ailleurs faire attention à ce que les herbes ingérées par votre chien ne soient pas traitées avec des engrais ou des produits chimiques qui pourraient s’avérer nocifs pour son organisme.

L’herbe permet-elle au chien de se purger ?

Nous avons entendu parler d’une croyance populaire selon laquelle le chien mangerait de l’herbe pour se purger. Nous tenions à évoquer ce point dans notre article.

La purge est un comportement du chien qui viserait à manger de l’herbe pour se débarrasser d’éléments nocifs qui pourraient le rendre malade ou causer des problèmes de santé. Beaucoup pensent que cette purge peut se substituer à de la vermifugation or il n’en est rien.

Au contraire, les chiens attrapent souvent des vers en mangeant de l’herbe à cause des œufs qui sont déposés sur ces dernières. Le meilleur moyen de débarrasser votre compagnon canin des vers reste donc les produits vermifuges traditionnels qui ont depuis longtemps prouvé leur efficacité.

Faut-il se diriger vers le vétérinaire si mon chien mange de l’herbe ?

Dans la plupart des cas, la réponse est non. Ce comportement devient inquiétant quand votre chien change ses habitudes. S’il se met à augmenter les quantités consommées, peut être que quelque chose se trame derrière ce comportement. C’est pourquoi vous devez rester prudent et veiller à consulter un vétérinaire si votre chien mange de l’herbe de manière excessive. Consultez également notre article sur le comportement d’un chien malade pour plus de précision.

Si votre chien, en plus de manger de l’herbe présente d’autres symptômes typiques du trouble du comportement alimentaire pica, consultez également un professionnel.

En résumé

  • Dans la plupart des cas, manger de l’herbe est un comportement anodin pour le chien
  • Consultez un vétérinaire si les ingestions d’herbe de votre chien vous paraissent excessives ou s’il présente d’autres symptômes de pica, essayez de prévoir une alimentation plus riche en fibre si votre chien mange de l’herbe.
  • Faites attention à ce que l’herbe ingérée par votre chien ne soit pas traitée avec des produits chimiques et ne contienne pas d’œufs de parasites

Chien qui tire la langue : les raisons concrètes

Un chien qui tire la langue de temps en temps est un chien tout à fait sain. Il utilise cette partie de son corps pour réguler sa température. Ainsi, si votre chien tire parfois la langue, il n’y a pas matière à s’inquiéter. Toutefois, si vous le voyez tirer la langue trop souvent pour un oui ou pour un non en toutes circonstances, cela devrait vous alerter.

Voyons ensemble les différentes raisons qui poussent un chien à tirer la langue.

chien qui tire la langue

PS : Vous souhaitez un chien propre et obéissant ? Offrez-lui le meilleur grâce à cette méthode structurée qui vous propose de l’éduquer en seulement 15 minutes par jour. C’est un best-seller conseillé par tous les éducateurs canins. Cliquez ici pour la découvrir ! 

Un chien qui tire la langue, c’est souvent un chien qui a chaud

Comme nous le disions en introduction, un chien qui tire la langue le fait dans la majorité des cas pour réguler la température de son corps. De fait, s’il a fait de l’exercice physique ou qu’il fait chaud dehors (en été par exemple), sa température interne pourrait augmenter et passer au-dessus de la normale pour le chien : 38 – 38,5 C°. Des stratégies sont alors mises en œuvre par son organisme pour conserver la bonne température.

Le chien contrairement à l’homme ne peut pas compter sur le phénomène de transpiration pour évacuer la chaleur. En effet, il n’a que très peu de glandes sudoripares chargées de l’évacuation de la sueur. Tandis que l’homme en possède sur tout le corps, les chiens n’en ont qu’un nombre restreint sur la surface des coussinets.

Pour cette raison, les chiens utilisent une autre stratégie, le halètement. Lorsque le chien à chaud, son rythme respiratoire s’accélère afin d’évacuer l’air chaud de son organisme et de le remplacer par l’air extérieur, plus frais.

En tirant la langue, le chien augmente la surface d’échange avec l’air frais extérieur. Par ce procédé, la langue va refroidir le sang qu’elle contient au contact de l’air. Ce sang se répandra ensuite dans tout le système circulatoire, rafraichissant de fait l’ensemble de l’organisme.

Sachez que certains chiens ne sont pas habitués à la chaleur et peuvent haleter plus fort que la normale en cas de hausse des températures. De plus, certaines races sont plus adaptées aux températures chaudes que d’autres.

Note : Veillez à toujours lui mettre de l’eau fraiche à disposition et à essayer de refroidir la température de la maison durant l’été (climatisation, ventilateur).

Chien qui tire la langue : Une mâchoire trop courte

Un chien qui tire la langue peut également avoir du mal à la contenir avec sa mâchoire. Cela s’explique par le fait que certains chiens comme les bulldogs ont une mâchoire inférieure plus courte que la mâchoire supérieure. La langue est donc sortie en permanence chez ces chiens : pas de quoi vous inquiéter.

Autres raisons pour lesquelles un chien peut tirer la langue

Lorsqu’il sait qu’il va manger

Tirer la langue est aussi une manière pour le chien de se mettre en condition avant de manger. De fait, il se mettra parfois à tirer la langue à la présentation de sa gamelle aux heures des repas.

Votre chien a perdu ses dents

Votre chien peut également tirer la langue, car il a perdu certaines de ses dents qui contribuent à garder sa langue dans sa bouche. Il n’est donc pas rare d’observer des chiens qui tirent la langue parmi les plus vieux chiens.

Votre chien dort

Il est normal que certains chiens tirent la langue en dormant. En relâchant les muscles de leur mâchoire lorsqu’ils se détendent, la langue finit parfois par sortir.

Doit-on s’inquiéter pour un chien qui tire la langue ?

Si votre chien tire la langue pour des raisons différentes de celles qui ont été évoquées dans l’article, il peut souffrir d’un traumatisme et il est dans ce cas nécessaire de consulter votre vétérinaire.

En résumé

Un chien qui tire la langue le fait :

  • Principalement parce qu’il a chaud
  • Parce que sa mâchoire ne peut pas la contenir
  • Car il perd ses dents
  • Parce qu’il se prépare à manger

 

Pourquoi les chiens lèchent-ils : nos explications

Beaucoup de personnes se demandent pourquoi les chiens lèchent. C’est pour cela que nous avons décidé de faire un article à ce sujet. En fait, les raisons qui poussent un chien à lécher son maître sont multiples. Comme le chien est un animal social, certains codes sont mis en place au sein de la meute pour que chaque individu puisse se comprendre.

Le léchage est en fait un des outils de communication du chien et selon le contexte dans lequel il est effectué, il aura une signification différente. Pour vous aider à interpréter ces significations, regardons ensemble les différentes raisons qui poussent un chien à lécher. Nous verrons également comment faire diminuer ce comportement.

pourquoi les chiens lèchent t-ils

PS : Vous souhaitez un chien calme et propre ? Nous vous proposons une méthode structurée et détaillée qui vous permettra de l’éduquer en seulement 15 minutes par jour. C’est un best-seller conseillé par tous les éducateurs canins. Cliquez ici pour la découvrir ! 

Pourquoi les chiens lèchent : Un signe d’affection

En élevage, une mère qui lèche ses chiots leur démontre son amour. Inconsciemment, un chien qui vous aime va reproduire ce comportement sur vous. De même dans les moments de joie que vous vivez avec lui, il est fréquent que votre chien vous lèche. Avez-vous remarqué que lorsqu’il vous « fait la fête », il vous lèche parfois les doigts au passage ?

La règle ici est de ne pas réprimander ce comportement et de le laisser faire.

Cependant, il existe une exception à cette règle. En effet, le léchage est aussi l’équivalent d’un bisou chez deux individus qui se courtisent. Ainsi, si vous êtes une femme et que votre chien vous lèche de manière très appuyée, il se peut qu’il vous considère comme une partenaire sexuelle potentielle. Il en est de même si vous êtes un homme et que vous possédez une chienne.

Il faut stopper ce comportement le plus vite possible afin que votre compagnon canin ne souffre pas de jalousie et ne se montre pas par la suite agressif avec votre époux ou votre compagnon.

Pourquoi les chiens lèchent  : Un signe de soumission

Dans une meute de chiens, il y’a une hiérarchie. Un dominant et des dominés. Le léchage est un des signes qui marque cet ordre naturel. En effet, le chien dominé va venir lécher le dominant pour lui montrer par blanche. Comme pour lui dire « Regarde, je ne viens pas te défier, je suis inoffensif ». C’est un peu comme une forme de soumission.

Ainsi, il reproduit ce comportement et vous lèche par instinct lorsque vous avez su affirmer votre leadership à son égard.

Pourquoi les chiens lèchent  : Ils veulent réclamer de la nourriture

Lorsque le chien a faim, il peut aussi vous lécher pour exprimer son envie de grignoter. Ce comportement trouve sa source dans l’enfance du chien, lorsqu’il est bébé et doit encore réclamer de la nourriture à sa mère. Il la lèche pour lui faire comprendre.

À l’âge adulte, il reproduit ce comportement avec vous par pur instinct. Cela arrive la plupart du temps lorsque vous êtes assis à table en train de manger.

Nous conseillons de ne pas le laisser vous mendier de la nourriture à l’heure des repas.

Pourquoi les chiens lèchent : Ils aiment le goût de votre peau

Il est possible que votre chien apprécie le goût de votre peau, surtout si celle si est salée. Il n’est pas rare de voir un chien lécher la peau de son maître après le sport par exemple. La sueur rend la peau encore plus salée et les chiens raffolent de ce goût. Il est également possible qu’il apprécie le parfum et le goût de votre crème !

Pourquoi mon chien se lèche-t-il lui-même ?

On voit très souvent les chiens se lécher eux-mêmes. C’est un comportement normal d’hygiène chez le chien. Il fait sa toilette et nettoie les endroits sales.

En revanche, si le chien commence à se lécher très souvent et de manière compulsive, cela doit vous inquiéter. C’est peut-être un signe de grande anxiété. Ces léchages compulsifs peuvent par exemple mener à une perte de poils dans la zone la plus souvent léchée et une formation de croûtes sur la peau.

La langue pour le chien et les mains pour l’homme

Le chien n’utilise pas simplement sa langue pour percevoir le goût des aliments. Elle lui sert également à produire de la chaleur et à communiquer avec ses pairs. C’est un outil multifonction qui lui permet d’avoir un rapport au monde extérieur.

Si nous devions comparer l’homme et le chien, nous dirions que ce dernier fait de sa langue un usage similaire à celui de l’homme avec ses mains.

Quelques mesures d’hygiène quand votre chien vous lèche…

Il faut à tout prix éviter que votre chien vous lèche les plaies, car cela peut favoriser les infections et le développement des bactéries contrairement à certaines idées reçues.

Pour la petite anecdote, le dessin animé « Belle et Sébastien » m’a fait croire au pouvoir désinfectant de la salive de chien à cause de l’épisode dans lequel le chien Belle lèche la plaie de son ami Sébastien ! Et vous, vous y croyiez avant de lire ces lignes ?

Nous vous conseillons d’effectuer un lavage des mains après un léchage. En effet, la langue des chiens peut contenir de nombreuses bactéries ainsi que des traces de matière fécale.

chien lèche pourquoi

Comment faire baisser les fréquences de léchage du chien

Dans la majorité des cas, les comportements de léchage ne sont pas anormaux et sont simplement une manière pour l’animal de démontrer de l’affection. Toutefois, selon les sensibilités des maîtres, ce comportement peut paraître excessif.

Avant toute chose, si vous observez un comportement de léchage véritablement compulsif, vous devriez consulter un vétérinaire pour vérifier que le problème ne soit pas d’ordre physiologique et qu’il ne s’agisse pas par exemple d’une dermatite. Ce n’est que lorsque cette possibilité est écartée que vous devez vous sur un changement de comportement (de manière psychologique).

Pour diminuer la fréquence des léchages, nous préconisons d’utiliser des méthodes d’éducation positive et de ne pas punir votre chien. Cette méthode basée sur la récompense permet de dévier ce comportement du chien et lui en faire adopter vers un autre, plus adapté.

Pour conclure sur une note positive, sachez que la simple présence d’un chien dans le foyer familial renforce les défenses immunitaires et donc la santé de tout le monde ! C’est un des nombreux avantages à adopter un chien.

Pour compléter nos enseignements, nous vous conseillons fortement le livre « Dresser votre chien en 15 minutes par jour » que nous conseillions en début d’article. 

En résumé

Consultez également notre article sur les chiens qui tirent la langue. 

Pourquoi les chiens lèchent-ils ?

  • Principalement pour montrer de l’affection
  • Parce qu’ils aiment le goût de votre peau
  • Ils se lèchent eux-mêmes par souci d’hygiène
  • Parce qu’ils vous voient comment un potentiel partenaire sexuel
  • Les chiens lèchent leur maître pour marquer une certaine hiérarchie
  • Lorsqu’ils veulent vous réclamer de la nourriture

Mon chien détruit tout : nos solutions pour changer son comportement

Avoir un chien destructeur dans son foyer peut vite devenir un casse tête. En effet, votre compagnon détruit vos biens indépendamment de leur valeur financière ou émotionnelle. Les comportements destructeurs sont la principale cause des abandons de chien en France.

Dans cet article, nous allons voir pourquoi votre chien se comporte ainsi et quelques solutions pour corriger cela.

Un chien destructeur, c’est quoi ?

On parle d’un chien destructeur lorsque l’animal se met à dégrader ce qu’il trouve dans son environnement. Par exemple, il peut mâchouiller vos livres, déchirer vos fauteuils ou vos rideaux et dégrader vos meubles.

Ces phénomènes peuvent avoir lieu aussi bien en l’absence qu’en la présence du maître. En plus d’être un trouble comportemental grave pour le chien, cela pose des problèmes financiers du fait des dégradations de vos biens. La sécurité de votre chien est également mise en péril. Il pourrait ronger des fils électriques ou s’en prendre aux prises électriques.

Pourquoi mon chien détruit-il tout ?

Une idée reçue très répandue est que les chiens détruisent pour pouvoir se venger de leur maître. Pourtant il n’en est rien. En effet, la vengeance est une émotion que les chiens ne connaissent pas, car elle est complexe pour eux.

En fait, le comportement destructeur chez le chien ne doit jamais être associé à de la méchanceté. Les chiens n’ont pas conscience que le fait de détruire fait défaut à leur maître.

Dans le livre « Dresser son chien en 15 minutes par jour », que nous vous conseillons, ces questions sont également abordées.

Les raisons qui poussent votre chien à tout détruire sur son passage sont variées. Voici les principales :

Raison n° 1 : Un changement d’environnement

Le changement d’environnement entraîné par un déménagement ou un voyage peut causer des troubles dans le comportement de votre chien, dont la destruction. Ces troubles ne seront que temporaires si vous ne faites pas d’erreurs telles que le renforcement.

Raison n° 2 : Arrivée d’un nouveau-né

Quand le bébé n’était pas encore né, votre chien avait peut-être l’habitude d’être la star de la maison. Avec cette nouvelle naissance, c’est différent. Vous êtes concentré sur votre enfant et le chien n’est plus au centre des préoccupations.

 Ce comportement destructeur est en fait une stratégie de votre chien. Lorsqu’il détruit vos effets personnels, il parvient à attirer votre attention et il adore ça !

Raison n° 3 : Mort d’un proche

Que ce soit pour un chien ou un être humain, le décès d’un membre de la famille est un événement difficile. Chaque chien a son caractère et vivra son deuil à sa manière. Certains se laisseront mourir, d’autres ne paraîtront pas touchés en apparence, mais subiront ce décès tout de même.

Enfin, d’autres chiens se laisseront aller à des comportements destructeurs. Le problème dans ce cas est que vous n’avez pas énormément de possibilités d’action. Il faudra attendre que la douleur passe et que le deuil du chien soit fait.

Raison n° 4 : Votre chien ne se dépense pas assez

Il est possible que votre chien n’ait pas assez d’occasions de se défouler dans la journée. Il ne fait pas assez d’exercice physique. De fait, il opte logiquement pour la destruction qui lui permet de se dépenser.

Raison n° 5 : L’absence d’éducation

Dans son état naturel et dans ses instincts, un chien n’est pas fait pour rester seul. Du coup, il va être difficile pour lui de supporter la solitude si on ne lui a pas appris. En plus, certaines races de chien ont besoin d’un compagnon permanent au risque d’être malheureuses dans votre foyer.

Il est donc de votre devoir de faire un travail d’éducation sur votre chien pour qu’il ne se sente pas malheureux dans les moments où il devrait être seul.

Comprendre les comportements de destruction

Pour comprendre pourquoi votre chien détruit, il faut se demander quand il a commencé à se comporter ainsi et si un changement s’est produit dans son quotidien. Essayez aussi de catégoriser les objets qu’il détruit.

La clé dans ce cas de figure est de se mettre à la place de l’animal et d’analyser la situation. Il faut traiter la source du problème et non pas les symptômes.

Nos solutions pour remédier au comportement d’un chien destructeur

Malheureusement, il n’existe pas de méthode miracle pour remédier au comportement destructeur d’un chien. Chacun ayant son caractère et ses particularités. Corriger un comportement demande du travail, du temps et de la régularité. Ce n’est qu’avec de la patience et de la bonne volonté que les symptômes finiront par s’arranger. Heureusement, il existe certaines astuces qui vous permettront de ne pas tomber dans la solution extrême de l’abandon de votre chien.

Solution n°1 : Les outils antistress

Les outils antistress sont de grands alliés pour combattre les comportements destructeurs chez les chiens. Ainsi nous vous recommandons la marque ADAPTIL qui existe sous forme de collier de diffuseur ou de spray. Ces objets calmeront votre chien grâce à une phéromone appelée apaisine.

En rendant votre chien moins anxieux, vous diminuez les risques de destruction, mais encore une fois, ce n’est pas une solution magique. Le fait de donner un produit antistress à votre chien ne doit en aucun cas se substituer à tout le travail que vous devrez faire pour que les symptômes de destruction cessent.

Il existe également des compléments alimentaires pour chien destinés à cet effet, mais il faudra être en mesure de les lui faire avaler.

Solution n°2 : Utilisez la puissance des odeurs et des répulsifs

N’oubliez pas que les chiens ont un odorat bien plus développé que le nôtre. Vous avez donc la possibilité d’utiliser des odeurs fortes pour l’éloigner de vos biens. Vous disposez surement déjà de certains des produits repoussants dans votre maison : le vinaigre blanc est l’un d’entre eux.

Il faudra faire bien attention à ce que les odeurs persistent durant toute votre absence. Certains produits ne durent pas suffisamment longtemps pour être efficaces face à un chien destructeur. De plus, d’autres sont en fait inefficaces sur votre chien. Il faudra les tester pour voir s’ils fonctionnent vraiment.

Attention toutefois, ceci est une méthode que vous pourrez utiliser pour vous prémunir des symptômes sur le court terme. Sur le long terme, votre chien devra apprendre à se calmer sans ces odeurs qui sont souvent aussi désagréables pour vous que pour lui.

Solution n°3 : Placez une caméra dans la maison lors de vos départs

Vous avez aussi la possibilité d’utiliser une caméra pour observer le comportement du chien en direct lors des actions de destruction. Même si les images que vous observerez seront sans doute rageantes, gardez votre sang-froid et analysez la scène pour en tirer des conclusions.

Selon la façon dont il détruit, il est parfois possible de connaître la cause de ces actions.

Aidez-vous d’un vétérinaire pour essayer de déterminer les causes de ce comportement et trouver des solutions pertinentes. N’hésitez pas à lui montrer directement les enregistrements !

Solution n°4 : Contrôlez le temps que vous passez avec lui

Lorsque vous passez du temps avec votre chien, il faut éviter de tomber dans l’un des extrêmes. Si vous en faites trop ou pas assez, le chien dans tous les cas sera malheureux !

Beaucoup de maîtres font l’erreur de passer beaucoup trop de temps avec leur chien. Il faut à tout prix éviter cela, car lors de vos départs de la maison, le chien pourrait se sentir sans repère et avoir un comportement destructeur, aboyer ou manquer d’hygiène.

Ainsi, dosez le temps passé avec lui en lui laissant son indépendance, sa place de chien. Pour limiter vos contacts avec lui et vous prémunir ainsi d’un attachement excessif, plusieurs actions sont possibles :

  • L’ignorer durant plusieurs heures lorsque vous êtes à la maison
  • Ne pas dormir avec lui dans le lit
  • Éviter de le câliner pour le consoler

Lorsque les comportements de destructions auront diminué, vous pourrez petit à petit redevenir plus tendre avec lui.

Solution n°5 : Faites en sorte que votre chien fasse du sport

Nous rappelons que la promenade n’est pas une activité physique suffisante pour le chien et que celle-ci ne lui permet pas de se dépenser suffisamment. L’idéal est que le chien puisse courir un minimum pour ne pas se sentir frustré. Il doit pouvoir libérer son énergie et ses instincts au maximum.

Même si cela peut être compliqué avec les heures de travail, essayez de réserver un créneau dans votre emploi du temps pour répondre à ce besoin.

Avec le sport, votre chien sera bien dépensé et ne pensera même plus à détruire quoi que ce soit dans votre maison !

Pour conclure, l’erreur à ne surtout pas commettre est de gronder votre chien en voyant qu’il a tout détruit, car cela pourrait le conduire à associer la punition à un autre comportement. N’oubliez pas que le chien n’a pas conscience que ce qu’il fait est préjudiciable pour vous. 

Mon chien aboie la nuit : nos solutions !

Si vous avez un chien adulte qui aboie la nuit sans raison apparente ou que vous venez d’adopter un chiot qui pleure et aboie sans cesse la nuit, nous avons des conseils pour vous. Grâce aux conseils que nous allons vous donner, vous comprendrez pourquoi votre chien aboie la nuit et comment faire en sorte que cela s’arrête.

mon chien aboie la nuit

PS : Pour stopper les aboiements inexpliqués, il faut comprendre la psychologie de votre animal. Si vous souhaitez apaiser les grognements de votre chien mais que vous n’y arrivez pas, utilisez la méthode « STOP aux aboiements ». Elle pourra vous être d’une grande utilité. Approuvée par des milliers de chiens et de maîtres, cette méthode vous guidera pas à pas et vous donnera des résultats rapides. Cliquez ici pour y accéder !

Pourquoi votre chien aboie la nuit ?

La première chose qu’il faut comprendre dans ce cas de figure est la cause qui pousse votre chien ou votre chiot à pleurer la nuit. Est-ce qu’il fait cela parce qu’il est anxieux ou qu’il souffre d’une douleur physique ? Est-il malade ou tout simplement ne supporte-t-il pas la solitude ?

Il est fréquent qu’un chiot que vous venez d’adopter pleure ou aboie durant les premières nuits. Sachant qu’il a été habitué à 8 semaines d’élevage, on peut tout à fait comprendre son inconfort après un changement d’environnement. Passer ses nuits seul alors qu’on a passé toute la première partie de sa vie à dormir avec ses frères et sœurs peut être dépaysant.

Des conseils pour que votre chiot passe mieux ses premières nuits

Mon chien aboie la nuit : Conseil n° 1, Dormir à proximité de votre chiot

Quand nous parlons de dormir à proximité de votre chiot, ça ne veut pas dire qu’il doit se coucher dans votre lit ! Mais placez au moins son panier dans votre chambre, de manière à ce que le chiot puisse voir votre lit de sa position.

Cependant, ça ne doit pas être permanent afin d’éviter un syndrome d’hyper attachement. Petit à petit, il va donc falloir éloigner le panier au fur et à mesure que les premiers jours passeront. Placez-le au fur et à mesure des jours de plus en plus proche de l’entrée, puis à l’extérieur de la porte tout en restant proche de la chambre. Atteignez enfin progressivement le coin que vous aviez prévu pour votre chien.

Mon chien aboie la nuit : Conseil n° 2 , Ne pas installer votre chiot dans un espace trop grand

Souvent, le chien/chiot se sent gardien de la maison. Alors si l’espace est trop grand, il aura beaucoup « d’ouvertures » à surveiller (fenêtre, porte). Ceci peut être source d’inquiétude et d’anxiété pour un chiot et entraîner des pleurs ou des aboiements indésirables !

La nuit, placez-le donc dans un espace plus petit ou bien dans une cage de transport pour régler le problème.

Mon chien aboie la nuit : Conseil n° 3, Faire en sorte de lui rappeler la chaleur de sa famille

Pour lui rappeler sa famille lorsque votre chien dormait en élevage, prévoyez des tapis chauffants ou des bouillottes à installer dans son panier.

Cela lui rappellera les souvenirs de la chaleur corporelle de ses frères. Veillez à bien retirer ces installations par la suite pour ne pas rendre le chien dépendant de celles-ci.

Conseil n° 4 : Utiliser le pouvoir des phéromones 

Ce conseil peut être appliqué également pour un chien adulte. Il existe des colliers ou des diffuseurs qui libèrent une phéromone apaisante qui est quasiment la même que celle que secrète la mère durant la tétée. Le plus cocasse est que cette phéromone est appelée apaisine. Le moins qu’on puisse dire est qu’elle porte très bien son nom.

Conseil n° 5 : Laisser votre chiot tranquille les premiers jours

Nous vous conseillons de ne pas trop caresser et câliner votre chiot les premiers jours. En effet, si le chien est habitué à recevoir trop d’affection le jour, il se trouvera complètement déboussolé lorsqu’il se trouvera seul la nuit sans aucune caresse.

Ainsi, laissez votre chiot en paix les premiers jours afin qu’il puisse s’habituer à vivre sans vos caresses et qu’il ne s’attache pas excessivement à vous, un surattachement pouvant provoquer de graves troubles comportementaux en plus des aboiements la nuit.

Nos conseils si vous avez un chien adulte qui aboie la nuit

Conseil n° 1 : Consulter un professionnel

La première chose à faire lorsqu’un chien adulte se met à aboyer la nuit sans raison apparente, c’est de consulter votre vétérinaire afin de détecter s’il s’agit d’une douleur physique. En effet, les chiens ont tendance à exprimer la douleur par les aboiements et les gémissements. Écarter cette piste avec un professionnel est le mieux à faire.

Conseil n° 2 : Laisser votre chien s’habituer à son nouvel environnement

Une autre raison pour laquelle vous entendez quotidiennement les aboiements nocturnes de votre chien pourrait être un changement soudain comme un déménagement, l’arrivée d’une nouvelle personne dans votre foyer, le changement de décoration ou encore la présence de bruits la nuit. Dans ce cas, attendez tout simplement que le chien s’habitue et ne renforcez pas son comportement en essayant de le rassurer. Croyez-nous, dans la plupart des cas, il se calmera de lui-même.

Mon chien aboie la nuit : Conseil n° 3, Faire faire du sport à votre chien

Le sport, c’est la solution à de nombreux problèmes pour les humains comme pour les chiens. Un chien qui fait du sport, c’est un chien qui dort bien. Il est essentiel que votre chien se dépense suffisamment. Surtout s’il est encore relativement jeune. Effectivement si votre chien aboie la nuit, c’est peut-être parce qu’il a un trop-plein d’énergie et qu’il n’arrive tout simplement à dormir.

Faites-le donc courir dans le jardin avec des jeux de frisbee ou de « va chercher ». Sinon, vous pouvez opter pour une longue promenade qui éveillera ses sens (notamment son odorat avec toutes les senteurs présentes dans la nature).

Mon chien aboie la nuit : Conseil n° 4, Placer dans son panier un élément qui lui rappelle votre présence

Votre chien aboie peut-être parce qu’il se sent seul la nuit en votre absence. Laissez donc un pull ou n’importe quel vêtement imprégné de votre odeur pour lui rappeler que même si vous êtes dans une autre pièce pour la nuit, vous n’êtes jamais très loin. Cette solution doit être éphémère et vous devez utiliser la méthode du détachement avec votre chien. Il ne doit plus avoir besoin de vous pour dormir la nuit.

Conseil n° 5 : Rendre son panier plus confortable

Peut-être que votre chien ne se sent tout simplement pas à l’aise dans son panier ou à l’endroit où il dort. Augmentez le confort du panier en ajoutant des couvertures, des friandises cachées ou des vêtements imprégnés de votre odeur.

Conseil n° 6 : Répondre moins fréquemment aux demandes d’attention

Nous l’évoquions plus haut dans les conseils pour les chiots, mais le fait de se détacher un peu de votre chien le jour peut être très bénéfique pour un chien qui aboie la nuit. En effet, il s’habitue à vos caresses et se sent seul lorsque vous dormez que vous ne pouvez pas répondre à ses demandes d’attention la nuit.

Ce que nous vous proposons, c’est d’être toujours initiateur des mouvements d’affection envers votre chien. Lorsque c’est lui qui en réclame, ignorez-le pour l’habituer et ainsi diminuer ses aboiements nocturnes.

Conseil n° 7 : Laissez votre chien pleurer jusqu’à qu’il s’arrête.

Notre dernière méthode consiste à laisser le chien pleurer sans réagir (dans la mesure du possible). Vous devrez attendre qu’il s’arrête de lui-même. Pour lui, le fait d’aboyer est également un moyen d’obtenir ce qu’il recherche : votre attention.

Ainsi, ne descendez pour le gronder, n’allez pas le rassurer. Si vous le faites, la tactique du chien aura fonctionné et les aboiements reprendront de plus belle. Essayez de l’ignorer complètement.

Si votre chien comprendre que ses pleurs n’ont pas d’effet sur vous, il s’arrêtera. Faites-nous confiance.

En résumé

  • Consultez un vétérinaire en premier lieu pour vous assurer qu’il ne s’agit pas d’une douleur physique
  • Travaillez le mental de votre chien en l’habituant à la solitude : ignorez le et soyez à l’initiative de toutes les marques d’affection
  • faites faire du sport à votre chien ou emmenez-le en promenade avant qu’il se couche.
  • Votre chiot pleure la nuit ? Soyez compréhensif afin d’assurer un bon passage de l’élevage à votre maison.
  • L’espace d’un chiot lorsqu’il est seul doit être le plus petit possible.
  • Ne le laissez pas s’ennuyer la nuit : laissez -lui des jouets et cachez des friandises dans la pièce.

Mon chien me suit partout. Causes et solutions.

On adore quand notre chien nous suit partout. On se sent aimé. Au début c’est sympa, mais à la longue, ça peut devenir dérangeant ! En plus, ce comportement peut s’accompagner d’autres troubles comportementaux plus graves. Comment remédier à ce problème ?

mon chien me suit partout

Pourquoi mon chien me suit-il partout ?

Quand on adopte un chiot et qu’il arrive dans le foyer, la première chose qu’on lui apprend, c’est à venir vers nous quand on l’appelle par son nom. On aime également qu’il nous suive naturellement lors de balades à l’extérieur et c’est tout à fait normal : ce sont des apprentissages essentiels pour sa vie future de chien.

Sans nous en rendre forcément compte, on a tendance à beaucoup trop chouchouter notre chien, car l’animal nous attendrit.

Mais le problème, c’est cette attitude de renforcement qu’on adopte lorsque finalement le chien vient vers nous et nous suit parfois. Cela crée un chiot totalement dépendant de son maître qui se retrouvera désemparé sans nous. On se retrouve avec un chien qui nous suit partout.

Nous vous proposons d’en appendre plus à ce sujet avec le livre « Dresser votre chien en 15 minutes par jour » qui traite de ce sujet et bien d’autres encore.

Votre chien est un animal sensible. Il capte très bien les émotions de son entourage. Avec son intuition et la lecture de votre langage corporel, il peut ressentir votre joie lorsqu’il vous suit. Il est donc normal qu’il veuille vous faire encore plus plaisir.

C’est même un plaisir partagé. Votre chien vous aime et adore être avec vous. Petit à petit, cela devient une habitude et il finit par vous suivre sans cesse jusque dans les toilettes ! Certains propriétaires de chien s’en accommodent très bien, mais d’autres détestent cela. Quoi qu’il en soit, vous devez laisser de l’autonomie à votre chiot pour qu’il puisse affronter le monde extérieur par lui-même.

Un chien trop protecteur aura également tendance à vous suivre un peu partout !

Quelles solutions pour que mon chien arrête de me suivre partout ?

Si votre chien vous suit partout, c’est quelque part parce que vous l’acceptez. La meilleure solution pour prévenir et/ou arrêter ce comportement est de vous détacher de lui.

Lorsque vous adoptez un chiot, vous devez immédiatement anticiper ce comportement et pratiquer la méthode du détachement dès le début. Cela évitera qu’il ne vous suive partout : le chiot prendra confiance en lui lorsqu’il est tout seul ! Vous évitez également des troubles d’anxiété et d’attachement excessif en général.

Le problème peut être prévenu ou réglé même si vous avez déjà en votre possession en chien adulte ou que vous l’adoptez.

Si votre chien est déjà vieux et que vous souhaitez quand même régler le problème, cela est toujours possible, mais cela prendre plus de temps que la normale, car les troubles seront immiscés depuis plus de temps.             

De toute façon, il ne faut pas sous-estimer ce trouble et le prévenir/guérir le plus rapidement possible. En effet, il peut générer de graves troubles psychologiques chez votre chien ainsi que des comportements nocifs tels que la destruction, le vol ou encore la malpropreté qui sont malheureusement des causes d’abandon du chien.

Que faire pour pratiquer le détachement ?

Comme nous venons de le voir, pratiquer le détachement est important. De façon concrète, comment le mettre en place avec votre chien ? Voici 6 conseils pour un chien qui vous suit partout.

Mon chien me suit partout, conseil n° 1 : Positiver les absences

Une absence, ce n’est pas un drame et ça, votre chien doit aussi le comprendre. Il doit apprendre à apprécier aussi les moments de solitude. Pour cela, associez vos départs à des choses positives en lui donnant par exemple une friandise pour lui dire au revoir. N’oubliez pas de lui laisser un jouet ou d’autres distractions à disposition pour éviter qu’il ne s’ennuie.

Mon chien me suit partout, conseil n° 2 : Lui apprendre la solitude

Un exercice intéressant pour lui apprendre la solitude serait de le laisser seul dans une pièce de temps en temps, même si c’est dans votre maison ou votre appartement. Profiter des occasions qui s’offrent à vous dans la vie pour le laisser seul quelques instants.

Conseil n° 3 : Apprendre à votre chien à aller et (idéalement) rester dans son panier

Apprendre cette indication à votre chien peut être réellement utile dans le processus de détachement. Vous l’habituez ainsi à la distance avec vous et lui créez une zone de confort dans laquelle il peut se réfugier en dehors de vous.

Conseil n° 4 : Supprimer les rituels

Lorsqu’on quitte la maison le matin pour se rendre au travail par exemple, on a tendance à avoir des rituels comme lui dire au revoir en le caressant énormément et en lui disant des mots doux.

De même lorsqu’on rentre, on le bichonne et on montre sa joie de le revoir. C’est un comportement naturel, mais qu’il faudra éviter avec les chiens qui ont tendance à vous suivre partout. En effet, ils amplifient la sensation de manque lorsque vous le quittez.

Ainsi, à partir de maintenant, partez de la maison sans trop faire de manières avec votre chien.

Conseil n° 5 : Lui apprendre l’indication « pas bouger »

Une autre astuce intéressante serait de lui apprendre à rester à un endroit sans bouger alors que vous vous éloignez. C’est l’indication « pas bouger ». Cela lui permettra de rester statique lorsque vous partez loin et relativement longtemps.

Conseil n° 6 : Ignorer votre chien lorsqu’il cherche à attirer votre attention

Parfois votre chien cherchera à réclamer votre attention en sautant, en aboyant ou encore en cherchant à se frotter contre vous. À partir de maintenant, vous devriez ignorer votre chien et toujours être l’initiateur des contacts que vous aurez avec lui, que ce soit pour le caresser, jouer avec lui ou lui donner une friandise.

 Nous savons par expérience que lorsque vous lisez ces conseils, vous ne voyez pas tout de suite le lien avec le fait que votre chien vous suive partout. Mais nous vous assurons que si vous appliquez nos recommandations, vous allez tout de suite observer des changements dans l’attitude de votre chien. Grâce à votre attitude de leader cohérent, il commencera à moins dépendre de vous et se sentira beaucoup mieux, dans son corps et dans sa tête.

Parallèlement à ces exercices de détachement, nous vous conseillons de répondre aux besoins de votre chien, ce qui aura également un effet positif indirect sur ce phénomène d’hyperattachement. Par exemple, faites-lui faire de l’exercice physique. Avec la fatigue, il sera plus enclin à dormir comme un bébé qu’à vous suivre !

Mon chien ne mange plus : nos explications et solutions

Votre chien ne veut plus manger ce que vous mettez dans sa gamelle ? C’est vrai que c’est inquiétant. Si votre chien ne mange plus, il peut s’agir d’une petite peur, d’une maladie ou tout simplement d’un manque d’appétit !

Voici quelques conseils pour faire en sorte d’identifier la source du problème et d’y remédier.

mon chien ne mange plus

Pourquoi il ne mange plus? Commencez par examiner votre chien

Regardez l’état général de votre compagnon. Si vous ne remarquez rien de bizarre dans son comportement habituel. Qu’il fait du sport et joue sans problème, c’est surement qu’il n’est pas malade et n’apprécie tout simplement pas ses croquettes.

Observez l’intérieur de sa gueule. Si ses gencives sont altérées, peut-être que c’est pour la douleur causée par la mastication qu’il ne mange pas.

Le maître mot, c’est de le regarder au quotidien et de l’examiner lorsqu’il est en train de mendier.

Raison n°1 : Votre chien n’a pas faim

Si votre chien ne mange plus et qu’il n’accepte pas le contenu de sa gamelle, c’est peut-être car il n’a tout simplement pas faim. C’est un cas de figure qui peut se présenter si vous lui donnez trop de friandises en dehors des heures de repas.

Normalement, un chien devrait uniquement manger une ration quotidienne adéquate de nourriture divisée en deux repas. Une astuce est de laisser 15 à 30 minutes à votre chien pour manger l’intégralité du contenu de sa gamelle. Passé ce délai, et même s’il n’a pas fini, retirez la gamelle à votre chien jusqu’au prochain repas.

Entre les repas, ne lui donnez ni friandises ni restes de nourriture, surtout s’il n’a pas terminé sa ration.

Si de base, votre chien à un appétit correct et est en bonne santé, cela devrait permettre un retour à la normale dans les prochains jours.$

D’autres facteurs peuvent rentrer en compte dans la perte d’appétit du chien. Par exemple une diminution des besoins énergétiques de l’animal. Si votre chien qui vieillit ou avait l’habitude de faire du sport, il est normal que son appétit diminue. Ne vous inquiétez pas et diminuez simplement sa ration quotidienne de nourriture.

Par ailleurs, la hausse des températures peut aussi être à l’origine d’une baisse d’appétit du chien. Tout devrait rentrer dans l’ordre quand elles rebaisseront.

Raison n°2 : Il a peur de sa gamelle

Parfois, il arrive que les chiens soient effrayés par leur gamelle et ne puissent donc pas manger leur contenu. Dans ce cas, envisagez un travail avec sur cette peur. Après cela, votre chien pourra certainement manger de nouveau.

Raison n°3 : La nourriture ne plait pas au chien

Certains chiens n’ont pas beaucoup d’appétit et ne mangent pas les aliments qu’on leur donne, car le goût ne leur plait pas. D’autres ont un appétit normal, mais sont plus capricieux avec la nourriture et délaissent ce qu’on leur présente au profit de friandises, de restes de votre nourriture ou de petits larcins.

Dans ces cas, l’équipe AlphaChien vous conseille de rendre sa nourriture meilleure avec de petites astuces comme le remplacement des croquettes (changer de marque) ou le mélange de sa nourriture avec des ingrédients qu’il apprécie plus comme un peu de fromage, du thon, des pâtes bolognaises ou des sardines.

Lorsque vous lui donnez des aliments secs, vérifiez bien que les croquettes de votre chien ne sont pas périmées et que le sac qui les contient n’est pas ouvert depuis trop longtemps. Cela altère le gout de ses croquettes et peut être mauvais pour sa santé.

Par ailleurs, il faut savoir que les aliments pour chien humides comme le pâté sont beaucoup plus appréciés par les chiens en général. Si votre chien est difficile, cela devrait lui plaire ! L’alimentation maison est également recommandée.

Si vous voyez que cette nourriture lui plait, changez progressivement son alimentation. Ne jamais modifier son régime brusquement.

Attention en revanche. Deux choses sont à prendre en compte avec les aliments humides. Ils sont plus onéreux et demandent un brossage des dents du chien plus fréquent. Il faudra donc bien réfléchir avant de changer le régime de votre chien et passer de la nourriture sèche à la nourriture humide.

Vous pouvez également tenter de remplacer ses croquettes par une alimentation plus naturelle et plus saine. Nous abordons ce point dans notre article sur le régime BARF.

Mon chien ne mange plus : Ne cédez pas à ses caprices

Nous vous avons conseillé de rendre son alimentation plus savoureuse avec nos astuces, mais l’alimentation étant importante pour le chien, il faut tout de même rester raisonnable. Ce que nous voulons dire, c’est que même si votre chien est un fin gourmet, ce n’est pas une raison pour céder à ses caprices et lui donner à manger lorsqu’il mendie votre nourriture. Ce n’est pas bon pour sa santé et encore moins pour son éducation.

Raison n°4 : Votre chien ne mange plus, car il est malade

Si votre chien manque d’appétit, cela peut être le signe d’une maladie relativement grave ou de douleur.

Les problèmes liés au système digestif du chien peuvent être à l’origine d’une baisse ou d’une disparition de l’appétit.

Le problème peut être d’origine physique, mais aussi mentale. Avec la disparition d’un être proche, l’arrivée d’un nouvel animal ou une naissance, le chien peut entrer dans un état de dépression qui lui coupera l’appétit.

De plus, certains antidépresseurs peuvent avec leurs effets secondaires, couper l’appétit d’un chien

Si votre chien présente l’un de ces symptômes, il est important de consulter un vétérinaire au plus vite pour comprendre la source exacte du problème et prendre connaissance du traitement le plus adapté.

 

Votre chien ne mange peut-être plus car il a besoin de variation dans son alimentation. C’est pour cela que nous vous conseillons une alternative qui est l’alimentation naturelle. Si vous souhaitez redonner le goût de la nourriture à votre chien, la méthode « Santé et aliments faits maison pour chien » pourra vous être d’une grande utilité. Approuvée par des milliers de chiens et de maîtres, cette méthode vous guidera pas à pas.

Si votre chien rencontre le problème inverse et à toujours envie de manger, cliquez ici.

Mon chien est triste : que faire ?

Les chiens sont très sensibles aux sentiments de leurs maîtres. Aussi, ils sont les premiers à venir vous faire un câlin lorsque vous êtes triste. Mais, que faire lorsque c’est votre chien qui est triste ? Pour vous aider à comprendre les sentiments de tristesse de votre animal, nous allons vous expliquer les symptômes de dépression ainsi que les causes de la tristesse chez un chien. Enfin, nous vous donnerons quelques pistes pour aider votre animal à surpasser ce terrible moment.

Comment reconnaître les symptômes de la dépression chez un chien ?

Tout comme les humains, les chiens éprouvent des sentiments. Parmi ceux-ci, le sentiment de tristesse ou la dépression sont très difficiles à vivre tant pour le maître que pour l’animal. Pour l’aider, il faut faire la différence entre une tristesse passagère et un véritable sentiment de dépression. Voici une liste, non exhaustive, des différents comportements canins inhérents à un sentiment de dépression.

  • Si votre compagnon n’a plus d’appétit, il peut soit cesser complètement de s’alimenter soit simplement diminuer sa ration alimentaire.
  • Votre chien, d’ordinaire si joyeux, devient complètement inactif et apathique.
  • Votre animal semble dormir toute la journée. Les bâillements sont fréquents. Sachez que l’excès de sommeil est un symptôme de dépression. Toutefois il peut également cacher une maladie plus grave.
  • Vous avez beau le chercher partout, vous ne parvenez pas à trouver votre chien, car il se cache.
  • Votre compagnon, ce joueur invétéré, ne s’intéresse même plus à sa balle.
  • Votre chien adopte un comportement étrange inspirant la tristesse.
  • Votre chien aboie fréquemment sans raison apparente.

Quelles sont les causes de la tristesse chez un chien ?

Tout comme les humains, les chiens peuvent être affectés par des changements qui altèrent leur vie quotidienne. La dépression peut également être causée par des problèmes de santé. Quoi qu’il en soit, certaines causes de dépression semblent être plus fréquentes que d’autres. Pour vous aider, découvrons ces différents facteurs déclencheurs.

chien triste

  • La mort d’un être cher affecte les animaux aussi bien que les hommes. Il est donc possible que votre chien soit victime de tristesse ou de dépression lorsqu’il perd un maître, un compagnon de jeu voire même un membre de votre famille.
  • Un changement d’environnement peut également affecter la vitalité de votre compagnon. En effet, un changement de foyer ou de famille donne lieu à une adaptation. Dans les premiers temps, il est donc normal que votre nouvel ami soit plutôt timide, peu sociable et triste. Il lui faut juste un peu de temps pour s’habituer à vous et à son nouvel environnement.
  • L’anxiété liée à la séparation, lorsqu’elle se généralise, est le premier facteur de dépression chez nos amis canins. En effet, la solitude excessive génère beaucoup de stress et de frustration chez votre animal. Il est alors essentiel de préparer correctement votre chien à la séparation et de lui porter davantage d’attention lorsque vous êtes présent.
  • L’état de choc est également un facteur déclencheur de dépression. Tout comme chez les humains, le chien qui a été victime d’une situation désagréable a besoin de temps pour s’en remettre. Il doit récupérer de manière physique, mais également psychologique et nerveuse.
  • Les bagarres entre chiens peuvent également engendrer de la tristesse et de la peur. Si certains chiens semblent réagir positivement et être plus alertes, d’autres, en revanche, deviennent peureux et parfois même asociaux.
  • La rupture du noyau familial peut aussi être une période compliquée pour un chien. Si un membre de votre famille quitte la maison, votre chien aura l’impression de perdre un membre de sa meute. Il ressentira alors, tout comme les humains, un vide immense qui le rendra sans aucun doute triste, voire même dépressif.
  • L’arrivée d’un nouveau membre dans la famille, qu’il s’agisse d’un bébé ou d’un animal de compagnie, sera ressentie par votre chien comme une sorte d’invasion. Il aura peur de perdre l’attention que vous lui portez et pourra se montrer jaloux, triste ou dépressif.
  • Certains phénomènes psychologiques ou physiologiques peuvent également amener des états de dépression. Il s’agit généralement de maladies, de grossesse nerveuse ou encore d’anxiété généralisée. Dans tous les cas, la tristesse et l’apathie sont des symptômes qu’il ne faut pas négliger.

Que faire si mon chien est triste ?

La tristesse ou la dépression d’un chien peut être due à des causes variables. Cependant, il est difficile pour un propriétaire de regarder son animal souffrir sans rien faire. Dans ce chapitre, nous allons tenter de répondre à la question : mon chien est triste… que faire ?

chien triste

Lorsque votre petit chien est triste, la première chose à faire est de vérifier qu’il n’est pas malade. En effet, la douleur, la fatigue ou la mauvaise alimentation sont des facteurs déclencheurs de la tristesse voire même de la dépression. Il faut donc absolument vous assurer qu’aucune pathologie physique n’est en cause. Pour ce faire, un petit détour chez le vétérinaire n’est pas forcément du luxe.

Si votre animal n’a fort heureusement aucune pathologie physique, il faut alors découvrir ce qui provoque son mal-être. Vous pouvez, par vous-même, déjà observer le comportement de votre animal et faire une rétrospective sur les dernières journées, ou semaines, pour voir si des changements ont été opérés dans la vie de votre compagnon. Si vous ne parvenez pas à isoler le problème, le recours à un comportementaliste animalier peut être judicieux.

Dans la majorité des cas, la première action consiste à donner à votre compagnon des activités divertissantes. Emmenez le promener, jouez avec lui et surtout offrez-lui beaucoup de câlins. N’oubliez pas que la première cause de dépression et de tristesse chez le chien est le syndrome de l’abandon. Si vous travaillez beaucoup ou si votre chien est souvent seul, c’est sans doute la cause de son désespoir.

Pour comprendre ce phénomène, nous vous invitons à consulter le livre électronique dédié au syndrome de l’abandon. Vous découvrirez la psychologie de votre animal, les divers sentiments qui le traversent ainsi que les nombreux moyens qui sont à votre disposition pour lui permettre de s’épanouir tout de même.

Avoir un chien triste peut être lié à de nombreux facteurs. Cependant, il existe toujours une solution pour sortir votre animal de sa dépression et de son apathie. Avec un peu d’attention et de bonne volonté, vous parviendrez à le rendre heureux, à nouveau.